La Rapide E roulant dans le stationnement du possible lieu d’assemblage à St. Athan, en Angleterre, telle que vue dans la vidéo publiée par le pdg d’Aston Martin, Andy Palmer, sur Twitter.

La première Aston Martin électrique sort de l’ombre

La première unité de la Rapide E, la version électrique de l’Aston Martin Rapide, a fait ses premiers tours de roues dans le stationnement du lieu de fabrication, soit l’atelier de St. Athan.

C’est nul autre que le pdg de la marque de prestige britannique, Andy Palmer, qui a publié sur Twitter une vidéo de 22 secondes, montrant qu’elle peut rouler.

Selon les informations préliminaires publiées en septembre 2018, ce bolide sera mû par deux moteurs électriques produisant une puissance totale de plus de 454 kW (équivalent à 610 chevaux) et un couple total de 950 N.m (ou 700 lb-pi). Ce qui en ferait la version «la plus puissante de la Rapide».

Une des premières esquisses de la Rapide E d’Aston Martin

Autre fait à signaler, Aston Martin promet que la batterie de 65 kWh pourra se recharger rapidement à l’aide d’un système de conversion de 800 volts. Il en serait de même sur un réseau de 400 V. L’autonomie prévue par le constructeur est de 320 km, estimée selon le Worldwide Harmonised Light Vehicle Test Procedure (WLTP).

+

+

Aston Martin prédit que la Rapide E pourrait se recharger à un rythme de 2979 km d'autonomie par heure avec une borne rapide de 400 V et de 50 kW. La recharge ultrarapide de 800 V et de 100 kW augmenterait ce rythme à 4990 km par heure.

Aston Martin ne produira que 155 exemplaires de la Rapide E. Les livraisons se feront durant le quatrième trimestre de 2019.

On ira allumer des lampions pour avoir la chance de l’essayer un petit peu…