Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
De gauche à droite: Philippe Laguë, Claude Bernatchez, France Beaudoin et Bruno Savard
De gauche à droite: Philippe Laguë, Claude Bernatchez, France Beaudoin et Bruno Savard

Émissions spéciales de fin d’année: c’est le temps d’en profiter

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Jamais n’aura-t-on eu autant besoin des émissions spéciales du temps des Fêtes pour adoucir cette fin d’année maudite. Réjouissances, bienveillance, bonheur et lâcher-prise résument parfaitement l’esprit de la programmation des grands réseaux. On serait bien fou de ne pas en profiter.

NOËL SYMPHONIQUE

Dimanche 20 décembre à 22h, TVA 

Rediffusion : vendredi 25 décembre à 21h

À défaut d’y être en personne, le public pourra voir à la télé ce grand concert annuel, proposé par la Maison symphonique de Montréal. Pour s’imprégner de l’esprit de Noël, se succèdent sur scène Roch Voisine, Annie Villeneuve, Jean-François Breau, Marc Hervieux, Brigitte M, Bleu Jeans Bleu, Josiane et Jacques Comeau, Geneviève Leclerc, Michaël Girard et Glass Tiger. Au programme : l’interprétation à cinq voix des quatre Ave Maria et pour finir, le traditionnel Minuit, chrétiens.

C'EST FAIT ICI

Du lundi 21 au jeudi 24 décembre à 18h30, ICI Télé à Québec

Rediffusion : du mardi 29 au vendredi 1er janvier à 17h30, ICI RDI

Dans cette série de quatre émissions, les animateurs Claude Bernatchez et Bruno Savard s’intéressent à des entrepreneurs de la grande région de Québec qui rayonnent ici comme à l’étranger. Une occasion d’encourager la consommation locale avec des noms comme Fumoir Grizzly, l’eau Montellier, AddÉnergie, l’Institut national d’optique, Chainsawesome, Amisco et South Shore.

BELLE ET BUM DES FÊTES

Jeudi 24 décembre à 20h, Télé-Québec 

Rediffusion : mercredi 30 décembre à 21h30

Mélissa Lavergne et Normand Brathwaite nous convient à leur party du temps des Fêtes, dans une grande spéciale de deux heures. Y sont conviés Pierre Lapointe, Bobby Bazini, Jean-François Provençal, le duo Joli-Bois, Julien Corriveau, Les Mariachi Figueroa, Mélissa Ouimet, Ranee Lee, Sara Dufour, Matt Lang et The Brooks.

Jean-Pierre Coallier dans <em>Y’a du monde à messe de Noël</em>

Y’A DU MONDE À MESSE DE NOËL

Jeudi 24 décembre à 22h, Télé-Québec

Rediffusion : vendredi 25 décembre à 20h

C’est tout un programme que nous propose Christian Bégin pour son réveillon, en nous ramenant entre autres Jean-Pierre Coallier, grand amoureux de la musique de Noël, de même que deux acteurs qui ont la faveur populaire, Sonia Vachon de 5e rang et Michel Charette de District 31 et des Pays d’en haut. L’animateur reçoit aussi l’intervenante sociale à La Maisonnée, chargée d’accueillir les nouveaux arrivants, Zina Laadj. En musique, comptez sur Isabelle Boulay et Luis Clavis, du groupe Qualité Motel, pour nous envoûter, sans oublier la chorale qui reprendra des airs aussi connus que Fa la la la la, Mon beau sapin, Prendre un verre de bière mon minou et La Bastringue!

L’humoriste Marie-Lyne Joncas coanime <em>Tout le monde ensemble</em>

TOUT LE MONDE ENSEMBLE

Lundi 28 décembre à 19h30, ICI Télé, Noovo, Télé-Québec, TVA

«Un gros party pour les Québécois.» C’est la commande qu’a faite le gouvernement à la maison de production KOTV pour passer au travers de ces Fêtes bien particulières et remonter le moral de la population. Diffusé simultanément sur les quatre grands réseaux et gratuitement dans l’espace Yoop, ce grand spectacle réunit des animateurs de chacun des diffuseurs, Véronique Cloutier, Marie-Lyne Joncas, Pierre-Yves Lord et Jean-Philippe Dion dans une nouvelle trêve entre compétiteurs. «Ça se fait harmonieusement. C’est le 28 décembre, on a eu une année pas facile, personne n’a envie de se chicaner. On est en mode solution», explique le producteur Louis Morissette, qui n’a disposé que de quelques semaines pour monter cette émission spéciale de 90 minutes, présentée en direct de la Place des Arts à Montréal. 

Parmi les artistes qui se succéderont sur scène, notons Les Trois Accords, Ludovick Bourgeois, Florent Vollant, Damien Robitaille, Mes Aïeux, 2Frères, Guylaine Tanguay, de même que Phil Roy et Mathieu Dufour en humour. La diffusion dans l’espace Yoop permettra au public de prendre part aux célébrations. 

