La conjointe et la fille du comédien Benjamin Gaillard, décédé dans un accident de la route avec son fils, pourront profiter de la générosité de leurs proches et du public.

Un fonds d’entraide pour la famille de Benjamin Gaillard

Un fonds d’entraide destiné à la conjointe et la fille de Benjamin Gaillard, le comédien de l’Outaouais qui a péri dans un accident de la route survenu aux États-Unis, le 4 juillet dernier, a été mis sur pied.

Un collectif mené par Théâtre Action, qui employait Benjamin Gaillard, et par le Salon du livre, qui emploie sa conjointe, ont créé mercredi le Fonds d’entraide à Véronique et Milane Grondin, toutes deux rescapées de l’accident ayant coûté la vie au comédien et à son fils, Éli.

« Comme c’est souvent le cas lors d’un décès soudain, elles (Véronique et Milane, toutes deux rescapées de l’accident) doivent actuellement vivre dans une situation financière difficile qui vient s’ajouter aux deuils auxquels elles doivent faire face », exposent les organisateurs de cette campagne de soutien.

« Cet appel au public survient alors que plusieurs personnes ont déjà exprimé de diverses façons leur désir de leur venir en aide », précisent-ils d’une même voix. Le collectif a notamment créé la page Facebook Fonds d’entraide à Véronique et Milane Grondin.

Le public est convié à manifester son soutien au moyen d’un virement Interac adressé à Mme Grondin, à l’adresse verogrondin@gmail.com, en utilisant le mot « Frimousse » comme réponse à la question de sécurité (« Quel est le nom de leur chat ? »). 

« Il est également possible d’offrir une carte cadeau qui viendra les aider à combler des besoins de base », indique le communiqué cosigné par la directrice générale de Théâtre Action Marie-Ève Chassé, la directrice générale du Salon du livre de l’Outaouais Anne-Marie Trudel et le directeur général de l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français Yves Turbide, entre autres.

« La campagne vise à alléger la pression financière du quotidien, jusqu’à ce que les nombreux enjeux administratifs soient réglés », précise leur communiqué.

Miraculées

Le 4 juillet, lors de la dernière journée de leurs vacances aux États-Unis, la famille Grondin-Gaillard a été emboutie par un semi-remorque alors qu’ils rentraient au Québec. 

Benjamin Gaillard, 45 ans, et Éli, 10 ans, sont morts sur le coup. Véronique Grondin et sa fille, miraculeusement épargnées, ont été transportées à l’hôpital Geisinger de Scranton, en Pennsylvanie. 

Les deux rescapées sont de retour à Gatineau, où, « entourées de leur famille, elles se remettent tranquillement de ce dur coup ».

« Employée et collègue appréciée, Véronique Grondin fut responsable de la programmation de la dernière édition Salon du livre de l’Outaouais et c’est tout naturellement que l’organisation a décidé de soutenir cette initiative », indique Mme Trudel, en espérant « que les gens seront généreux devant cette situation exceptionnelle et tragique ».

Pour faire un don ou pour davantage d’informations, consultez : www.gofundme.com (Fonds Véronique & Milane Grondin) ou la page Facebook du Fonds d’entraide à Véronique et Milane Grondin.