Animée par Pascal Boyer (au centre), Flippons 2019 a fait un retour, tout en humour, sur les événements marquants au niveau culturel, environnemental, sportif et politique. Pour ce faire, l’animateur était épaulé par ses chroniqueurs Diandra Grandchamps, Nadia Campbell, Mathieu Pichette, Evelyne Roy-Molgat et Alexandre Bisaillon.

Flippons revient sur l'actualité franco-ontarienne de 2019

«Si 2018 a été l’année de tous les combats pour les francophones, 2019 a plus été le genre d’année où on attend de voir ce que ça va donner.» Voici comment se résume l’année 2019, selon les créateurs de la revue de l'année franco-ontarienne, Flippons.

La deuxième édition de la revue annuelle de la chaîne TFO a abordé plusieurs thèmes qui ont tous un dénominateur commun. Les Ontariens auront finalement leur université francophone, les Canadiens ont élu un gouvernement minoritaire, des procédures de destitution ont été enclenchées envers le président américain Donald Trump... «on attend de voir ce que ça va donner.»

Animée par Pascal Boyer, Flippons 2019 a fait un retour, tout en humour, sur les événements marquants au niveau culturel, environnemental, sportif et politique. Pour ce faire, l’animateur était épaulé par ses chroniqueurs Mathieu Pichette, Nadia Campbell, Diandra Grandchamps, Evelyne Roy-Molgat et Alexandre Bisaillon.

Les chroniqueurs ont été pour le moins virulents envers Denise Bombardier, qui a tenu des propos controversés sur la francophonie canadienne à l’émission Tout le monde en parle. «C’est aussi la soirée où j’ai découvert qu’une télé ça vole pas quand tu la garroches de ta fenêtre de salon», a lancé l’animateur Pascal Boyer. «Mais elle n’était pas brisée, donc j’ai pu la remonter à temps pour regarder le deuxième passage de Denise à Tout le monde en parle… pis là j’ai pu de télé.»

La scène politique de 2019 a été riche en sujets potentiels pour les chroniqueurs de Flippons. La campagne électorale fédérale a été l’un des sujets chauds de l’année dans l’actualité, tout comme la nomination de Mona Fortier comme ministre de la Prospérité de la classe moyenne, et l’entente sur l’Université de l’Ontario français.

L’ancien commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, a pour sa part fait une apparition dans une des capsules humoristiques de l’émission qui a notamment pris pour cible le premier ministre ontarien Doug Ford. La députée fédérale d’Orléans, Marie-France Lalonde, a elle aussi fait une apparition dans une capsule sur les personnalités franco-ontariennes célèbres.

L’un des sujets les plus récurrents dans l’actualité de 2019 aura été la lutte aux changements climatiques. Les chroniqueurs de Flippons 2019 ont évoqué  la tornade de force EF1 qui s’est abattue sur Orléans, en juin dernier, ainsi que  la montée en popularité du symbole du mouvement de lutte pour le climat, Greta Thunberg.

Aux sports, les chroniqueurs sont revenus sur le départ du joueur étoile des Raptors de Toronto, Khawi Leonard, sur la percée de la joueuse de tennis Bianca Andreescu ainsi que sur le congédiement controversé de Don Cherry. «On a appris cette année qu’on pouvait parler contre les femmes, contre les homosexuels, contre les petits, contre les gros, contre les francophones, par contre, accuser des nouveaux arrivants de ne pas porter le coquelicot… dehors!»

Le Droit a d’ailleurs aussi fait parler de lui durant l’émission, alors que les chroniqueurs de Flippons ont incité les spectateurs à s’y abonner.

Pour visionner la revue annuelle Flippons 2019 dans son intégralité, rendez-vous sur la page YouTube de TFO.