Le <em>Téléjournal Ottawa-Gatineau</em> sera bientôt amputé de moitié, passant d’un format d’une heure à seulement 30 minutes.

Le Téléjournal Ottawa-Gatineau amputé d’une demi-heure

Le Téléjournal Ottawa-Gatineau sera bientôt amputé de moitié, passant d’un format d’une heure à seulement 30 minutes, comme c’est déjà le cas les week end.

L’émission 100 % local est quant à elle mise sur la glace. 

La date précise à laquelle s’opéreront les modifications au Téléjournal local n’a pas été précisée par la direction, mais le changement pourrait avoir lieu en fin de semaine prochaine, ont laissé entendre plusieurs sources internes de la station de télé.

« Concernant le Téléjournal, la situation (la pandémie) évolue d’heure en heure et force un peu tout le monde à bouleverser ses habitudes. La programmation tant locale que nationale n’y échappe pas», a convenu le directeur des Services français de Radio-Canada Ottawa-Gatineau, Yvan Cloutier, en réponse aux questions du Droit.

L’évolution rapide des événements «pourrait nous appeler à devoir réévaluer tout aussi rapidement notre programmation locale en fonction de l’actualité, des besoins du public et de nos ressources», a poursuivi M. Cloutier dans un courriel envoyé au Droit vendredi.

La station a déjà opéré «plusieurs changements » cette semaine, afin d'«accentuer la couverture nationale, les émissions spéciales [et] les conférences de presse diffusées en direct», fait valoir le gestionnaire.

Les employés de la salle des nouvelles de Radio-Canada étant « engagés dans un véritable marathon» pour couvrir la pandémie, «Radio-Canada/CBC favorise autant que faire se peut le télétravail». 

Tous les reporteurs, qu'ils travaillent pour la télé, la radio ou les plate-formes numériques, ont reçu le mot d'ordre de ne plus venir travailler au bureau. Cette consigne ne s'applique pas aux animateurs, qui ont besoin d'accéder aux studios. 

«La santé de nos employés est notre première priorité», a précisé Yvan Cloutier.

L’antenne d’ICI Radio-Canada à Ottawa-Gatineau n’envisage toutefois pas de rediffuser intégralement le Téléjournal national (comme le fait déjà son pendant anglophone, CBC), et «continuera de se consacrer à l’actualité régionale tout au long de la pandémie», promet-il.

100% local repoussé 

Par ailleurs, l’émission 100% local ne reviendra pas à l’antenne de Radio-Canada, ce printemps.

La 9e saison de l’émission animée par Nicolas Ouellet n’est pas annulée, mais reportée à une date ultérieure.

Le diffuseur public a avisé ses employés jeudi que l’émission produite par ICI Radio-Canada Ottawa-Gatineau ne serait pas reconduite ce printemps en raison de la crise du coronavirus, entre autres car les mesures de confinements rendent compliqués les déplacements et les conditions de tournage. Les enregistrements prévus dans les deux prochaines semaines, et d’autres planifiés pour mai, n’auront donc pas lieu.

La première émission de la saison devait entrer en ondes le 3 avril.

«C’est avec grand regret que nous avons pris la décision d’annuler» la diffusion de 100% local. «Avec le bousculement des événements des derniers jours, une décision responsable s’imposait pour ne pas mettre à risque la sécurité tant de nos employés que des collaborateurs», se désole M. Cloutier.

Le diffuseur public s’est fait rassurant, en promettant qu’il ne s’agissait que d’un hiatus: «Ce n’est que partie remise. L’émission demeurera tout aussi pertinente après la crise» avait indiqué l’employeur, jeudi.