Comme dans toutes ses usines européennes, Audi avait stoppé les chaînes de montage le 22 mars dans son unité de Györ (ouest), qui emploie 13 000 personnes, invoquant l’incertitude de l’acheminement des pièces et la baisse des ventes liée à la pandémie de COVID-19.
Comme dans toutes ses usines européennes, Audi avait stoppé les chaînes de montage le 22 mars dans son unité de Györ (ouest), qui emploie 13 000 personnes, invoquant l’incertitude de l’acheminement des pièces et la baisse des ventes liée à la pandémie de COVID-19.

Audi rouvre son usine en Hongrie, Suzuki, Mercedes et Opel vont suivre

BUDAPEST — Le travail a repris mardi dans l’usine du constructeur automobile Audi (groupe Volkswagen) en Hongrie tandis que Suzuki, Mercedes et Opel ont annoncé l’ouverture prochaine de leurs unités de production dans ce pays.

Comme dans toutes ses usines européennes, Audi avait stoppé les chaînes de montage le 22 mars dans son unité de Györ (ouest), qui emploie 13 000 personnes, invoquant l’incertitude de l’acheminement des pièces et la baisse des ventes liée à la pandémie de COVID-19. Principale usine automobile du pays, elle accueille aussi les marques Suzuki et Mercedes.

«Nos clients du monde entier attendent des voitures et nous devons être un fournisseur fiable», a déclaré le directeur d’Audi en Hongrie, Alfons Dintner, dans une vidéo diffusée lundi soir sur un site local d’information.

En accord avec la maison mère Volkswagen, le constructeur va d’abord effectuer des travaux de maintenance et l’adaptation des postes de travail visant à assurer la sécurité sanitaire des personnels. Des écrans en plexiglas vont être installés.

Les salariés vont devoir respecter la distance physique nécessaire à la prévention des contaminations et les bus d’acheminement sur le site vont être désinfectés après chaque trajet, a indiqué Audi.


« Nous pensons malgré la situation critique pouvoir fournir des voitures complètes en quelques semaines. »
Alfons Dintner, directeur d’Audi en Hongrie

Les autobus transportant les ouvriers à l’usine vont être constamment désinfectés, a-t-il assuré.

Plus tard dans la journée, d’autres usines de voitures fermées vers la fin mars en Hongrie ont annoncé leur prochaine réouverture.

Suzuki a indiqué dans un communiqué planifier de rouvrir le 27 avril son usine à Esztergom, au nord de Budapest.

De son côté, le géant allemand de l’automobile Daimler AG entend rouvrir le 28 avril son usine à Kecskemet (sud).

Quant à Opel (PSA), la direction a affirmé être prête à rouvrir son site basé à Szentgotthard (ouest) sans toutefois donner de date précise pour la reprise du travail.

Le groupe Volkswagen avait annoncé la fermeture de la plupart de ses usines européennes jusqu’au 19 avril au moins. Le marché automobile s’est effondré en mars sur le continent en lien avec les restrictions imposées pour prévenir la propagation de l’épidémie.

Le premier ministre souverainiste hongrois Viktor Orban a imposé l’état d’urgence et ordonné des mesures de confinement qui ne concernent pas les entreprises, libres d’organiser leur activité dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

La Hongrie compte près de 10 millions d’habitants et enregistrait mardi plus de 1500 infections à la COVID-19 ayant entraîné 122 décès.