Neo, joué par Keanu Reeves, est l'élu destiné à libérer l'humanité, sorte de figure christique en long manteau noir rompue au kung-fu et au piratage informatique.

Keanu Reeves redevient Neo pour un 4e film de «La Matrice»

LOS ANGELES — Vingt après ses débuts sous les traits de l'insaisissable Neo dans le premier film «La matrice», l'acteur canadien Keanu Reeves va reprendre le rôle du rebelle cybernétique aux lunettes noires pour un quatrième opus de cet univers, avec encore Lana Wachowski à la réalisation.

Keanu Reeves retrouvera pour l'occasion sa partenaire Carrie-Anne Moss, qui reprend son rôle de Trinity, soulignent mardi les studios Warner Bros dans un communiqué transmis à l'AFP.

«On ne peut pas être plus heureux de retourner dans la Matrice avec Lana», déclare le patron de Warner Bros, Toby Emmerich.

Lana Wachowski, née Larry avant d'effectuer sa transition en 2010, avait co-réalisé la trilogie La matrice avec son frère Andrew, devenu Lilly après avoir lui aussi effectué sa transition en 2016.

«Lana est une vraie visionnaire, une cinéaste créative, singulière et originale, et nous sommes ravis qu'elle écrive, réalise et produise ce nouveau chapitre de l'univers de La matrice, poursuit Toby Emmerich.

Les soeurs Wachowski ont beaucoup travaillé ensemble, par exemple sur l'ambitieuse série Sense8, mais Lana sera cette fois seule aux commandes pour le quatrième Matrice, dont le titre n'a pas été dévoilé.

On ignore également comment La matrice 4, dont le tournage devrait débuter l'an prochain, va s'articuler par rapport aux trois premiers.

La trilogie (La matrice en 1999, La matrice rechargée et La matrice révolutions en 2003) a récolté au total plus de 1,6 milliard $ dans les salles du monde entier, rappellent les studios Warner.

Mêlant philosophie, métaphysique et scènes d'action, la trilogie met en scène un groupe de rebelles qui combattent des intelligences artificielles ayant emprisonné les humains dans la Matrice, univers de réalité virtuelle simulant le monde extérieur.

Neo, joué par Keanu Reeves, est l'élu destiné à libérer l'humanité, sorte de figure christique en long manteau noir rompue au kung-fu et au piratage informatique.

«Beaucoup des idées que Lilly et moi avons explorées voici 20 ans sur notre réalité sont encore plus pertinentes aujourd'hui. Je suis très heureuse que ces personnages reviennent dans ma vie, et reconnaissante d'avoir l'opportunité de retravailler avec mes formidables amis», a dit Lana Wachowski, citée dans le communiqué.