Le concept Uptis de Michelin est un pneu increvable dont la chambre à air est remplacée par des lamelles en alliage de caoutchouc et de fibre de verre qui supportent le poids du véhicule et qui absorbent les inégalités de la chaussée.

Des pneus Michelin increvables sur les modèles GM dès 2024

MONTRÉAL — Le fabricant de pneus Michelin a annoncé mardi à Montréal que des pneus increvables équiperont des voitures produites par General Motors (GM) dès 2024. Il s’agit d’un concept de pneumatique sans air que le fabricant français a nommé Uptis.

L’annonce a été faite durant le sommet sur la mobilité durable Movin’On, qui s’est ouvert mardi et qui se tient jusqu’à jeudi.

«Le pneu Uptis est l’évolution du concept Tweel, lancé il y a plus de 10 ans et nous avons l’ambition d’équiper les véhicules de GM avec l’Uptis d’ici 2024», a déclaré Éric Vinesse, directeur de la recherche et développement chez Michelin. Ce concept Michelin est un pneu increvable dont la chambre à air est remplacée par des lamelles en alliage de caoutchouc et de fibre de verre qui supportent le poids du véhicule et qui absorbent les inégalités de la chaussée.

«C’est notre dernière innovation en termes de mobilité. Il y a deux ans, nous avions présenté notre concept Vision, notre vision du pneu de l’avenir, ici même à Montréal», a ajouté M. Vinesse. «Ce pneu est capable d’offrir des performances cohérentes, telles que l’on s’attend de celles des pneumatiques conventionnels. Doublé d’une sécurité sans compromis et d’une efficacité énergétique. Les bénéfices sont multiples, ne serait-ce qu’il offre plus de sérénité.

«Les automobilistes n’auront plus à craindre des crevaisons et les gestionnaires de parcs n’auront plus à se soucier de vérifier la pression des pneus sur leurs véhicules», renchérit le directeur.

Moins de remplacements

Par ailleurs, Michelin avance que le concept Uptis contribuera à la réduction des déchets de pneus, car moins de carcasses de pneus presque neufs seront jetés en raison des crevaisons. «Plus de 200 millions de pneus doivent être remplacés chaque année, ce qui représente 2 millions de tonnes de matériel pour leur fabrication. Si on met ces pneus bout-à-bout, cela représente la hauteur de 200 tours Eiffel», illustre M. Vinesse.

Le concept Uptis aura l’avantage d’avoir une semelle interchangeable. Si celle-ci est trop usée, elle pourra être remplacée sans avoir à changer le pneu au complet.

«Le prix [de l’Uptis] sera conséquent à celui des gommes traditionnelles qui ont besoin d’être changées plus fréquemment», a-t-il répondu en mêlée de presse lorsqu’on lui a posé la question sur le prix. Aucun chiffre n’a été avancé par Michelin à ce sujet.

La date de 2024 peut sembler loin pour certains, mais le fabricant de pneus ne semble pas s’en formaliser. «Nous ne craignons pas la compétition», a répondu Cyrille Roget, directeur de l’innovation chez Michelin lorsqu’un journaliste lui a posé la question. «Nous avons beaucoup d’avance avec le concept que nous développons depuis le milieu des années 2000.»

Auto

Enquête aux Etats-Unis sur un système de freinage automatique de Nissan

TOKYO — L’agence américaine de la sécurité routière a récemment ouvert une enquête préliminaire sur le système de freinage d’urgence automatique d’un modèle SUV du constructeur japonais Nissan, après plusieurs centaines de signalements d’un déclenchement par erreur de ce dispositif.

L’enquête de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) porte sur 553 860 exemplaires du Nissan Rogue mis sur le marché américain entre 2017 et 2018, selon un document publié sur le site de cette agence fédérale.

Cette action vise à évaluer «la cause, l’ampleur et la fréquence» du problème, selon la NHTSA, qui a déjà passé en revue 129 incidents de la sorte sur plusieurs centaines de signalements au total, dont quelques-uns ont entraîné des accidents et des blessures légères.

Nissan a demandé à ses clients concernés aux États-Unis de ramener leur véhicule chez leur concessionnaire pour installer gratuitement une version «améliorée» du logiciel du système de freinage d’urgence automatique, selon une déclaration du groupe transmise vendredi à l’AFP.

L’enquête de la NHTSA vise aussi à évaluer si les mesures de Nissan pour répondre à ce problème sont suffisantes ou non.

Le groupe a déjà été confronté au même problème au Canada ces derniers mois.

Fin février, l’agence canadienne de la sécurité routière, Transports Canada, avait indiqué sur son site qu’»une structure métallique comme un passage à niveau ou un panneau de signalisation suspendu peut entraîner l’activation du système de freinage d’urgence automatique (AEB) lorsque celui-ci n’est pas nécessaire».

Ces déboires surviennent alors que les ventes et bénéfices de Nissan sont en berne, dans un contexte de ralentissement du marché automobile mondial et du manque de renouvellement de ses modèles.

La gouvernance du groupe est par ailleurs en pleine crise: son directeur général Hiroto Saikawa va quitter ses fonctions lundi prochain, rattrapé par une affaire de prime indue du temps où le groupe était dirigé par Carlos Ghosn, qui a lui-même été évincé fin 2018 après avoir été interpellé puis inculpé au Japon pour des malversations financières présumées.

Vendredi à la Bourse de Tokyo, Nissan a tout de même fini en hausse (+0,33% à 713,5 yens), mais a nettement sous-performé comparé à l’indice vedette Nikkei (+1,05%).

Auto

Prévoir au-delà du simple coût d’achat

CHRONIQUE / Lorsqu’on magasine une auto, le simple coût d’acquisition dicte souvent la décision d’achat. Pire encore, les émotions peuvent prendre le dessus et, peut-être, faire prendre un mauvais choix pour votre budget.

À titre d’exemple, j’ai entendu récemment quelqu’un dire qu’il voudrait hypothéquer son triplex pour acheter un VUS Lamborghini Urus. 

