Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Félix Pilon, Charlotte Tremblay et Kelli Piché
Félix Pilon, Charlotte Tremblay et Kelli Piché

Radio Jeunesse lance sa saison estivale 

Simon Lefranc
Simon Lefranc
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Félix Pilon, Charlotte Tremblay et Kelli Piché seront animateurs pour l'organisme Radio Jeunesse durant la saison estivale. Ils produiront deux émissions quotidiennement : Les matins branchés et Fréquence tendance. 

Lancé en 2010, l'organisme se veut une radio « pour et par les jeunes ». Domicilié à la Maison de la culture de Gatineau, Radio Jeunesse permet aux jeunes dès l'âge de 7-8 ans de suivre des cours pratiques pour s'initier au monde radiophonique. « Nous touchons à tous les aspects d'une vraie station de radio, autant l'enregistrement d'émission que la technique ou la recherche. C'est un endroit pour apprendre et faire ses erreurs », explique la directrice générale de l'organisation, Nathalie Bernard. Les émissions produites peuvent être écoutées en ligne ou au 1670 AM Gatineau/Ottawa.

Du sérieux et du fun

Les auditeurs de l'émission Les matins branchés peuvent s'attendre à un bulletin de nouvelles générales suivies de chroniques et d'invités venant de la sphère politique. Ayant déjà reçu le député provincial du comté de Chapleau, Mathieu Lévesque, les animateurs s'entretiendront prochainement avec Steven MacKinnon, député fédéral de Gatineau. « On essaie d'informer et faire du divertissement. Il y a beaucoup de jeunes qui ne prennent pas la politique au sérieux, ils doivent se rendre compte du pouvoir qu'ils ont », explique Charlotte Tremblay.

L'ambiance sera plus décontractée lors de la mise en onde de Fréquence tendance. L'émission recevra des personnalités publiques très populaires dans la jeunesse québécoise qu'il s'agisse du gagnant de Star académie 2021, William Cloutier, ou encore de la tiktokeuse Aly Brassard. « On est en lien avec nos auditeurs pour savoir ce qu'ils veulent écouter », résume Kelli Piché. Dans le cadre de Fréquence tendance, les animateurs exploreront toutes les tendances populaires sur le web. 

Passion radiophonique

« La radio c'est le média le plus immédiat. La télé on a besoin d'un visuel, le journalisme écrit ça prend un certain temps pour écrire les articles, la radio on fait juste ouvrir le micro, on appelle notre journaliste qui est en réseau par téléphone. Sur le bord de la rue il y a un accident, tout de suite on propage l'information », explique Félix Pilon. 

Ayant écouté attentivement les bulletins de nouvelles de Pierre Bruneau dans sa jeunesse, Charlotte Tremblay dit avoir toujours voulu pratiquer le métier de journaliste. Ayant récemment réalisé une entrevue avec l'astronaute David Saint-Jacques, elle se dit heureuse de pouvoir évoluer dans un métier lui permettant de rencontrer des belles personnalités diversifiées. 

Radio Jeunesse a été un lieu d'apprentissage pour plusieurs professionnels des médias dont Gabriel Le Marquand-Perreault désormais réalisateur associé des Matins d'ici à la radio de Radio-Canada. Des parcours qui inspireront bien entendu les trois jeunes animateurs en herbe.

« Tout le monde peut faire de la radio. Les jeunes qui peuvent parler peuvent faire de la radio. Aussitôt qu'on a une voix, on a une voix qui peut être entendue », conclut Nathalie Bernard.