Marie-Claude Elie-Morin a voulu savoir pourquoi le bonheur est-il devenu une obligation dans « La dictature du bonheur ».

Il est où le bonheur ? Du côté de Facebook ?

MONTRÉAL — Grosse maison, belle voiture, avec femme ou mari, enfants sans oublier le chien, est-ce la formule du bonheur auquel tout le monde adhère ? Bien sûr que non. D’ailleurs, c’est quoi le bonheur et où se cache-t-il ? On le cherche, le jeudi 14 février, 23 h (rediffusion le dimanche suivant, 20 h), à Télé-Québec.

Il semblerait que le mot est passé pour que des millions d’individus se concentrent sur Facebook et Instagram pour le trouver. Les amis et les amis des amis répandent des albums complets de photos de voyage, de fêtes de toutes sortes, de soirées au restaurant, et tout ce beau monde semble s’amuser follement, profiter de la vie et ne pas craindre les fins de mois. Et pourtant, dans la vie pratique à laquelle nul n’échappe, la réalité peut paraître bête à pleurer. Mais, à ce moment, pas de photos de ces réalités, le cellulaire est sur la recharge.

On tente d’atteindre la perfection, celle qu’on voit chez les copains Facebook qui, eux, semblent vivre la vie parfaite. Il n’y a pas de recette universelle puisque chacun est différent. Mais la perte de repères incite les gens à prendre exemple sur les images mises en scène et qui s’imposent comme une Dictature du bonheur.

La Voix — 7e saison

Une recherche sans cesse renouvelée, LA voix qui fera vibrer tout le monde à l’unisson, se remet en route, ce dimanche, 19 h, à TVA. Nous ferons connaissance avec les candidats et candidates qui se seront qualifiés parmi des centaines de personnes venues tenter leur chance.

De retour dans l’aventure, Marc Dupré se joint à Lara Fabian, Éric Lapointe et Alex Nevsky dans les désormais fameux fauteuils rouges réservés aux juges. Pour cette première, après avoir offert une prestation mémorable, ils devront former leur équipe et auront à évaluer, à l’aveugle, les candidats présentés par Charles Lafortune. Les aspirants interpréteront alors une chanson de leur choix, tout style confondu qui déterminera la suite de leur parcours.

Puis, le mercredi 13 février, 19 h 30, Anouk Meunier nous entraîne dans les coulisses de l’émission dominicale à La Voix extra. Nous aurons un aperçu du travail des coachs et de celui de Charles Lafortune, l’animateur, qui, chaque dimanche, devient aussi un grand frère, un lien entre les candidats et leurs familles.

Les vies bousculées

Le couple Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier s’est penché sur la vie de monsieur et madame Tout-le-Monde d’un quartier fauché pour construire le pont Jacques-Cartier, puis Radio-Canada, puis l’autoroute Ville-Marie. Jackie, la transsexuelle strip-teaseuse, Serge, artisan de l’orfèvrerie, Johanne, aide-concierge de l’école, tous issus de cet arrondissement d’où ils furent chassés, racontent leur vie en toute simplicité, sans faux-fuyant offrant un moment intime qui donne envie de les connaître davantage. Pôle Sud, le lundi 11 février, 20 h 30, à ARTV.

C’est le printemps avant l’heure à TVA, car Jean-Philippe Dion rouvre son chalet pour y accueillir, ce dimanche 10 février, 21 h 15, trois invités aux horizons divers. D’abord, Cathy Gauthier révélera un côté vulnérable qu’on ne lui connaissait pas. Paul Houde, baptisé « le nerd », racontera comment son attirance pour les sciences s’est transformée en une carrière consacrée au monde des communications. Éric Gagné, joueur de baseball ayant remporté le trophée Cy Young, s’ouvrira sur le scandale de dopage qui lui a fait un tort immense, à La vraie nature.

Au Liban, le globe-trotter Philippe Desrosiers observe les rites et traditions appliqués lors d’un mariage, d’une naissance, de l’apprentissage du Coran par des jeunes. Il rencontre une famille de pleureurs professionnels auxquels on fait appel lors de funérailles. La vie en quatre temps, le lundi 11 février, 22 h, à TV5.

***

À RADIO-CANADA : Marie-Mai, invitée à En direct de l’univers , dévoile les chansons qui ont accompagné différentes étapes de sa vie, ce samedi, 19 h. Le vendredi 15 février, 23 h 5, on revient en 1987 , alors que Ricardo (Jean-Carl Boucher), 17 ans, prépare à sa manière son entrée au cégep en devenant vendeur de radios usagées d’autos. De Ricardo Trogi avec Claudio Colangelo et Sandrine Bisson.

À TÉLÉ-QUÉBEC : Naissances, maladies, accidents, crises, la vie poursuit son inexorable itinéraire et amène, de jour comme de nuit, une population en quête de soins dans les hôpitaux. À De garde 24/7 / De nuit, on partage le stress et les préoccupations de l’équipe médicale d’urgence, toujours prête, bien que réduite, à accueillir les pires éclopés. Le jeudi 14 février, 20 h. Jep, journaliste et écrivain, a toujours vécu dans un milieu privilégié. Alors qu’il franchit le cap des 65 ans, il constate la futilité de sa vie. La Grande Beauté, avec Toni Servillo, Carlo Verdone et Sabrina Ferilli, le vendredi 15 février, 23 h 30.

À EXPLORA : Puisque nous sommes dans la semaine de la Saint-Valentin, il sera question de Sexe : les dessous de la science, ce samedi, 20 h, qui dévoile tous les rouages secrets de la sexualité, depuis les timides premières fois aux techniques de drague infaillibles. Puis, le mercredi 13 février, 22 h, on s’interroge, dans Les Codes du désir sur le paradigme qui veut que les mâles soient sexuellement dominants alors que les femmes recherchent la sécurité affective et la monogamie. Et pendant que nous y sommes, deux documentaires de la BBC, les jeudis 14 et 21 février, 19 h, portent sur les Passions animales et tentent de savoir si les animaux formant des couples sont amoureux.

À RDI : Qui sont ces femmes attirées par les criminels ? Pourquoi en tombent-elles amoureuses malgré l’œuvre particulièrement atroce de certains tueurs ? Et une fois libéré, l’amoureux perd-il de son charme ? Amours criminels, le mardi 12 février, 20 h.

À TV5 : Là où il y a des conflits — Koweït, Liban, Afghanistan —, les armées ont leur équipe de Démineurs . Toujours sur le qui-vive, ces braves soldats ont pour mission d’assurer la sécurité des militaires et des populations. On peut les voir à l’œuvre le jeudi 14 février, 21 h.

À CANAL D : On nous propose un séjour En prison, histoire de voir comment se comporte la population carcérale de Bordeaux, la plus ancienne et la plus grande prison du Québec où logent quelque 1400 prisonniers, dont les plus grands criminels. Le vendredi 15 février, 20 h.