Dévorés de Charles-Étienne Ferland

Trois lancements pré-Salon

Les éditions L’Interligne, basées à Ottawa, lanceront cette semaine deux livres en prévision du Salon du Livre de l’Outaouais (SLO), qui démarre le 1er mars.

Dans un premier temps, Charles-Étienne Ferland lancera son premier roman, Dévorés à la succursale d’Ottawa de la Librairie du Soleil (33, rue George), le samedi 17 février. Une séance de dédicace est prévue de 13h à 14h30. Dévorés, paru le 7 février, a pour cadre un monde futuriste dystopique où des guêpes mutantes déciment la population nondiale ; le chaos règne ; seule une île du lac Ontario est épargnée par les insectes. L’auteur, originaire de Montréal, a fait des études à l’Université d’Ottawa. Il les poursuit présentement à l’Université de Guelph, avec une maîtrise en entomologie.

L’aventure de Monsieur Ouaniche de Cécile Beaulieu Brousseau et Jérémie Lecompte.

Ensuite, la blibliothèque de la Maison du citoyen accueillera Cécile Beaulieu Brousseau (« Zizanie dans l’armoire ») et Jérémie Lecompte, co-auteurs du livre jeunesse, L’aventure de Monsieur Ouaniche, qu’ils viendront lancer le 23 février, de 17h à 19h. En mettant en scène un courageux crapaud et une ribambelle d’animaux confrontés à la gestion de leurs émotions, Cécile Beaulieu Brousseau incorpore les thèmes de la différence et de l’entraide. Le livre a été réalisé en collaboration avec la Maison Réalité de Gatineau, qui vient en aide aux personnes aux prises avec des troubles de santé mentale. L’illustrateur, Jérémie Lecompte, souffre lui-même de sévères troubles d’anxiété.

Le Goupil de Eric Mathieu

La courte échelle saisit l’occasion pour inviter le grand public à la rencontre de l’auteur Eric Mathieu, qui lancera son nouveau roman, « Le Goupil », le 15 février à 18h, à la librairie du Soleil. L’auteur — lauréat du prix littéraire Émergence, décerné par l’Association des auteur-e-s de l’Ontario pour Les suicidés d’Eau-Claire, titre qui était aussi finaliste au prix Trillium 2017 — participera à plusieurs séances de signatures au cours de la prochaine édition du SLO.

Le Goupil, paru le 6 février (collection La Mèche), retrace les péripéties d’Émile, né dans la France de l’après-guerre. Surnommé « le Goupil » à cause de son physique ingrat, Émile est aussi un gamin extraordinaire qui, dès sa naissance, avait déjà une maîtrise quasi-parfaite du langage, ce qui provoque immédiatement l’inquiétude de son entourage, et la détestation de sa mère.