Oui, il s’agit là d’un cas extrême et possiblement suicidaire. Cependant, il illustre bien qu’il faut compter bien au-delà du simple coût d’acquisition. C’est bien beau pouvoir se payer le véhicule, mais il ne faut pas oublier qu’après l’achat, il faut mettre du carburant, faire l’entretien périodique, faire poser les pneus pour l’hiver, payer les assurances, l’immatriculation, etc.

Certes, le versement mensuel — que ce soit pour la location ou l’achat du véhicule — peut cadrer dans notre budget. Mais ensuite? Il est donc important de bien planifier cet aspect.

Il ne faut pas oublier que les prix du carburant sont surtout sujets à plusieurs soubresauts, dictés par les facteurs économiques, sociopolitiques et géopolitiques. On n’a très peu de contrôle là-dessus.

Si on roule beaucoup avec son véhicule à essence, on peut facilement ajouter mensuellement autant d’argent que le versement lui-même.

Essence ou électrique?

Et c’est d’autant plus vrai quand on pose la question suivante : «Dois-je opter pour une voiture à essence ou une électrique?»

La réponse pourrait surprendre. Grâce à l’outil du CAA sur les coûts d’utilisation des véhicules, il a été possible de calculer la différence de coût annuel entre deux modèles populaires, soit la Honda Civic LX 2019 (au prix de détail suggéré de 22 545 $) et la Chevrolet Volt LT 2019 (avec un PDSF de 42 245 $).

Et le résultat est très surprenant en effet. En se basant sur un kilométrage annuel moyen de 30 000 km, la Civic coûte 1814,13 $ de plus par année que la Volt (9425,91 $ contre 7611,78 $), soit un peu plus de 150 $ par mois. 

Et cela en supposant que le prix du carburant demeure aux alentours de 1,18 $ le litre durant la période de possession du véhicule.

Ces projections incluent tout : carburant, assurances, immatriculation, etc.

Il faut rappeler que le récent rabais de 5000 $ accordé par le gouvernement fédéral donne un sérieux avantage aux voitures électriques, ajouté au rabais de 8000 $ de Québec. L’autre écart s’explique par la proportion du coût de carburant entre les deux modèles. Celui de la Chevrolet Volt revient au cinquième de celui de la Honda Civic.

Mettre ses émotions de côté

«Quand vient le temps de magasiner, il faut déterminer son budget et surtout mettre ses émotions de côté», explique Charles Chamberland, spécialiste en formation et en développement chez Trader.

«Et aussi, est-ce que le véhicule correspond à mes besoins et à mon style de vie?» ajoute-t-il. «Si on est célibataire, en couple, avec une famille, un amateur de plein air ou un chasseur, ça change la donne.»

Et surtout, le meilleur conseil est de prendre son temps et bien s’informer. Pas moins de «32 % des acheteurs  ayant récemment acheté une voiture affirment qu’ils auraient dû faire davantage de recherches au préalable», selon une donnée fournie par M. Chamberland. Cette information est tirée de l’étude Path to Purchase, faite pour Trader.

+

COMPARAISON

Honda Civic LX 2019

  • Coût au kilomètre : 31 ¢
  • Coût annuel pour le carburant (essence) : 2458,52 $
  • 9425,91 $ par année

Chevrolet Volt LT 2019

  • Coût au kilomètre : 25 ¢
  • Coût annuel pour le carburant (électricité) : 469,91 $
  • 7611,78 $ par année

Le coût total annuel tient compte que le véhicule est acheté ou loué durant cinq ans et que 30 000 kilomètres sont parcourus chaque année, selon les résultats de l’outil de comparaison du CAA.

Auto

Brancher l’auto sous la pluie, le régulateur de vitesse adaptatif et les traversiers: les conseils de la semaine

Q Est-il dangereux de brancher une voiture électrique sous la pluie?

R  Absolument pas. Tant les véhicules, les bornes de recharge que les câbles de 120 volts sont construits pour prévenir les décharges électriques dans toutes les conditions. Les contacts électriques sont isolés à l’intérieur des connecteurs, et ils sont conçus pour laisser passer le courant seulement lorsqu’ils sont parfaitement joints au port du véhicule.

Véhicules de loisirs: CAA-Québec répond à vos questions!

Vous possédez un VTT, un quad, une moto ou une motoneige? Vous voulez acheter un véhicule de loisirs?

Les experts de CAA-Québec vous présenteront les éléments-clés à considérer pour l’achat, la location ou l’entretien de ces véhicules :

  • Quel véhicule correspond à vos besoins (chasse, travaux légers, randonnée…)?
  • Quel budget devez-vous prévoir?
  • Quels sont les frais d’entretien?
  • Combien peut coûter l’assurance?
  • Est-ce avantageux d’acheter un véhicule usagé?
  • Quels sont les pièges à éviter?

Ces thèmes et bien d’autres seront abordés dans les semaines à venir. Parce que si CAA-Québec est bien connu pour ses judicieux conseils en auto, il guide également les consommateurs en ce qui concerne les véhicules de loisirs. Suivez-nous! 

___

Besoin d’un conseil en lien avec votre VTT ou votre quad? Le scooter de votre fils? Une motoneige ou un cyclomoteur convoité? Contactez les services-conseils automobiles, un service exclusif aux membres CAA-Québec.

Essai-éclair: GMC Sierra AT4 2019

Faisant partie d’une nouvelle gamme de performance chez GMC, le Sierra AT4 se distingue avec des accents de couleur rouge, comme les crochets sous le pare-chocs, et son look plus sombre, entre autres.

Viennent ensuite des caractéristiques particulières dans l’habitacle. Ce groupe d’option coûte à lui seul près de 4000 $ pour ce Sierra. 

Évidemment, une telle bête doit bien servir à quelque chose. Configuré comme celui essayé (cabine d’équipe avec les quatre roues motrices), le Sierra peut remorquer jusqu’à 12100 livres (5488 kilogrammes). 

