Guylaine Tremblay (gauche) dans le role de Marie, devenue intervenante dans Unite 9.

Profession: anges gardiens de femmes aux vies perturbées

MONTRÉAL - Depuis six saisons, les occupants de la prison de Lietteville nous en font voir de toutes les couleurs. D’une semaine à l’autre, nous pénétrons toujours un peu plus dans l’univers des prisonnières et des intervenants qui gravitent autour d’elles.

Cette fois, «Unité 9 le documentaire - Les Intervenants» nous présente qui sont ces personnes capables de percer les carapaces endurcies, de déjouer les résistances aux confidences ou de parvenir à contrôler les comportements violents puis à guider vers des jours meilleurs. Il faut toute une équipe de gens non seulement avertis, mais très compétents pour parvenir à briser leurs chaînes. Car la plupart de ces femmes ont grandi dans des milieux souvent pauvres et peu propices à l’éducation des enfants.

Le mardi 17 avril, 20h, à Radio-Canada, on a réuni des aumôniers, des agentes de programmes, une bénévole, un enseignant, une conseillère d’orientation, ainsi que des détenues et ex-détenues qui témoignent des embûches qu’il faut affronter pour parvenir à établir une relation adéquate.

Vivre sous le regard méprisant des autres

«Dans la tête? d’un gros», à TV5, le mardi 17 avril, 19h, des personnes obèses racontent leur calvaire quotidien et les insultes dont elles sont victimes à tout moment.

Lyne, 123 kg, a subi les insultes de son père qui ne ménageait pas ses mots quand il s’adressait à elle. Pour ne pas sombrer dans le désespoir, elle s’est fait une solide carapace. Gabrielle, 150 kg, auteure de «On ne naît pas grosse», vivait isolée de la société, elle avait un dégoût d’elle-même et elle raconte que même chez le médecin, elle subissait humiliation et mépris. Aujourd’hui, on estime que 50 % de la population des pays anglo-saxons souffre d’obésité. On attribue au stress les causes du surpoids: les gens sont en chômage ou ont trop de travail, mangent mal et n’ont pas le temps d’aller marcher, d’où l’accumulation des kilos.

On parle également du «Beauty Positivity», qui incite les gens à s’accepter comme ils sont. Sauf que des médecins diront qu’avec les années, les gens vont «payer» pour ces kilos en trop, car l’obésité entraîne d’importants problèmes de santé.

Horaire d’été malgré le froid

Même si le mercure semble avoir du mal à grimper, l’horaire d’été de Radio-Canada sera en vigueur dès le lundi 16 avril, 20h, alors que «Les Chefs!» se lancent dans la compétition des meilleurs petits plats. Suit, à 21h (du lundi au jeudi, 16 au 19 avril), «Les Échangistes», animé par Pénélope McQuade où invités et collaborateurs dont France Castel, Anne-Marie Withenshaw, Nathalie Petrowski, Jean-René Dufort, Alex Perron et d’autres participeront aux discussions. Et le mercredi 18 avril, 20h, à «Dans l’?il du dragon», le quatuor formé par Christiane Germain, Caroline Néron, Martin-Luc Archambault et Dominique Brown, le nouveau venu, recevront les propositions d’affaires de nombreux entrepreneurs.

Accompagné de 200 choristes dirigés par l’intrépide Jacky Locks, et de six musiciens, Michel Fugain, toujours aussi énergique, interprète ses plus grands succès dont «Fais comme l’oiseau», «Bravo monsieur le monde», «Une belle histoire», «Je n’aurai pas le temps» devant une salle comble et transportée de bonheur. Bien qu’une bonne partie de son répertoire date de quelques décennies, ses chansons sont toujours très actuelles et conviennent à toutes les générations. «Tous en ch?ur avec Michel Fugain», ce samedi, 20h, à TV5.

Discrets, silencieux, déterminés, les Chinois nouvellement immigrés, ingénieurs, architectes, économistes, n’hésitent pas à s’inscrire à des cours de français ardus, compte tenu de la prononciation particulièrement difficile pour eux. Et, ne pouvant trouver d’emploi dans leur domaine parce que leurs diplômes ne sont pas reconnus, ils se lancent dans l’achat et l’administration de dépanneurs. «Les Chinois dépannent» raconte leur ardeur à s’intégrer dans leur nouveau milieu de vie, à Unis TV, le lundi 16 avril, 22h.

À RADIO-CANADA: Cette semaine sera la dernière de la saison de «District 31». Du lundi au jeudi (16 au 19 avril), 19h, verrons-nous la conclusion de dossiers chauds ou serons-nous sur le qui-vive jusqu’à la prochaine saison? Le vendredi 20 avril, 19h, Yannick Nézet-Séguin dirige «L’Orchestre Métropolitain à la Philharmonie de Paris», concert auquel participent les violoncellistes Stéphane Tétreault et Jean-Guihen Queyras, de même que la contralto Marie-Nicole Lemieux.

À TVA: Ce dimanche, 21h15, le spectacle «Maxim Martin Enfin» fait place au Maxim Martin nouveau à qui les années ont eu un effet bénéfique sur l’homme. Avec tendresse et légèreté, il aborde des thèmes qui lui tiennent à c?ur sans toutefois avoir perdu son côté acidulé.

À TÉLÉ-QUÉBEC: «La Cité de Dieu», drame social qui se joue dans une favela de Rio de Janeiro. L’un désirant devenir photographe et l’autre aspirant au titre de plus grand criminel de Rio, on suit deux gamins intégrés dans un milieu violent, ce dimanche, 21h30. Michel Rivard, Tire le Coyote et Martha Wainwright, trois personnalités différentes, trois auteurs-compositeurs-interprètes dont les chansons s’arriment au c?ur des Québécois, sont les invités de Louis-Jean Cormier, à «Microphone», le jeudi 19 avril, 20h.

À TV5: Résidence d’été pour les têtes couronnées, de Clovis à Napoléon III, on découvre le palais royal et impérial de Compiègne dans la série «Les Châteaux de France», le lundi 16 avril, 20h.

À CANAL D: À quoi faut-il s’attendre de la part de Germaine Lebrun (Benoît Brière) qui attaque sa deuxième saison, ce samedi, 20h. D’entrée de jeu, on la retrouve préoccupée par son poids à la suite d’un commentaire de sa famille, alors que Gaétan (Éric Bernier) devient gérant du salon de coiffure local.