Ténors...

Ont-ils vraiment besoin de présentations ?
Les pointures de réputation
Pina Bausch
Danse de haute volée au CNA ! On y présente deux oeuvres essentielles dans la carrière de Pina Bausch alors que la compagnie, le Tanztheater Wuppertal, continue de produire dans le monde entier huit ans après la disparition de l'illustre chorégraphe : Café Müller (1978) et le Sacre du printemps (1975).
L'orchestre du CNA prêtera main forte aux représentations, prévues du 28 au 30 septembre.
Le premier est une évocation de la brasserie que tenaient ses parents. Le second fait revivre un rituel barbare par 34 danseurs sur la partition révolutionnaire de Stravinsky. L'orchestre du CNA prêtera main forte aux représentations, prévues du 28 au 30 septembre. [MC]
L'Ode à la joie de Beethoven
Certains chefs-d'oeuvre sont si rebattus qu'ils semblent ne plus réserver la moindre surprise. La 9e symphonie de Beethoven fait partie de ces monuments culturels régulièrement convoqués pour le pire et parfois le meilleur. Quel frisson d'inattendu éprouvera-t-on en écoutant l'Orchestre du CNA sous la baguette d'Alexander Shelley ? Réponse les 20 et 21 septembre au CNA.
Le retour de Lisbeth
David Lagercrantz a fait ses preuves en redonnant vie aux personnages du regretté Stieg Larsson dans «Ce qui ne me tue pas».
Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander sont tous deux de retour, de même qu'un certain Holger Palmgren.
Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander sont tous deux de retour, de même qu'un certain Holger Palmgren. Nul doute que Lisbeth est plus que jamais «La fille qui rendait coup sur coup» (Actes Sud, 7 septembre). [VL]
Dan Brown
L'automne marquera le grand retour de Dan Brown et de son héros Robert Langdon. Après Paris, Washington et Florence, entre autres destinations, le célèbre professeur de symbologie se promènera aux quatre coins de l'Espagne, de Bilbao à Barcelone, en quête de réponses sur l'«Origine» du genre humain, et son avenir. La sortie mondiale du roman, publié en version française chez JC Lattès, est prévue le 4 octobre. [VL]
Charlebois, rock'oustic
Pourquoi changer une formule déjà très applaudie ? L'impayable Robert Charlebois, toujours en pleine forme, revient avec son spectacle Rock'oustic, un florilège de ses plus grandes chansons.
Robert Charlebois
Après l'avoir présenté en 2016 à la Salle Odyssée, il rempile au Centre des arts Shenkman le 3 novembre. Courez-y, c'est excellent ! Pour une joyeuse soirée nostalgie, pleinement assumée. [MC]