Et tout cela a un prix. Ici, on parle du carburant notamment. De plus, GM recommande d’abreuver ce Sierra avec de l’essence super. 

Et on ne parle pas de la manœuvrabilité de ce mastodonte en ville... Ça ne rentre pas partout!  

+

DONNÉES TECHNIQUES

Prix: 61 500 $ (sans le groupe AT4 et Tout-terrain)

Prix du modèle essayé: 77 005 $

Moteur: V8 5,3 litres (V8 6,2 l et L6 3,0 l diesel aussi offerts)

Puissance: 355 ch (265 kW) à 5600 tr/min

Couple: 383 lb-pi (519 N.m) à 4100 tr/min

Transmission: automatique à huit rapports

Consommation réalisée: 17,2 l/100 km (en ville)

Auto

Essai-CAA: Kia Soul 2020

La Kia Soul 2020 sillonne les routes canadiennes depuis la fin du printemps 2019.

Redessinée, allongée et renforcée, elle profite aussi d’une importante mise à jour aux chapitres de la technologie et de l’assistance à la conduite. Ni tout à fait sous-compacte (trop haute) ni tout à fait VUS (pas de traction intégrale), elle mise beaucoup sur sa réputation éclatée pour attirer la clientèle. 

Privée de la boîte manuelle et du moteur turbo de l’ancien modèle, elle rentre toutefois dans le rang sur le plan mécanique. L’une des dernières «boîtes sur roues» sur le marché, la Soul redessinée vous conviendra-t-elle? 

Laissez l’évaluation de CAA-Québec vous éclairer! 

Consultez l’essai de CAA-Québec pour tout savoir sur cette valeur sûre.

D'autres essais peuvent être consultés à caaquebec.com/essaisroutiers.

Auto

L’automobile allemande fait sa mue électrique au Salon de Francfort

FRANCFORT — Avec les nouvelles voitures électriques allemandes en vedette, le Salon de l’automobile de Francfort a ouvert mardi à la presse dans un contexte morose, mêlant conjoncture ralentie et inquiétude des constructeurs face aux nouveaux plafonds de CO2.

Entre les halles gigantesques du centre des expositions de la capitale financière allemande, impossible de rater les voitures électriques qui circulent en silence. Des berlines Hyundai Ionic côtoient de gros VUS I-Pace de Jaguar.

Auto

Un problème lié au freinage force GM à rappeler près de 3,5 millions véhicules

NEW YORK — General Motors (GM) a décidé de rappeler près de 3,5 millions véhicules pour un problème de pompe à vide affectant le freinage, selon des documents publiés par l’agence fédérale de la sécurité routière (NHTSA).

Le constructeur automobile explique, dans ces documents consultables mercredi sur le site Internet de NHTSA, qu’il doit résoudre un problème de la pompe à vide, qui rend le freinage «difficile et accroît le risque d’accident».

Auto

Essai-éclair: Ford Edge 2019

Souple, doux, silencieux, vif et précis, le Ford Edge s’est révélé agréable à conduire sur de longs trajets, comme il a été possible de le faire dans ce cas-ci.

Évidemment, sur les tapis de billard que sont les Interstates américaines, ce n’est pas trop compliqué. Mais il s’est quand même bien tiré d’affaire sur nos routes québécoises, un peu moins bien entretenues.

Valeur de revente: Chevrolet Malibu hybride 2016, Kia Rondo LX 2015 et Subaru Impreza 2.0i Commodité 2017

À quel prix revendre votre véhicule à un particulier? Combien vaut l’auto d’occasion qui vous intéresse? Pour le savoir, il vous faut la valeur marchande! Cette semaine: Chevrolet Malibu hybride 2016, Kia Rondo LX 2015 et Subaru Impreza 2.0i Commodité 2017

Chevrolet Malibu hybride 2016 *

  • Roues en alliage, navigation
  • 60 000 km
  • Prix de détail : entre 15 000 $ et 15 700 $

Kia Rondo LX 2015 *

  • Sept passagers, transmission automatique, roues en alliage
  • 80 000 km
  • Prix de détail : entre 11 500 $ et 13 300 $

Subaru Impreza 2.0i Commodité 2017 *

  • Berline, transmission automatique
  • 40 000 km
  • Prix de détail : entre 16 000 $ et 16 500 $

* Le prix sera légèrement supérieur ou inférieur selon certains critères d’équipement et l’état du véhicule ainsi que les conditions du marché.

Le Québec peut se tailler une place de choix dans filière des batteries lithium-ion

CHRONIQUE / Avec des ventes de véhicules électriques pouvant être multipliées jusqu’à 26 fois d’ici 2030, le Québec peut se tailler une place de choix dans la filière de la production des batteries au lithium-ion. C’est en gros ce qui ressort d’une étude produite par la firme KPMG.

La firme «a été mandatée par Propulsion Québec afin d’évaluer le potentiel de développement de la filière des batteries lithium-ion au Québec, et, plus spécifiquement, de dégager différentes stratégies que le Québec peut déployer pour se positionner dans ce marché en forte croissance», peut-on lire en préambule de l’étude dévoilée jeudi.

«Notamment, de par sa proximité géographique avec les États-Unis, le Québec est l’endroit tout indiqué pour fournir les constructeurs nord-américains», explique Sarah Houde, pdg de Propulsion Québec, qui représente la grappe des transports électriques et intelligents. 

«Avec cet engouement qu’il y aura dans les 10 prochaines années, c’est évident que les constructeurs nord-américains, comme GM, Ford ou FCA, vont transférer leur approvisionnement vers chez nous. Ne serait-ce que pour avoir un approvisionnement stable et sécuritaire, contrairement à la Chine, avec qui, on sait, les États-Unis sont en guerre commerciale», ajoute-t-elle.

«Tant les États-Unis que l’Union européenne ont identifié le risque stratégique majeur d’une dépendance totale de leurs industries automobiles à l’Asie, et principalement la Chine, en matière d’approvisionnement de cellules. Ces deux entités géographiques pourraient être intéressées à pouvoir s’approvisionner de façon significative [même si minoritaire] ailleurs qu’en Asie ou à domicile», souligne le rapport de KPMG.

