Des pieux, des rouleaux de papier goudronné, une caisse de bois et d’autres matériaux obstruent deux bornes de recharge du Circuit électrique d’Hydro-Québec. Selon la Ville de Québec, elles le resteront jusqu’à la fin du mois d’août.

Deux bornes du Circuit électrique bloquées par un chantier à Québec

En raison d’un chantier de construction sur les terrains d’ExpoCité, deux bornes de recharge de véhicule électrique de 240 volts (niveau 2) du Circuit électrique sont encombrées de matériaux de construction, donc rendues inutilisables pour les électromobilistes. Un lecteur du Soleil a envoyé une photo qui datait d’il y a deux semaines.

Le Soleil a envoyé son photographe mardi sur les lieux. Les pieux, les rouleaux de papier goudronné, la caisse de bois et autres matériaux s’y trouvaient toujours. Par contre, mardi, la carte interactive du Circuit électrique mentionnait que les bornes étaient toujours disponibles.

Une conversation par courriel avec le porte-parole de la Ville de Québec David O’Brien a permis d’en savoir un peu plus long. «Ces espaces de stationnement sont à l’intérieur des limites d’un chantier de construction et donc fermées temporairement, le chantier sera terminé à la fin août», avait-il répondu dans un premier courriel. Une visite sur les lieux a permis de constater que le chantier rendait  effectivement cet encombrement inévitable.

La Ville aurait-elle dû aviser le Circuit électrique que les bornes ne seraient pas disponibles aux usagers? M. O’Brien admet qu’«une mise à jour sur la disponibilité des bornes aurait dû être faite. Il s’agit d’un oubli que nous allons corriger», ajoute-t-il.

Mercredi après-midi, la carte interactive indiquait toujours la disponibilité des bornes. Heureusement, dans ce cas-ci, ce n’était pas des bornes rapides de 400 V (ou niveau 3) qui étaient obstruées. À la Ville de Québec, on confirme que la demande a été faite mardi auprès d'Hydro-Québec pour mettre hors service les deux bornes.

Contacté par Le Soleil, le responsable des communications au Circuit électrique chez Hydro-Québec, Louis-Olivier Batty, rappelle que les partenaires du réseau doivent signaler toute obstruction à l’accès aux bornes de recharge. «Ça nous est arrivé récemment dans une ville en Montérégie où elle avait installé un chapiteau temporaire qui bloquait une borne de recharge. Cette fois-ci, ce sont des abonnés au Circuit électrique qui nous l’avaient signalé. Nous avons contacté la ville en question», explique-t-il.

M. Batty invite les usagers à signaler toute obstruction aux bornes de recharge, soit par le site Web (www.lecircuitelectrique.com) ou par la page Facebook du Circuit électrique. «On peut même aviser le CAA-Québec», dit-il.

Bornes de rue

Le même lecteur qui a envoyé la photo au Soleil s’inquiétait aussi de l’inexistence des bornes de rue dans la Ville de Québec, «contrairement à plusieurs autres villes au Québec, dont Montréal, Sherbrooke et même Joliette» où il y en a déjà.

M. O’Brien a rappelé qu’«à titre de membre du Circuit électrique d’Hydro-Québec depuis 2014, la Ville de Québec a déployé sur son territoire 15 bornes de recharge dont elle est responsable, soit 14 de 240 V et 1 de 400 V. La plupart sont installées sur des terrains municipaux. Une borne sur rue sera installée dans l’Écoquartier D’Estimauville», écrit-il nous référant à des annonces publiques qui ont déjà été faites à ce sujet.

Au Circuit électrique, M. Batty n’a pas été en mesure de confirmer si d’autres projets d’implantation de bornes étaient confirmés, ne pouvant dire que «des discussions étaient en cours».