L'auteur et comédien Patrice Godin a rencontré ses lecteurs et le public de «District 31», la quotidienne vedette de Radio-Canada.

Patrice Godin: le bonheur d’un automne chargé

Depuis l’automne, Patrice Godin apparaît quotidiennement au petit écran sous les traits du sergent-détective Yanick Dubeau, nouveau personnage de District 31. Malgré un horaire chargé, cette fin de semaine, c’est à titre d’auteur qu’il a fait une incursion au Saguenay-Lac-Saint-Jean, sa région natale, avec en main son tout dernier écrit, le roman Sauvage, baby.

Patrice Godin est un homme de parole. Tel que promis, il s’est présenté au Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean samedi matin, prêt à rencontrer ses lecteurs et le public de la quotidienne vedette de Radio-Canada. Dans ses valises, son nouveau roman publié chez Libre Expression, mais aussi, bien des pages de textes à apprendre.

Effectivement, l’automne de Patrice Godin est assez chargé, avec les tournages de District 31 et la parution de son roman. Le coureur poursuit aussi l’entraînement, même s’il a dû mettre les ultramarathons de côté pour un moment. 

Pour continuer de courir et d’écrire, il se lève tous les matins à 4h. «Ma journée de travail débute souvent sur le plateau à 5h15. Je rentre à la maison vers 19h. C’est de longues journées. On travaille fort. » 

Mais l’acteur compose très bien avec son nouvel horaire, lui qui s’est joint à l’équipe de District 31 avec le plus grand des bonheurs. 

«J’avais le goût de travailler dans cette série-là. Je suis tellement content d’être là, dans ce show qui marche autant», assure-t-il. 

Même s’il a dû passer une audition pour obtenir le rôle, Patrice Godin a l’impression d’être entré dans la famille District 31 naturellement.

«J’ai plusieurs amis dans la gang. J’ai retrouvé des gens avec qui je suis allé à l’École nationale de théâtre, d’autres avec qui j’ai déjà travaillé. Apprendre ces textes-là n’est pas difficile pour moi puisque je viens de sortir du tournage de Blue Moon aussi écrit par Luc Dionne. J’ai l’impression d’être dans mon élément», affirme celui qui lit beaucoup de romans policiers. 

Cet automne, on peut aussi voir Patrice Godin à la télévision dans Blue Moon et Rupture. N’empêche que District 31 est apparu dans son horaire alors qu’il n’avait pas joué depuis un an. «J’ai tourné deux jours dans Rupture. Blue Moon 2, qui est actuellement diffusée a été tournée en 2015», explique-t-il.  

Patrice Godin sait très bien que le métier de comédien est aussi fait de creux. Lorsque la série Destinées dans laquelle il tenait un rôle principal a pris fin en 2103, il a vécu un de ces creux qui a duré deux ans. Ensuite il y a eu Blue Moon, dont deux saisons ont été tournées en 2015. Puis un nouveau creux en 2016, suivi par un autre tournage de Blue Moon à l’été 2017. L’acteur a vécu une autre période tranquille, jusqu’à ce qu’il devienne Yanick Dubeau. «Quand tu as trois enfants, c’est difficile. Les creux sont longs», témoigne-t-il.  

C’est là que l’écriture entre en ligne de compte. 

«L’écriture, c’est ma bouée de sauvetage. J’ai toujours écrit, mais je n’avais pas la discipline nécessaire. Quand je me suis mis à courir en 2005-2006, une discipline s’est installée et je l’ai aussi appliquée à l’écriture»,  

Sauvage, baby est le troisième écrit de Patrice Godin. Après le récit Territoires inconnus, puis un premier roman intitulé Boxer la nuit, le petit dernier du comédien est apparu sur les tablettes le 26 septembre. C’est donc dans la région où il a passé les trois premières années de sa vie et où vivent encore plusieurs membres de sa famille qu’il présente son livre pour une première fois. 

Sauvage, baby est issu de la rencontre entre deux personnages d’abord voués à des histoires distinctes; Sam, un ancien soldat des Forces spéciales et Alexia, une femme trans. «J’écrivais l’histoire d’un ancien soldat des forces spéciales, mais l’idée n’était pas assez développée. J’écrivais aussi en parallèle l’histoire d’un père qui apprend que son fils est trans, mais je n’arrivais à rien. Un jour, j’ai entendu que Stephen King avait jumelé deux personnages créés pour deux histoires pour créer Carrie. En courant un matin, je me suis rendu compte que je pouvais faire se rencontrer mes deux univers. Les deux personnages portent la violence de façon différente. Ils ont des blessures différentes et se retrouvent ensemble. J’aime que des personnages brisés s’apaisent. Je trouve le monde sauvage, mais beau aussi.» 

Patrice Godin vient de faire paraître «Sauvage, baby»