De plus, la capacité mondiale de production de batterie n’arrivera pas à satisfaire la demande en 2030, si on se fie à ce rapport. En 2017, cette capacité s’élevait à 104 gigawatts-heure (GWh). Dans le scénario le plus optimiste, la demande en 2030 s’élèvera à 1173 GWh ou à 3096 GWh dans le scénario le plus «pessimiste». À cette date, la capacité mondiale est estimée à 1084 GWh.  

Gisements et recyclage

Cependant, l’étude ne fournit pas de données quant au nombre de tonnes contenues dans les gisements de lithium au Québec. «Mais le Québec contient la combinaison de matière première dans son sol  pour produire des batteries au lithium-ion. En plus du lithium évidemment, il y a du nickel, du graphite et du cobalt notamment», précise la pdg.

Mais il existe une autre source d’approvisionnement de lithium : le recyclage. Selon le rapport de KPMG, entre 2,6 millions à 5,7 millions de batteries devront être recyclées en 2025. En 2030, cette estimation s’élève à entre presque 12 millions à 17,6 millions de batteries. Dans le Nord-Est américain, cette proportion descend à entre 143 000 et 301 000 batteries en 2025 et entre 546 000 et 756 000 batteries en 2030.

Au Québec seulement, ces chiffres sont ramenés à entre 10 000 et 21 000 en 2025 et entre 58 000 et 88 000 en 2030.

Enfin, KPMG suggère que «dans certains cas de figure étudiés, la seconde vie [réemploi] n’est pas moins chère que l’utilisation de nouvelles cellules de batterie», même si plusieurs constructeurs automobiles sont actifs sur le sujet. Un des réemplois possibles est le stockage stationnaire d’énergie. «Cette pratique viendra uniquement prolonger la durée de vie des batteries, qui devront toujours être recyclées en fin de vie», souligne le rapport. 

L'étude au complet peut être consultée ici.

Auto

La Taycan, première Porsche 100 % électrique

Le constructeur allemand Porsche a dévoilé mercredi sa première voiture sport 100 % électrique, la Taycan.

Le constructeur fait son entrée dans l’électromobilité avec les versions les plus performantes de la Taycan, la Turbo S et la Turbo. Porsche lancera plus tard des versions moins puissantes et à traction intégrale. Et un autre modèle est aussi prévu pour la fin de 2020, le Taycan Cross Turismo. 

La Taycan Turbo S, avec moteur pouvant développer une puissance de 560 kilowatts (équivalent à 750 chevaux), peut atteindre les 100 km/h après un départ arrêté en 2,8 secondes, selon Porsche. Ajoutez quatre dixièmes de secondes pour la Taycan Turbo. 

La batterie d’une capacité de 93,4 kWh est couplée à un système de recharge de 800 volts, contrairement aux systèmes habituels de 400 V. Elle pourra donc être chargée sur le réseau de charge à haute puissance à courant continu à venir. 

Les Taycan Turbo S et Taycan Turbo sont déjà offertes sur commande avec un prix de départ de 213 900 $ et de 173 900 $ respectivement. 

Auto

Essai-éclair: Hyundai Veloster N 2019

Un plaisir coupable. Pour quelqu’un qui aime les véhicules électrifiés, voici comment on peut résumer cette Veloster N — N pour la gamme haute performance de Hyundai.

Ce petit bolide est l’un des produits les plus intéressants offerts en ce moment par le constructeur coréen. Il vient se frotter aux Volkswagen Golf GTi et R en ce qui concerne la vivacité et le plaisir de conduite. Oubliez la Veloster «normale». Celle-ci casse la baraque.

Une forte progression des ventes de véhicules électriques qui peut être fragile

CHRONIQUE / Juste avant les vacances, l’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ) publiait le nombre de véhicules rechargeables ayant été immatriculés au Québec. Constat : la moitié de l’objectif de 100 000 véhicules d’ici la fin de 2020 a été dépassé et il s’est vendu autant d’unités en un an qu’en six ans.

Dans sa baladodiffusion mise en ligne par l’AVEQ, vendredi, Martin Archambault, administrateur, webmestre et porte-parole, ainsi que Frédéric St-Laurent, statisticien, commentaient les récentes données trimestrielles colligées à partir des chiffres fournis par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

Hormis qu’au 30 juin dernier, le nombre de véhicules rechargeables a dépassé les 50 000 unités — il y en a 52 556 —, les chiffres dévoilent que plus de 22 000 véhicules ont été achetés en un an. Une progression de 8634 unités en trois mois soit 19,7 % par rapport au trimestre précédent. 

«Ça suit une courbe exponentielle. Le dernier trimestre nous a permis de prendre un petit peu d’avance, mais il n’y a pas beaucoup de marge pour ralentir», commente M. St-Laurent. 

Mensuellement, il s’est vendu 2878 véhicules ou 95 quotidiennement. Sur une base annuelle, de juin 2018 à juin 2019, la progression a été de 74 %. Soit 22 000 véhicules électriques [VÉ] de plus sur nos routes en l’espace d’un an.

«Ce 22 000-là correspond au nombre de véhicules sur nos routes à la fin de 2017. Il n’y a pas si longtemps que ça, il n’y en avait que 22 000 et il s’en est vendu 22 000 en un an. Et ce chiffre-là de 2017, on l’avait commencé en 2011», explique M. St-Laurent.

Rabais fédéral

Il faut souligner que le dernier trimestre a été marqué par un événement : la mise en place d’un rabais supplémentaire de 5000 $ du gouvernement fédéral à partir du mois de mai, qui s’ajoute à celui de 8000 $ du gouvernement du Québec. 

Cependant, l’arrivée de ce nouvel incitatif n’aura pas permis de battre un record en termes de pourcentage de progression trimestrielle. «L’année passée [...], pour le même trimestre [...], la progression avait été de 23,7 %,  [...] alors que cette année, cette progression a été de “seulement” 19,7 %, soit 4 % de moins que l’an dernier», ajoute le statisticien. «Il se rappeler que l’incitatif fédéral a été annoncé à la mi-mars, mais entrait seulement en vigueur le 1er mai.»    

