Télé et radio

Roseanne Barr: «Je ne suis pas morte, salopes!»

NEW YORK — Roseanne Barr a réagi avec rage à la diffusion mardi par la chaîne ABC du premier épisode de «The Conners», suite de la très populaire série «Roseanne», mais sans son héroïne, déplorant que la chaîne a préféré la «tuer» plutôt que de lui pardonner.

ABC avait initialement déprogrammé la série, après un tweet raciste fin mai de Roseanne Barr, à l’origine d’un tollé, mais a finalement créé The Conners, qui reprend les autres personnages de la série après avoir «tué» Roseanne, devenue persona non grata.

La nouvelle série débute ainsi trois semaines après les funérailles de l’héroïne, dont la famille va apprendre, à sa grande surprise, qu’elle est morte d’une overdose d’opiacés, ces antidouleurs devenus l’une des principales causes de décès aux États-Unis ces dernières années.

Pour accélérer la rémission d’une blessure au genou, on apprend que Roseanne s’était procuré, en secret, des cachets de ces puissants antalgiques, au point de s’y accoutumer et d’en faire une overdose.

L’intéressée a réagi avec colère. Quelques minutes après la diffusion du premier épisode des Conners, Roseanne, 65 ans, a tweeté : «Je ne suis pas morte, salopes!»

Fin mai, Roseanne Barr avait déclenché une tempête en s’en prenant sur Twitter à une ancienne conseillère de Barack Obama, Valerie Jarrett : «Les Frères musulmans et la Planète des singes ont eu un bébé : vj».

Malgré le retrait du message et les excuses de la productrice, scénariste et actrice, ABC avait annoncé l’annulation de la série quelques heures seulement après la mise en ligne du tweet.

Roseanne avait ensuite essayé de justifier son tweet en expliquant avoir été sous l’empire d’un sédatif.

Les Conners fonctionnent bien, tirés par les acteurs, des dialogues au cordeau, comme à la grande époque de Roseanne, et un traitement en finesse des grands sujets de la société américaine.

Mais Roseanne manque, elle qui était au centre de tout, avec sa gouaille, son humour tranchant et sa mauvaise foi.

Les premiers chiffres d’audience publiés mercredi ont montré que The Conners avait été regardé par 10,4 millions de téléspectateurs, un total assez proche du dernier épisode de la dixième saison de Roseanne, diffusé fin mai.

«Erreur regrettable»

Après le premier épisode des Conners, Roseanne Barr a aussi publié une longue déclaration co-signée par son rabbin Shmuley Boteach, critiquant l’émission et surtout ABC, accusée d’avoir agi par «peur et orgueil».

«Nous regrettons qu’ABC ait choisi de tuer le personnage de Roseanne Conner. Que cela ait été fait par une overdose d’opiacés ajoute une dimension inutilement lugubre et morbide à cette série joyeuse et familiale», ont-ils déploré.

«Je voulais un départ respectueux pour elle», a expliqué le responsable de la production Bruce Helford, dans une tribune publiée sur le site spécialisé The Hollywood Reporter et intitulée : «Pourquoi j’ai tué Roseanne de cette façon».

Il a dit avoir souhaité une fin qui soit «pertinente et puisse initier une discussion» sur un sujet qui touche en particulier la classe ouvrière «dont les vrais problèmes sont souvent ignorés par les grandes chaînes».

Mais pour Roseanne Barr et le rabbin Shmuley Boteach, en écartant Roseanne, ABC a renoncé à «la seule série qui traite directement des profondes divisions» de la société américaine, rassemblant «des personnages de différentes convictions politiques», emmenée par «une femme forte».

«Malgré des excuses sincères et répétées, la chaîne a refusé de passer l’éponge sur une erreur regrettable, rejetant les valeurs américaines de repentir et de pardon», ont-ils souligné.

RICHARD THERRIEN

Trudeau et Chrétien chez Guy A.

