Le jouet portant le numéro de modèle FRC29 et le nom Barbie Dream Camper peut continuer à rouler sur sa propre puissance après que la pédale d’accélération soit relâchée, pouvant causer des blessures. Selon la Consumer Product Safety Commission des États-Unis, Fisher-Price a reçu 17 plaintes concernant ces voiturettes qui continuaient leur chemin même si on relâchait le pied sur l’accélérateur. Aucune blessure n’aurait toutefois été rapportée.

Fisher-Price rappelle 44 000 voiturettes Barbie

Le genre de rappel qu’on ne voit pas souvent dans cette section, mais qui peut être utile de savoir au cas où vous auriez acheté pour votre enfant ce jouet. Le fabricant Fisher-Price, basé à East Aurora, dans l’État de New York, rappelle pas moins de 44 000 voiturettes à batterie Barbie.

Le jouet portant le numéro de modèle FRC29 et le nom Barbie Dream Camper peut continuer à rouler sur sa propre puissance après que la pédale d’accélération soit relâchée, pouvant causer des blessures. Selon la Consumer Product Safety Commission des États-Unis, Fisher-Price a reçu 17 plaintes concernant ces voiturettes qui continuaient leur chemin même si on relâchait le pied sur l’accélérateur. Aucune blessure n’aurait toutefois été rapportée.

Ce rappel concerne les jouets qui ont été achetés dans les magasins Walmart aux États-Unis ou commandés en ligne, entre juillet 2018 et janvier 2019. Le prix de vente aux États-Unis était de 400 $US (environ 528 $).

La voiturette est de couleur rose avec des accents en bleu et le logo de Barbie se trouve à l’arrière. Fisher-Price ordonne de retirer ce jouet de la portée des enfants, d’en cesser l’utilisation et de les contacter pour qu’une réparation soit faite gratuitement.

Ces incidents ne sont pas sans rappeler les problèmes d’accélérateurs sur certains modèles Audi dans le milieu des années 1980 ou certaines Toyota Prius à la fin des années 2000. Bien que ce rappel soit de moindre portée, on ne voudrait pas de fâcheux accidents se produisent avec ces voiturettes.