Le site de Zibi accueillait pour la première fois le Festibière de Gatineau.

Une première pour le Festibière à Zibi

Les amateurs de bières artisanales se sont donné rendez-vous par centaines, jeudi soir, à la place des festivals Zibi alors que le Festibière d’été de Gatineau lançait sa 9e édition.

Chapiteaux, jeux gonflables et bien sûr, de la bière... il y en avait pour tous les goûts alors que plus de 30 microbrasseries, plus de sept microdistilleries et plus de 10 camions de rue étaient sur place.

« Cette année, c’est la plus grosse édition en termes d’exposants des neuf années de Festibière, avoue le cofondateur de l’événement brassicole, Alex Van Dieren. Les grands collaborateurs qui nous suivent depuis le début comme Galicus, Gainsbourg et la Brasserie du Bas-Canada sont tous là. »

L’année dernière, le festival s’était déroulé au Musée canadien de l’histoire. Cependant, en raison des inondations qui ont sévi dans la région, les organisateurs ont dû déménager l’événement à environ un kilomètre l’édifice.

« C’est notre première année au Zibi. On a dû tout déménager en quelques semaines et on est extrêmement fier du résultat, confie M. Van Dieren. Le site ne nous appartient pas, mais on va regarder avec l’équipe de Zibi pour s’assurer de voir s’il y a une possibilité de continuer le partenariat avec eux. »

Si Dame Nature n’a pas été clémente avec les citoyens de la grande région de la capitale nationale au cours des dernières semaines, elle l’a été avec l’équipe du Festibière.

Un ciel bleu dégagé, du soleil et une température oscillant les 20 degrés Celsius… M. Van Dieren ne pouvait pas demander meilleur scénario pour la première édition du Festibière de Gatineau sur le site de Zibi.

« C’est la première année qu’on a une météo comme ça en neuf ans lors du Festibière d’été. C’est incroyable, lance-t-il. Ça nous laisse croire, à date, avec les ventes de billets, que ce sera une année exceptionnelle pour le Festibière. »

Le cofondateur de l’événement affirme également que lui et son équipe ont compris comment négocier avec Dame Nature.

« Si on lui donne trop de bière, il pleut donc là, on a juste mieux dosé nos affaires et regardez... il fait beau », dit-il en riant.

Le plaisir

Cette année, le Festibière d’été de Gatineau se déroule sous la thématique du plaisir.

« C’est un événement qui est festif et où les gens se rassemblent. Quand on se promène sur le site, on voit que les gens cherchent vraiment à être ensemble, discuter et vivre l’expérience. C’est très rare qu’on va voir des gens seuls », indique M. Van Dieren.

Samuel, un amateur de bières de microbrasseries de la région a notamment profité de l’événement pour faire découvrir à son ami Christophe le Festibière de Gatineau.

Visiblement, le jeune homme originaire de La Beauce n’était pas déçu de son expérience.

« C’est mon premier Festibière à vie et mes premières impressions sont très bonnes, affirme-t-il. Il y a plein de monde, plein de kiosques et entre amis c’est tout simplement parfait. Je ne regrette vraiment pas d’être venu et je compte bien revenir au cours des prochains jours. »

Le Festibière de Gatineau se poursuit jusqu’au 8 juin.