BLOGUE / L'actuel premier ministre du Canada Justin Trudeau et l'ancien premier ministre Jean Chrétien, deux libéraux, seront sur le plateau de «Tout le monde en parle», dimanche sur ICI Radio-Canada Télé. Le premier viendra bien sûr parler entre autres de la légalisation du cannabis, en vigueur aujourd'hui même, alors que le second est invité pour son nouveau livre, «Mes histoires».

Guy A. Lepage et Dany Turcotte accueillent aussi l'auteur-compositeur-interprète français Christophe Maé, pour sa série de spectacles, Denise Bombardier, pour son livre Une vie sans peur et sans regret, et Phoudsady Vanny, à l'occasion du Salon de la mort, qui se tiendra à Montréal en novembre.

Tout le monde en parle fera relâche la semaine suivante pour laisser place au 40e Gala de l'ADISQ, animé par Louis-José Houde.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Télévision

Les choix télé de Richard Therrien

24/60, ICI RDI à 19h

Une spéciale de deux heures sur la légalisation du cannabis, si vous n’êtes pas saturé.

L’épicerie, ICI RADIO-CANADA Télé à 19h30

Comment cuisiner avec le cannabis. Et les aliments locaux dans les universités.

Pot Inc., Moi et Cie à 20h30

Les Bertrand seront-ils prêts à temps pour la première livraison?

Télé

Jean-Marie Lapointe, l’espoir des laissés pour compte

MONTRÉAL — Son père, Jean Lapointe, a mis sur pied «La Maison Jean Lapointe», une fondation pour lutter contre la toxicomanie et autres dépendances. Et le fils, héritier d’un coeur généreux, oeuvre depuis quelques années auprès des itinérants.

À TVA, dans l’épisode de Face à la rue du jeudi 25 octobre, 19h, on rencontre Yvon, Fernand et Gilles, trois compères sexagénaires devenus les amis de Jean-Marie. Si vieillir n’est pas toujours aisé pour le commun des mortels, essayons d’imaginer à quoi peut ressembler vieillir dans la rue. Mais, grâce à l’organisme Pas de la rue qui tend la main aux itinérants de 55 ans et plus, Yvon est parvenu à retrouver la sobriété et est en voie de réhabilitation. Fernand et Gilles sont «frères de rue» depuis une quinzaine d’années, se soutenant l’un l’autre au quotidien, mais cette association connaîtra malheureusement une fin abrupte.

Dans cet épisode, on est à même de constater le travail de policiers spécialement formés pour suivre des personnes de la rue ayant fait l’objet d’interventions policières. Ces policiers peuvent ainsi éviter d’autres égarements et voir ce qui peut être fait pour éviter les récidives.

Y en a marre du chimique

Alors que les bouleversements climatiques portent notre réflexion sur la consommation de viande qu’on souhaite diminuer pour aider la planète et, par ricochet, notre santé, le documentaire Colorants, édulcorants, conservateurs, que cachent-ils? n’a rien de réconfortant en matière d’alimentation.

Le reportage, bien que tourné en France, touche des produits de grandes marques connues à travers le monde. Il y aurait plus de 300 additifs possibles intégrés aux aliments, dont certains à risque. On parle aussi de nanoparticules qui pénètrent les tissus loin dans l’organisme et se répandent dans les cellules, d’où la formation de certains cancers. La fonction de ces produits chimiques vise à conserver ou améliorer le goût, la texture, la couleur, la durée des aliments.

Plus choquant, on apprend que cette chimie intégrée aux recettes date des années 1960, mais ce n’est que récemment, grâce à l’évolution des moyens scientifiques d’analyse, qu’on a pu faire ce constat. Le lundi 22 octobre, 19h, à TV5.

Quand l’art sèche les larmes...

À compter du vendredi 26 octobre, 20h, à ARTV, la série de 10 épisodes Faire oeuvre utile nous fera vivre diverses émotions. Le premier des deux sujets abordés lors de l’émission concerne Annick, qui a perdu son conjoint, assassiné. C’est une oeuvre du peintre Marc Séguin, traitant de la vie et de la mort, qui viendra alléger sa peine. Pour Martin, c’est une chanson d’Ingrid St-Pierre qui traduira le mieux tous les sentiments qu’éprouve le jeune homme si attaché à sa grand-mère, alors que celle-ci glisse lentement dans le brouillard de la maladie d’Alzheimer.