«Les mois de mars et avril ont été désastreux pour les concessionnaires», confirme M. Archambault pour expliquer les acheteurs ont retenu leur achat jusqu’au mois de mai pour profiter du rabais supplémentaire de 5000 $.

Disponibilité

M. Archambault explique aussi l’écart de progression entre les deux trimestres (de 2018 et de 2019) par la disponibilité des véhicules. «L’année passée, on avait une disponibilité des véhicules qui était “artificielle”, en raison du retrait de la subvention de 14 000 $ en Ontario. On avait de l’inventaire qui était destiné auparavant pour les clients ontariens.»

Il faut donc surveiller cet aspect de la disponibilité des voitures électriques, dit-il, si on veut réellement atteindre l’objectif de 100 000 unités à la fin de 2020.

La Volt toujours populaire, mais...

La Chevrolet Volt est toujours la championne au chapitre des unités vendues au cours du dernier trimestre (22 % des ventes). Cependant, cette situation ne durera pas en raison de l’arrêt de production de ce modèle par son constructeur, General Motors. Elle est suivie par la Nissan Leaf (14,2 %), par la Toyota Prius Prime (7,2 %), la Tesla Model 3 (7 %) et la Chevrolet Bolt (6,8 %). Ces trois derniers modèles se livrent une chaude lutte.

Et pour la première fois, le nombre de véhicules entièrement électriques dépasse (de peu) celui des voitures hybrides rechargeables, comptabilisées dans ces données de la SAAQ. Probablement que l’arrivée sur le marché de voitures électriques à grande autonomie moins coûteuses explique que 50,04 % du parc de VÉ en est composé, contre 49,96 % pour les hybrides rechargeables.

Valeur de revente: Buick Verano 2016, Nissan Leaf S 2018 et Mazda CX-9 GS 2015

À quel prix revendre votre véhicule à un particulier? Combien vaut l’auto d’occasion qui vous intéresse? Pour le savoir, il vous faut la valeur marchande! Cette semaine: Buick Verano 2016, Nissan Leaf S 2018 et Mazda CX-9 GS 2015

Buick Verano 2016 *

  • Moteur de 2,4 litres, sièges en cuir chauffants
  • 60 000 km
  • Prix de détail : entre 14 000 $ et 16 100 $

Nissan Leaf S 2018 *

  • Climatiseur, groupe électrique, sièges chauffants
  • 20 000 km
  • Prix de détail : entre 25 900 $ et 27 300 $  

Mazda CX-9 GS 2015 *

  • Traction intégrale, roues en alliage, sièges chauffants
  • 80 000 km
  • Prix de détail : entre 19 200 $ et 22 400 $

* Le prix sera légèrement supérieur ou inférieur selon certains critères d’équipement et l’état du véhicule ainsi que les conditions du marché.

Tesla se lance dans l’assurance automobile

Tesla a annoncé mercredi le lancement d’un service d’assurance destiné, pour l’instant, à ses clients en Californie.

Tesla a déclaré que les taux de son nouveau plan étaient jusqu’à 20 % inférieurs à ceux des concurrents, sans toutefois fournir de comparaison. 

Cette annonce survient quatre mois après que son chef de la direction, Elon Musk a affirmé que son entreprise allait offrir ce type de service aux propriétaires de Tesla. 

Musk est convaincu que leur connaissance approfondie des véhicules qu’ils fabriquent leur permettra d’offrir des tarifs largement inférieurs à ceux des autres assurances. 

Le programme s’étendra aux autres États américains puis à d’autres pays.

Auto

Réflecteurs sur les vélos, trottinette dans la rue et objets libres dans l’auto: les conseils de la semaine

Q Les réflecteurs de vélo sont-ils obligatoires?

R  Oui! En matière de visibilité, l’article 232 du Code de la sécurité routière stipule que tous les vélos doivent être munis d’un éclairage passif, soit un réflecteur blanc à l’avant, un réflecteur rouge à l’arrière, un réflecteur jaune ou blanc à chaque pédale et un réflecteur ou une bande réfléchissante à chaque roue. Quant à lui, l’article 233 exige que toute bicyclette soit munie d’un éclairage actif la nuit, c’est-à-dire un phare ou un feu blanc à l’avant et un feu rouge à l’arrière. On trouve sur le marché des feux clignotants très efficaces et à bon prix.

Auto

Intersection en diagonale, brigadier et autobus scolaires, les conseils de la semaine

Q Comme automobiliste, quelles sont les règles à suivre en présence d’un brigadier scolaire?

R Le brigadier scolaire adulte aide les enfants à traverser la rue aux endroits dangereux. Le Code de la sécurité routière oblige les conducteurs à obéir à ses ordres, même en présence d’une signalisation contraire.

Vous devez donc suivre ces règles :

• Immobilisez votre véhicule avant la ligne d’arrêt lorsque le brigadier lève son panneau d’arrêt.

• Avancez seulement lorsqu’il baisse son panneau d’arrêt et qu’il est rendu sur le trottoir, ainsi que les enfants.

• Respectez les limites de vitesse.

Ne pas obéir aux ordres et aux signaux du brigadier scolaire est une infraction qui entraîne une amende de 200 $ à 400 $ et 4 points d’inaptitude.

De jeunes brigadiers de 4e, 5e et 6e année, membres de la brigade scolaire CAA-Québec [https://tinyurl.com/y45pswcr], sont aussi présents à certaines intersections. Ils indiquent à leurs compagnons de classe le moment propice pour traverser la rue en toute sécurité. Faites attention à tous ces écoliers!

Q Est-il vrai qu’il est interdit de traverser une intersection en diagonale même si les feux de piétons sont allumés dans tous les sens?

