La télévision communautaire de Clarence-Rockland, TVC22, célèbre ses 30 ans avec la parution d’un documentaire portant sur l’histoire de la chaîne.
La télévision communautaire de Clarence-Rockland, TVC22, célèbre ses 30 ans avec la parution d’un documentaire portant sur l’histoire de la chaîne.

Un documentaire pour les 30 ans de TVC22

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
La télévision communautaire de Clarence-Rockland, TVC22, célèbre ses 30 ans avec la parution d’un documentaire portant sur l’histoire de la chaîne.

Le documentaire se veut une façon de mettre en lumière le mandat et l’importance d’une télévision communautaire, soit celui d’offrir un outil et un service de communication gratuit à la population de Clarence-Rockland, et les défis rencontrés quotidiennement.

«Ça parle aussi des archives», précise la directrice générale de TVC22, Stéphanie Simard. «On a eu à cristalliser plus de 30 ans d’archives cette année. C’est neuf mois de travail. On donne aux gens qui veulent visionner ce documentaire-là quelques aperçus de nos archives qu’on est capables de retrouver.»

Le long métrage éducatif sera présenté tout le mois d’août à 13h30 les jours de la semaine et à 19h les mardis et vendredis, sur la neuvième chaîne de Vidéotron ou sur la dixième chaîne d’Hélix. Afin de joindre le plus de gens possible, le documentaire, tout comme l’entièreté du contenu produit par TVC22, sera également disponible sur la page Facebook de l’organisation et sur YouTube. «C’est un peu ce qu’on fait maintenant, on n’a pas le choix, si on veut être actuels, d’être multi-plateforme», souligne Mme Simard.

Selon la directrice, ce documentaire est également l’occasion de sensibiliser la population à l’importance de TVC22 dans un contexte plus difficile pour les médias traditionnels. «On est rendus à l’ère où il y a beaucoup de médias sociaux et de désabonnements du câble. Les gens ne comprennent peut-être pas l’importance que les télévisions communautaires ont dans cette société.»

Elle mentionne avant tout que ce long métrage est également un hommage au dur labeur des bénévoles passionnés qui se donnent corps et âme pour la chaîne. «Le fait qu’on est encore là, 30 ans plus tard, alors que plusieurs autres télévisions communautaires, environ 60%, ont fermé leurs portes, c’est grâce à la communauté et à leur implication dans la télévision communautaire.»