La présidente de Culture Outaouais, Céline De Guise, explique que la Tournée numérique réunit différents genres et différentes communautés. En arrière-plan: l'oeuvre Wave of Consciousness, de Ziad Salameh, Abidemi Salami, Victoria Rodgers et Emily Janek.

Une première Tournée numérique à Ottawa et en Outaouais

Les artistes, étudiants et travailleurs de l’industrie culturelle des deux côtés de la rivière des Outaouais ont une nouvelle occasion de se réunir pour démystifier l’intersection entre l’art et la technologie : la toute première Tournée numérique.

L’initiative a été lancée ce jeudi par Culture Outaouais, Théâtre Action et le Réseau des arts d’Ottawa. En tout, 14 organismes culturels des deux provinces réalisent par la Tournée numérique une première collaboration, concrétisée par la mise en place du Programme d’échanges culturels Québec-Ontario.

Au départ, l’objectif était de créer une journée dédiée à la découverte et l’appropriation du numérique. Cet univers étant vaste, cinq ateliers ont été programmés, dont trois encore ouverts aux inscriptions.

La présidente de Culture Outaouais, Céline De Guise. En arrière-plan: l'oeuvre Wave of Consciousness, de Ziad Salameh, Abidemi Salami, Victoria Rodgers et Emily Janek.

« On ne se connaît pas assez, explique Chantal Rodier, professeure et chercheure à l’Université d’Ottawa qui travaille à créer des rencontres entre les facultés des arts et de génie. Dans la région, il y a des gens qui font des choses fantastiques. Il y a des gens qui travaillent depuis longtemps dans l’impression en 3D et qui font des violons imprimés. Il y a des gens qui travaillent en animation et qui font le tour du monde avec les choses qu’ils font. Il y a aussi des créateurs un peu plus traditionnels qui travaillent sur le plan du son et des arts visuels et médiatiques. C’est juste qu’on ne se connaît pas beaucoup, car on n’a pas eu beaucoup d’occasions de se rencontrer. »

« C’est l’objectif de la tournée : de faire en sorte qu’on rejoigne différents niveaux, complète la présidente de Culture Outaouais, Céline De Guise. On veut rejoindre les gens des milieux, par exemple, du patrimoine, du théâtre, de la baladodiffusion... On veut créer un réseau. Et ça peut être très fort, parce qu’on rejoint les côtés francophone, anglophone et autochtone. »

Le prochain événement – déjà complet – proposera une série de conférences sur la baladodiffusion présentées par Transistor Média le 18 avril. Le Centre national des arts accueillera le 21 mai l’escale suivante, qui prévoit une discussion sur l’intersection entre les arts de la scène et les métadonnées. Le 26 mai, l’activité Humanité et pensée numérique : (re) définition se déroulera à la Place des artistes de Farrellton. Enfin, le 6 juin, l’atelier Patrimoine et numérisation sera tenu à la Maison des auteurs, à Gatineau.

La programmation complète se trouve au cultureoutaouais.org.