R C’est bien vrai. Selon le Code de la sécurité routière, un piéton ne peut pas traverser une intersection en diagonale, sauf si un agent de la paix, un brigadier scolaire ou la signalisation l’autorise à le faire.

Si un piéton ne se conforme pas aux règles du Code de la sécurité routière, il risque une amende de 15 $ à 30 $.

Q Quelle distance dois-je garder entre mon auto et un autobus scolaire dont les feux rouges et le panneau d’arrêt obligatoire sont en fonction?

R La distance est d’au moins

5 mètres (16 pieds et 5 pouces), soit environ la longueur d’une fourgonnette ou d’un grand VUS.

Soyez vigilant : ne pas vous arrêter devant un autobus scolaire dont les feux sont en marche, le croiser ou le dépasser entraîne 9 points d’inaptitude et une amende de 200 $ à 300 $.

Le seul moment où vous n’êtes pas obligé d’arrêter, c’est lorsqu’un terre-plein vous sépare de l’autobus, puisque le terre-plein fait office de protection. Cela dit, redoublez de prudence : cette exception est souvent méconnue des automobilistes comme des piétons, et ces derniers pourraient s’attendre à ce que vous les laissiez passer.

+

ÉCRIVEZ-NOUS!

Des questions sur votre auto? Besoin de conseils? Transmettez-nous vos questions à auto@gcmedias.ca Elles pourraient être publiées dans cette rubrique.

Les services-conseils automobiles offerts par CAA-Québec sont exclusifs à ses membres. Ceux-ci peuvent les contacter autant de fois qu’ils le désirent par Internet ou par téléphone au 1 888 471-2424.

Auto

Terrafugia fait encore preuve d’audace avec son concept TF-2

CHRONIQUE / Il y a 10 ans, la jeune pousse Terrafugia avait surpris les gens avec son bien-fondé de conception («proof of concept») de son avion roulant, le Transition. Après un prototype, la firme de Woburn, en banlieue de Boston, frappe de nouveau avec un nouveau concept, le TF-2.

Même si dans les faits, c’est un peu cela, Terrafugia n’utilisait pas le terme auto volante. Le constructeur préférait avion roulant, car le Transition n’était pas conçu pour décoller de la route ou y atterrir, mais plutôt à partir d’une piste d’atterrissage.

Auto

Valeur de revente: Ford Explorer 2015, Honda HR-V EX 2016 et Mitsubishi i-MiEV ES 2017

À quel prix revendre votre véhicule à un particulier? Combien vaut l’auto d’occasion qui vous intéresse? Pour le savoir, il vous faut la valeur marchande. Les prix qui suivent ont été établis à l’aide de guides et des recherches effectuées par un agent des services-conseils automobiles de CAA-Québec.

Ford Explorer Sport 2015*

  • Sièges en cuir, toit panoramique, navigation
  • 80 000 km
  • Prix de détail : entre 29 900 $ et 31 100 $

Honda HR-V EX 2016*

  • Traction intégrale, transmission automatique, toit ouvrant
  • 60 000 km
  • Prix de détail : entre 21 100 $ et 21 900 $

Mitsubishi i-MiEV ES 2017*

  • Groupe navigation
  • 40 000 km
  • Prix de détail : entre 14 900 $ et 15 500 $

* Le prix sera légèrement supérieur ou inférieur selon certains critères d’équipement et l’état du véhicule ainsi que les conditions du marché. CAA-QUÉBEC

Auto

Essai-éclair: BMW X2 2019

Basé sur la même plateforme que le VUS X1 (aussi celle des Séries 1 et 2), le X2 est moins haut que le premier modèle cité et prend la forme d’un coupé.

Lors de ce bref essai, il a été possible de constater que le X2 propose une conduite dynamique mieux ressentie en mode Sport, évidemment. 

Quant à la consommation, le compteur affichait une moyenne de 8,3 l/100 km. Ce qui se situe entre les deux cotes annoncées. 

Ce VUS compact se veut aussi moins spacieux que ses grands frères, les X3 et X5, pouvant accueillir deux adultes très confortablement à l’arrière. La troisième personne au centre devra malheureusement s’écarter les jambes et ne devra pas être trop large. 

Et enfin, l’aménagement intérieur est plus austère que dans les modèles plus coûteux. Constat confirmé avec la dimension de l’écran du système d’infodivertissement. 

+

DONNÉES TECHNIQUES

Prix : de 42 500 $ à 49 200 $

Prix du modèle essayé : 45 900 $ (xDrive 28i)

Moteur : L4 2,0 litres turbocompressé

Puissance : 228 ch (170 kW) à 5000 tr/min

Couple : 258 lb-pi (350 N.m) entre 1250 et 4500 tr/min

Transmission : automatique à huit rapports

Consommation réalisée : 8,3 l/100 km

Auto

Donald Trump attaque les constructeurs qui ignorent sa proposition sur les normes

WASHINGTON — Donald Trump s’en est récemment pris aux constructeurs automobiles qui ont ignoré ses avances et préféré conclure un accord avec la Californie sur des futures normes d’émission plus sévères.

L’agence de protection de l’environnement de l’administration Trump a prévu d’assouplir les normes actuelles, au moment où la Californie, qui applique déjà les règles les plus restrictives en termes d’émissions automobiles, veut elle aller encore plus loin.

Plusieurs grands constructeurs (Ford, Honda, Volkswagen et BMW) ont décidé le mois dernier de conclure un accord avec l’État du sud-ouest américain et d’autres sont en passe de les rejoindre, ce qui met le président en colère.

«Ma proposition aux constructeurs automobiles politiquement corrects ferait baisser le prix moyen d’une voiture de plus de 3000 dollars, tout en rendant les voitures plus sûres. Les moteurs tourneraient mieux. Très peu d’impact pour l’environnement! Dirigeants insensés», s’est indigné le président sur Twitter.

Il accuse la Californie de vouloir mener les groupes automobiles «à la ruine».

Selon le New York Times, Mercedes-Benz est prêt à se joindre à la coalition, avec un autre grand constructeur pour le moment anonyme. Si on se base sur les tweets du président, il pourrait s’agir de General Motors.

