Le réalisateur Vincent Morisset lance le site Internet interactif<em> Motto</em>, conçu pour intégrer les vidéos des utilisateurs dans un récit collectif. Le projet est produit par l'Office national du film.  
Le réalisateur Vincent Morisset lance le site Internet interactif<em> Motto</em>, conçu pour intégrer les vidéos des utilisateurs dans un récit collectif. Le projet est produit par l'Office national du film.  

Première mondiale de Motto, un site web-livre interactif qui emprunte vos vidéos

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
L’ONF lance ce 28 mai, en «première mondiale» Motto, un site web interactif conçu pour les appareils mobiles – et seulement pour eux.

Motto, projet interactif bilingue qui «emprunte aux codes de la littérature, du cinéma et du jeu vidéo», est signé par le réalisateur Vincent Morisset, à huit mains avec Édouard Lanctôt-Benoit, l’auteur Sean Michaels, et la traductrice Caroline Robert et. On y accède gratuitement, via motto.io.

Le site sollicite une participation active de la part du «lecteur», qui aura l’occasion de contribuer à «la trame émotive» du récit. Mais Motto se veut un peu «à contre-courant des tendances actuelles» du web et des «courtes expériences» qui y sont proposées, fait valoir l’ONF, en parlant ici de «slow web».

Le projet se présente comme un «livre interactif», dont le récit est composé de milliers de courtes vidéos. Mi-histoire de fantôme, mi-chasse au trésor, Motto relate «l’histoire millénaire d’un sympathique esprit nommé Septembre». Un récit en six chapitres «intègre des images captées sur le vif par les participants». Ceux-ci «contribuent à l’histoire tout en la découvrant» résume l’ONF.

En partant «à la découverte de Motto, l’utilisateur entre –  «à son rythme» – dans un univers ludique de création de sens, explique l’ONF. «On lui demande de contribuer à l’expérience : une chasse au trésor jalonnée de petites vidéos conçues par les participants et dont chaque étape propose une tâche facile à exécuter.»

Une «technique de montage intelligent» permet aux algoritmes du site d’utiliser les images de l’utilisateur et de les «substituer aux rêveries et aux souvenirs du narrateur».

Quiconque découvre Motto ajoute progressivement son énergie et son apport à celles des personnes en ayant déjà fait l’expérience. Il ajoute ses «fragments intimes» à cette  «mémoire collective», poursuit l’Office national du film.

Pour cela, il lui suffit de filmer – au moyen de son téléphone – des vidéos... lesquelles «resurgiront» à l’improviste, peut-être même en «l’étonnant ou en l’émouvant». Bref, Motto l’élève au rang de protagoniste et de cocréateur», estime l’ONF. Et cela «de façon anonyme — un parti pris important», précise l’organisme. 

«Livre intimiste dont vous êtes le héros»

Motto se situerait donc «à mi-chemin entre le documentaire et la fiction». Ses concepteurs présentent l’oeuvre comme «une expérience participative et intimiste dont vous êtes le héros». Le récits aborde des «thématiques universelles» telles que les relations humaines, la mémoire, l’identité et le rapport au temps.

Le Montréalais Vincent Morisset est un artiste d'origine franco-ontarienne. La bibliothèque de l’Université d’Ottawa porte d’ailleurs le nom de son grand-oncle, Auguste Morisset, qui fut «fondateur de la ‘Bibliotheconomie’, souligne l’ONF.

L’auteur derrière le projet, le journaliste canadien Sean Michaels, a été lauréat du prix Giller en 2014 pour son roman Us Conductors.