Marie-Mai et Yann Perreau présentent, le mercredi 24 octobre, 20h, à Télé-Québec, la 14e édition du Premier Gala de l’ADISQ. Diffusé en direct du MTELUS, l’événement rend hommage aux artistes, soit 109 candidats, et 76 artisans de tous styles de musique. Rappelons que Pierre Lapointe, Philippe Brach, Hubert Lenoir, Loud, Isabelle Boulay et Marc Dupré bénéficient d’une majorité de nominations. La fête se poursuivra le dimanche 28 octobre, 20h, alors que Radio-Canada présentera le Gala de l’ADISQ, animé par Louis-José Houde.

La frustration a joué un grand rôle dans la vie de Vladimir Poutine, président de la Russie. D’abord, tout jeune, il était de très petite taille ce qui faisait de lui le souffre-douleur de ses camarades. Très tôt, il a voulu faire partie du KGB et rêvait de devenir espion. Bien qu’il n’ait pas marqué l’histoire de l’espionnage de façon significative, il savait plaire à ses patrons. Sa nature fiable et loyale jumelée aux circonstances en a fait l’homme le plus puissant de ce grand pays. Vladimir Poutine: un espion au pouvoir, à Canal D, le jeudi 25 octobre, 22h.

À RADIO-CANADA: De la musique, le chef d’orchestre Yannick Nézet-Séguin en a plein la tête. Il dirige à Montréal, Rotterdam, Londres, Philadelphie et New York où il est directeur du Met. Très sollicité au nom de la musique classique, le maestro a-t-il le temps d’apprécier d’autres styles de musique? On le découvre à En direct de l’univers, ce samedi, 19h. Parlant musique, du lundi au jeudi, 22 au 25 octobre, 23h05, on se met En route vers le 40e Gala de l’ADISQ pour mieux connaître les artistes en nomination. Dans l’ordre, on rencontre Guy A. Lepage, Ariane Moffatt, Fred Pellerin et Isabelle Boulay. (À ARTV, ces entrevues seront diffusées le lundi 22 octobre, en rafale, soit de 20h30 à 22h).

À TÉLÉ-QUÉBEC: Ce samedi, 20h, Marc Labrèche et son équipe de Cette année-là, accompagnés de Carole Laure, scrutent 1973. On se rappellera les grands événements qui ont marqué l’année, les chansons qui ont connu du succès et une foule d’événements culturels, politiques et sociaux survenus, il y a 45 ans. Et le jeudi 25 octobre, 23h, on souligne les 30 ans de la disparition de Félix Leclerc avec le docu-souvenir Félix dans la mémoire longtemps. Une foule d’artistes et de personnalités qui l’ont côtoyé, tels que Jean-Pierre Ferland, Richard Séguin, Gilles Vigneault et Denise Bombardier, parlent de leur lien avec le chansonnier. On dit du poète qu’il fut initiateur de beaucoup d’artistes et on évoque avec nostalgie ce mémorable spectacle présenté sur le mont Royal, à l’occasion de la Saint-Jean-Baptiste, en 1975.

À TV5: Qui était donc Nefertiti, mystérieuse reine d’Égypte? On cherche sa trace à Secrets d’Histoire afin de mieux connaître l’épouse du grand pharaon Akhenaton, qui a marqué l’Antiquité, il y a 35 siècles. Le lundi, 22 octobre, 20h.

À CANAL VIE: Chez les Groulx, Tara donnera bientôt naissance à son 10e enfant. Le jeudi 25 octobre, 20h, les plus vieux de La Famille Groulx fêtent leur anniversaire: Sasha fête ses 16 ans dans un hôtel, alors que Tristan se retrouve au mont Rigaud pour ses 17 ans.

À CANAL D: Dans Les coulisses du Palais, un homme se défend d’une accusation d’agression sexuelle et le juge Christian Boulet étudie des demandes de mise en liberté, le vendredi 26 octobre, 20h.