La chanteuse Whitney Houston a confié au cinéaste Kevin Macdonald avoir été agressé par sa cousine lors de son enfance.

Whitney Houston aurait été agressée

CANNES — Des amis de Whitney Houston allèguent que la chanteuse a été agressée, enfant, par sa cousine Dee Dee Warwick.

Ces révélations sont au cœur d’un documentaire présenté en première, jeudi, au Festival de Cannes.

L’assistante de longue date de Whitney Houston, Mary Jones, raconte au cinéaste Kevin Macdonald que la regrettée chanteuse lui a confié que Dee Dee Warwick, qui est la sœur de Dionne Warwick, l’a agressée alors qu’elle était enfant.

Le frère de la chanteuse, Gary Garland-Houston, dit aussi avoir été agressé par un membre féminin de sa famille alors qu’il avait entre 7 et 9 ans, et affirme que sa sœur a subi le même sort.

Dee Dee Warwick, qui avait 18 ans de plus que Whitney Houston, est morte en 2008.

Les allégations sont mises de l’avant dans le documentaire Whitney, qui a été fait avec la collaboration de la famille Houston. Les révélations, qui surviennent dans le dernier quart du documentaire, permettent de voir avec un nouveau regard la vie troublée de la chanteuse.

Selon Mary Jones, l’expérience a mené Whitney Houston à remettre en question sa propre sexualité et a contribué à ses problèmes de drogue, plus tard. La chanteuse est morte en 2012, à l’âge de 48 ans, après une noyade jugée accidentelle, dans une baignoire. Le rapport du coroner nomme une maladie du cœur et l’utilisation de drogue comme facteurs ayant contribué à son décès.

La chanteuse n’a jamais mentionné publiquement la présumée agression.

Dee Dee Warwick était la nièce de la mère de Whitney Houston, Cissy Houston. Les sœurs Warwick chantaient parfois dans le groupe gospel de Cissy Houston, les Drinkard Singers.

Whitney prendra l’affiche en salle le 7 juillet. Le film suggère que les présumées agressions se seraient produites alors que Cissy Houston était en tournée.

Des représentants de Dionne Warwick n’ont pas répondu à des demandes d’entrevue, jeudi.