Subaru Forester 2019

Essai-éclair: Subaru Forester 2019

Subaru n’essaie pas de vouloir plaire à tous. C’est tout à son honneur. Il y a les «aficionados» de la marque et ceux qui n’aiment pas.

Le nouveau Forester s’inscrit en plein dans cette ligne de pensée. Ce n’est pas le VUS le plus «chromé» et ayant les lignes les plus fluides et les plus aguichantes, mais il se tire très bien d’affaire, surtout dans les surfaces enneigées avec sa traction intégrale X-Mode.

Les départs ne sont pas les plus fulgurants avec la transmission variable continue (CVT) qui les fait languir.

Au chapitre de la consommation, le climat ne nous donne pas des résultats concluants, mais sur papier en été, ça semble très intéressant.

À l’intérieur, le choix des matériaux et le côté joyeux s’améliorent, surtout dans la version Premier. L’habitacle est beaucoup moins spartiate que par le passé.

+

DONNÉES TECHNIQUES

Prix : de 27 995 $ à 39 495 $

Prix du modèle essayé : 39 495 $ (Premier avec le système EyeSight)

Moteur : H4 2,5 litres (cylindres opposés horizontalement)

Puissance : 182 ch (135 kW) à 5800 tr/min

Couple : 176 lb-pi (238 N.m) à 4400 tr/min

Transmission : automatique CVT

Consommation réalisée : 13,8 l/100 km (en hiver; 9,2/7,0, ville/route, selon Subaru)