Toyota, Fiat Chrysler et General Motors ont été convoqués le mois dernier à la Maison-Blanche, où un conseiller leur a demandé de se montrer solidaires avec le président, rapporte le quotidien new-yorkais.

L’objectif des constructeurs, qui représentent environ 30 % des ventes de véhicules neufs aux États-Unis, est d’avoir de la visibilité sur plusieurs années pour les normes CO2 sur le marché américain, alors qu’une bataille judiciaire se profile entre le gouvernement Trump et les États, comme la Californie, qui veulent conserver les objectifs ambitieux fixés par Barack Obama.

Auto

Priorité aux intersections, chevreuils et carrefour giratoire: les conseils de la semaine

Q Qui a priorité pour repartir d’une intersection où il y a 3 ou 4 panneaux d’arrêt?

R La priorité appartient au premier conducteur qui fait son arrêt. C’est donc lui qui repart le premier, et ainsi de suite. Lorsque les véhicules s’immobilisent en même temps à l’intersection, c’est le conducteur qui n’a aucun véhicule à sa droite qui doit s’avancer le premier.

Si un autre automobiliste vous laisse passer, prenez la peine de le remercier d’un signe de la main : c’est un excellent moyen d’encourager la courtoisie au volant.

Q Heurter un orignal ou un chevreuil sur la route, c’est la hantise de plusieurs automobilistes. Comment faire pour l’éviter?

R Il n’existe aucun moyen infaillible de tenir les cervidés à l’écart des routes et des véhicules qui y circulent. Cela dit, voici trois conseils pour réduire les risques de collision :

  • Tenez compte des panneaux d’avertissement, qui sont placés dans les zones à haut risque.
  • Ralentissez et balayez du regard toute la largeur de la route.
  • Activez les feux de route (les hautes) le plus souvent possible, en vous rappelant que les animaux peuvent s’arrêter et fixer le faisceau s’il leur arrive dans les yeux.

Certains dispositifs de prévention existent sur le marché, comme le sifflet à chevreuil. Ils ont peut-être un pouvoir dissuasif envers les cervidés, mais malheureusement rien ne prouve leur degré d’efficacité. En outre, ils risquent de créer un faux sentiment de sécurité chez les automobilistes et d’entraîner ainsi encore plus d’accidents.

La meilleure prévention, c’est vous-même! Votre respect des limites de vitesse et votre attention totale sur ce qui se passe sur la route constituent, en tout temps, les éléments clés d’une conduite préventive efficace. Ce sont vos meilleurs atouts pour éviter les accidents.

Q Quels sont les avantages d’un carrefour giratoire?

R Ils sont nombreux! En voici quelques-uns :

  • Les véhicules circulent avec fluidité puisqu’ils doivent très rarement effectuer un arrêt complet en s’engageant dans un carrefour giratoire. La circulation est constante.
  • Le nombre d’accidents et leur gravité diminuent parce que tous les véhicules s’y croisent à une vitesse réduite.
  • Il est impossible de « couper le chemin « à une auto venant en sens inverse grâce à l’absence de virages à gauche.
  • La pollution atmosphérique s’amoindrit parce que les véhicules s’arrêtent et repartent moins souvent, ce qui réduit la consommation d’essence.
  • Le bruit ambiant décroît parce que les poids lourds utilisent moins le frein moteur.
  • L’ajout d’arbres et de fleurs au centre du carrefour permet d’améliorer le coup d’œil.

ÉCRIVEZ NOUS!

Des questions sur votre auto? Besoin de conseils? Transmettez-nous vos questions à auto@gcmedias.ca. Elles pourraient être publiées dans cette rubrique.

Les services-conseils automobiles offerts par CAA-Québec sont exclusifs à ses membres. Ceux-ci peuvent communiquer autant de fois qu’ils le désirent par Internet  ou par téléphone au 1 888 471-2424.

Auto

Valeur de revente: Toyota Corolla CE 2016, Jeep Grand Cherokee Limited 2015 et Nissan Juke SV 2017

À quel prix revendre votre véhicule à un particulier? Combien vaut l’auto d’occasion qui vous intéresse? Pour le savoir, il vous faut la valeur marchande. Les prix qui suivent ont été établis à l’aide de guides et des recherches effectuées par un agent des services-conseils automobiles de CAA-Québec. Cette semaine: Toyota Corolla CE 2016, Jeep Grand Cherokee Limited 2015 et Nissan Juke SV 2017.

Toyota Corolla CE 2016*

  • Transmission automatique, climatiseur, groupe électrique
  • 60 000 km
  • Prix de détail : entre 12 300 $ et 13 700 $

Jeep Grand Cherokee Limited 2015*

  • Moteur de 5,7 litres, sièges en cuir, toit ouvrant
  • 80 000 km
  • Prix de détail : entre 26 700 $ et 29 600 $

Nissan Juke SV 2017*

  • Traction intégrale, transmission automatique
  • 40 000 km
  • Prix de détail : entre 18 300 $ et 20 600 $

* Le prix sera légèrement supérieur ou inférieur selon certains critères d’équipement et l’état du véhicule ainsi que les conditions du marché. 

Auto

Essai-éclair: Mitsubishi Eclipse Cross 2019

L’ayant essayé l’an dernier, voyons si quelque détail nous avait échappé avec le multisegment Eclipse Cross de Mitsubishi. Avec ses airs de «petit» Outlander — surtout vu de l’avant —, ce VUS compact offre des accélérations moyennes en raison de la transmission variable continue couplé au moteur quatre-cylindres turbo de 1,5 litre.

Cela se gâte si on laisse le mode de conduite Eco. Il occasionne un délai supplémentaire au turbocompresseur en raison de la gestion électronique de l’accélérateur. Si on veut donc un peu plus de dynamisme, oubliez ce mode. L’essai de l’an dernier nous avait donné une très bonne moyenne de consommation. Ce qui est toujours vrai. 

