Le Marché International des Programmes de Communication (Mipcom) se tient à Cannes jusqu'au 19 octobre.

Tendances télé en fiction: des thrillers dopés aux réseaux sociaux

Du fantastique noir et des thrillers où le public mène l’enquête ou bien choisit la suite du scénario sur les réseaux sociaux : petit tour d’horizon des tendances mondiales des fictions à la télévision, présentées mercredi au Mipcom à Cannes.

Du suspense dopé aux réseaux sociaux

Des séries policières innovantes s’appuient sur les réseaux sociaux pour interagir avec le public ou faire avancer l’intrigue.

Exemple de ces « thrillers pour Millenials », c’est à dire conçus pour la génération née au tournant du millénaire, la série nordique « Where is Thea », sur la disparition énigmatique d’une jeune fille, est composée de courtes vidéos (5-6 minutes) mises en ligne tous les jours, qui tiennent le spectateur en haleine entre deux diffusions des épisodes télévisés hebdomadaires de 30 minutes.

La fiction portugaise « Amnesia » raconte l’histoire d’une jeune blogueuse, Joana, accusée du meurtre de son petit ami, mais qui n’en garde aucun souvenir. Pendant qu’elle est emprisonnée, les spectateurs peuvent mener l’enquête sur les réseaux sociaux, où Joana a laissé de nombreuses traces, pour tenter de découvrir ce qu’il s’est réellement passé.

Dans la production espagnole « If I were you », inspirée de la série néo-zélandaise « Reservoir Hill », mais qui pousse le concept encore plus loin, c’est carrément le public qui participe à l’élaboration du scénario : les spectateurs peuvent voter sur Facebook à la fin de chaque épisode pour choisir entre deux propositions et donc infléchir la suite de l’histoire. L’un des acteurs principaux est en outre une vedette sur le réseau social Instagram.

Univers inquiétants

Plusieurs séries fantastiques ou de science-fiction plongent les téléspectateurs dans des univers inquiétants, comme « Hard Sun » (Royaume-Uni), dans laquelle l’Humanité sait qu’elle va disparaître dans 5 ans en raison d’un phénomène solaire, ce qui ébranle les fondements de la société.

« Better Than US », à l’atmosphère et au concept proches de la série scandinave « Being Human », raconte la cohabitation entre des humains et des robots humanoïdes ultraperfectionnés au point de développer des sentiments.

« Sleepers », une création russe, est un thriller fantastique où des œuvres d’art prennent vie.

Une princesse qui bat tous les records

Elle vient de Chine et a battu des records d’audience pour une fiction (50 milliards de vues sur Internet tous épisodes confondus) : la série d’action historique « Princess Agents », dans laquelle une jeune femme formée à l’art du sabre combat des seigneurs esclavagistes, est la série la plus regardée de l’année au niveau mondial. Non seulement grâce au public chinois, mais aussi à l’international, puisque les épisodes, diffusés en Chine, ont été ensuite mis en ligne sur de nombreuses plateformes, y compris sur YouTube avec des sous-titres en anglais.

Le concept le plus loufoque

« Match », une comédie norvégienne hilarante, met en scène un jeune homme un peu gauche dont les moindres faits et gestes, et en particulier les déboires sentimentaux, sont décortiqués en direct par deux commentateurs sportifs.