Sourire engageant, yeux bleus perçants, Laurent-Armand Lachance, jeans, chemise bleu pâle, veston marine et lunettes assorties, est intarissable.
Sourire engageant, yeux bleus perçants, Laurent-Armand Lachance, jeans, chemise bleu pâle, veston marine et lunettes assorties, est intarissable.

Un gars de Québec au pavillon américain à Cannes

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
CANNES — Lorsqu’il était ado, Laurent-Armand Lachance rêvait de Cannes. Autant pour les films que pour le glamour. «J’ai toujours voulu faire du cinéma», dit celui qui a fait un peu de figuration. Puis le p’tit gars de Sainte-Foy a étudié, est tombé en amour et a déménagé aux États-Unis, il y a 30 ans. Par un étrange retour du balancier dont la vie a parfois le secret, le voici maintenant responsable de l’organisation du pavillon américain du célèbre festival depuis… 19 ans!