L’Eclipse Cross se veut de bonne dimension pour un couple ayant jusqu’à deux enfants. La finition intérieure est de bon ton, mais elle se trouve un peu à la traîne par rapport à ce qui se fait ailleurs.

+

DONNÉES TECHNIQUES

Prix :  de 27 998 $ à 35 998 $

Prix du modèle essayé : 35 998 $ (GT S-AWC)

Moteur : L4 1,5 litre turbo

Puissance : 152 ch (113 kW) à 5500 tr/minCouple 184 lb-pi (249 N.m) entre 2000 et 3500 tr/min

Transmission : automatique variable continue (CVT)

Consommation :  9,6/8,9 l/100 km (ville/route, selon Mitsubishi)

Auto

Programme Transportez vert: des sous pour aider à faire la transition

CHRONIQUE / Il y a un mois, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, annonçait la création du programme Transportez vert. Ce dernier vise à aider à réaliser la transition énergétique au Québec au sein des entreprises et organismes. Résumé.

Selon Transition énergétique Québec (TEQ) qui chapeaute le programme Transportez vert, le transport routier comptait pour 34 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) du Québec en 2016.

Auto

Essai-éclair: Mitsubishi Eclipse Cross 2019

L’ayant essayé l’an dernier, voyons si quelque détail nous avait échappé avec le multisegment Eclipse Cross de Mitsubishi.

Avec ses airs de «petit» Outlander — surtout vu de l’avant —, ce VUS compact offre des accélérations moyennes en raison de la transmission variable continue couplé au moteur quatre-cylindres turbo de 1,5 litre. 

Cela se gâte si on laisse le mode de conduite Eco. Il occasionne un délai supplémentaire au turbocompresseur en raison de la gestion électronique de l’accélérateur. Si on veut donc un peu plus de dynamisme, oubliez ce mode. 

L’essai de l’an dernier nous avait donné une très bonne moyenne de consommation. Ce qui est toujours vrai. 

L’Eclipse Cross se veut de bonne dimension pour un couple ayant jusqu’à deux enfants. La finition intérieure est de bon ton, mais elle se trouve un peu à la traîne par rapport à ce qui se fait ailleurs.

Auto

Carburant: 15 trucs pour économiser

CHRONIQUE / Sous un angle plus léger étant donné que c’est l’été, voici 15 trucs simples que CAA-Québec a envoyés récemment, en attendant de passer définitivement à une voiture 100 % électrique ou hybride rechargeable.

«La facture d’essence peut facilement atteindre 3000 $ par année. Le carburant coûte cher et malheureusement, ça n’ira pas en diminuant. Vous pouvez cependant vous donner une petite chance [une grosse, même! ] avec ces quelques trucs simples. Ça marche! Les plus disciplinés réussiront à économiser des centaines de dollars par année», écrivait CAA-Québec dans son communiqué.

Auto

Pellicule pare-pierre, pièces recyclées et caméra de recul: les conseils de la semaine

Q Une pellicule pare-pierre, est-ce efficace? 

R Collée sur le capot, cette bande en plastique transparent d’une hauteur d’environ 30 cm (12 po) offre une bonne protection contre l’impact des gravillons qui font écailler la peinture du capot. À cet endroit, la tôle est vulnérable et la rouille s’invite assez rapidement. Les concessionnaires vendent la pellicule pare-pierre autour de 350 $; vous pouvez tenter de l’inclure dans la négociation lors d’une transaction, comme vous le feriez pour d’autres accessoires. Prenez aussi le temps de magasiner dans les ateliers de remplacement de vitres d’autos et les centres d’esthétique automobile, puisque les prix varient. Rappelez-vous que l’achat d’une pellicule est une véritable aubaine si on compare son prix au coût d’une nouvelle peinture pour le capot de votre voiture. 

Q Que faut-il penser des pièces recyclées? 

R L’alternateur de votre voiture vient de rendre l’âme? Vous aimeriez remplacer le boîtier d’un rétroviseur? Une solution plus écologique et moins coûteuse que l’achat d’une pièce neuve s’offre à vous : choisir une pièce recyclée. Souvent sous-estimée de la part des consommateurs, cette avenue gagne à être connue. Vous aurez généralement droit au même rendement que celui d’une pièce neuve, mais pour une fraction du prix. En effet, les pièces recyclées sont dûment vérifiées, voire remises à neuf avant leur revente. De plus, vous bénéficierez souvent d’une garantie similaire à celle d’une pièce neuve, notamment dans le réseau des garages recommandés CAA-Québec. Vous aurez donc l’esprit tranquille tout en protégeant l’environnement. Informez-vous sur cette option auprès de votre garagiste de confiance. 

Q Puis-je me fier seulement à la caméra lorsque je recule? 

R Il faut considérer la caméra de recul uniquement comme le complément d’une vérification «réelle» de l’environnement autour de l’auto. Obligatoire dans tous les véhicules construits depuis mai 2018, elle compense en partie la faible visibilité arrière qui afflige la plupart des modèles récents. L’image comprend parfois un gabarit quadrillé qui facilite le stationnement, tandis que certains modèles s’accompagnent de capteurs qui transmettent une tonalité de plus en plus rapprochée lorsqu’on s’approche d’un obstacle. La caméra de recul projette toutefois un champ de vision limité avec un angle qui peut fausser les distances. Le soir venu, son efficacité dépend de la lumière ambiante et de l’éclairage des feux de recul. De plus, sa lentille se salit très vite l’hiver, sauf pour les rares modèles dissimulés ou munis d’un lave-glace. Voilà pourquoi le bon jugement et la vigilance ont une fois de plus préséance sur la technologie.

ÉCRIVEZ-NOUS!

Des questions sur votre auto? Besoin de conseils? Transmettez-nous vos questions à auto@gcmedias.ca Elles pourraient être publiées dans cette rubrique.

Les services-conseils automobiles offerts par CAA-Québec sont exclusifs à ses membres. Ceux-ci peuvent les contacter autant de fois qu’ils le désirent par Internet ou par téléphone au 1 888 471-2424.