Environ 200 comédiens ont sauté sur scène.

Un rendez-vous symbolique

Deux cent comédiens et chanteurs ont défilé sur scène lors de la dernière représentation, du spectacle Ton histoire est une épopée, vendredi, à Rockland.

L’œuvre proposant un voyage unique à travers l’histoire canadienne, était offert par les artisans de L’écho d’un peuple. Au total, le spectacle a réuni 400 comédiens et a été présenté à 15 reprises à Rockland et Orléans devant des salles combles.  

Des moments marquants de l’histoire canadienne ont été présentés au fil de 22 tableaux. 

Plusieurs chanteurs y ont pris part dont Héloïse Yelle, originaire de St-Pascal Bayalon  et Brian Saint-Pierre de Casselman.  

À ceux-ci se sont greffés les chanteurs Martine Lafontaine et Michel Payment.

« Ce qui est vraiment unique avec ce spectacle c’est que l’ensemble des tableaux sont présentés par des gens qui ont des ancêtres qui eux ont marqué notre histoire. Quand on commence à fouiller dans nos ancêtres, c’est surprenant ce qu’on peut trouver, on est même souvent parenté sans le savoir », a dit Félix Saint-Denis, directeur artistique. 

Dans ce spectacle, il est notamment question du traitement réservé aux Premières nations, de même qu’aux Acadiens et aux arrivants d’origine asiatique.

« C’était important de faire un spectacle honnête et non innocent. Le Canada est un beau pays avec des valeurs magnifique. Mais il y a 150 ans, c’était peut-être l’époque la plus raciste et sombre de notre histoire. Ce 150e est une année de réconciliation et c’est correct d’avoir honte d’une partie de notre histoire pour mieux la rebâtir », a souligné M. Saint-Denis. 

Celui-ci a également évoqué le traitement des métis, des cris, des patriotes ainsi que des pensionnats autochtones.  

« On voit tout ça dans le spectacle avec une perspective de pionnier francophone », ajoute-t-il. 

Le projet du spectacle a d’abord été initié par Nicole Fortier de la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l’histoire d’Orléans. Celle-ci s’est également dite très heureuse du résultat obtenu. 

« Les gens sont ressortis vraiment enthousiastes. Il touchait plusieurs groupes culturels. et la trame de fond était la francophonie ».

Un des clous du spectacle a été l’arrivée des réfugiés syriens. 

« Nous avons deux frères jumeaux syriens qui sont arrivés au pays l’an dernier. Lorsqu’ils sont montés sur scène, les gens ont vraiment été émus. C’est un exemple récent où le Canada a accueilli une autre culture francophone », a affirmé Mme Fortier.