«Le but, c’est de joindre des gens partout au Québec, qui seront là ensemble. On profite de l’occasion pour inviter les gens à contribuer à la Guignolée des médias, qui a vu ses activités hypothéquées par la pandémie», explique Louis Morissette. Le producteur précise que son équipe est en contact quotidien avec celle d’En direct de l’univers – Spéciale du jour de l’An afin de se démarquer le plus possible. À vos enregistreurs, puisque le spectacle ne pourra être vu qu’une seule fois, en direct, et ne sera offert sur aucune plateforme par la suite.

LES 50 PRINTEMPS DU TRIDENT

Mardi 29 décembre à 18h30, ICI Télé à Québec

Originaire de Québec, la comédienne Émilie Bibeau souligne l’anniversaire d’une des plus grandes institutions de la capitale. À travers les témoignages d’artistes et artisans qui ont fait le succès de cette compagnie théâtrale, on revit de grands moments de son histoire en plus de découvrir des histoires inédites.

BLEU JEANS BLEU EN TÉLÉSKI

Mercredi 30 décembre à 20h, Télé-Québec

Rediffusion : vendredi 1er janvier à 22h30

Quel beau flash qu’une soirée au chalet avec ce drôle de quatuor et l'occasion de sortir son plus chaud coton ouaté. Au programme : les succès du groupe et des reprises de chansons connues avec, entre autres, Matt Holubowski, Mélissa Bédard, KNLO et David Lefrançois. Bleu Jeans Bleu reprend même Tourne la page avec Nathalie Simard, en plus de partager un «petit pouding» avec la chanteuse jadis préférée des enfants. Aussi, gondoles, tapis-école et rap autour du feu, en présence du quatuor à cordes Parasukov et de danseurs. Qui peut résister?

À L'ANNÉE PROCHAINE

Jeudi 31 décembre à 20h30, ICI Télé

Rediffusion : samedi 2 janvier à 20h

Pour une 12e année, l’émission numéro un de la radio de Mont­réal se transporte dans nos écrans, cette fois-ci sans public. «Je ne voulais pas qu’on soit bêtement alignés avec un plexiglas en faisant semblant qu’il y a 500 personnes», lance le concepteur-animateur Philippe Laguë, qui dit vouloir tirer profit de ce qui aurait pu apparaître comme une contrainte. «Il y a un petit côté Sol et Gobelet dans notre décor. Les gens du public en feront partie parce qu’on les verra apparaître dans des écrans de télé, pour créer une mosaïque en studio.» 

Bien entendu, Philippe Laguë s’entoure de ses comédiens réguliers, Pierre Verville, Michèle Deslauriers et Dominic Paquet, en plus de recevoir deux habitués d’À la semaine prochaine, Véronique Claveau et Pierre Brassard pour quelques numéros. Aux habituels Manon Massé, Charles Tisseyre, Justin Trudeau et le pape François s’ajoute bien sûr cette année Horacio Arruda. On apprendra aussi comment faire l’amour avec un masque, avec Claude Poirier! 

Si son équipe semble épargnée par le tribunal des réseaux sociaux, Philippe Laguë admet que les contraintes en humour sont plus nombreuses qu’avant. «Les gens sont plus sensibles. Quand on a fait Joe Biden en vieux un peu fini, qui avait du mal à réaliser où il était, j’ai reçu des lettres de gens qui avaient des parents de cet âge-là et qui n’ont pas trouvé ça drôle. Il y a une autocensure qu’on n’a pas le choix de s’imposer. C’est comme un mal de dents qu’on va finir par guérir. J’ai foi en l’humain, ça va peut-être nous mener quelque part. Mais je n’aimerais pas être un jeune humoriste qui commence.»

INFOMAN 2020

Jeudi 31 décembre à 22h, ICI Télé

Rediffusion : vendredi 1er janvier à 20h

Ceux qui s’attendent à un Infoman 2020 cynique et cinglant doivent être prévenus que cela n’arrivera pas. «On est le 31 décembre de l’année 2020, je ne vais pas commencer à faire chier personne. Ceux qui disent que je ne suis pas assez méchant, commencez à écrire vos courriels tout de suite parce que ce n’est pas mon intention d’être méchant. Ce soir-là, je frenche tout le monde!» Jean-René Dufort semble dangereusement en forme, malgré l’année qu’il vient de vivre comme nous. 

En voyant sa saison prolongée de neuf semaines au printemps, Infoman a en quelque sorte servi de soupape aux Québécois désespérés, qui ont gonflé les cotes d’écoute de l’émission, en ondes depuis 20 ans. «Pour nous aussi, c’était thérapeutique. Mon caméraman, moi et mon bâton de hockey, on s’est retrouvés dans le stationnement de Radio-Canada pendant que toutes les rues étaient vides et on s’est dit : “Faut faire une émission avec ça!” Ça a été une expérience presque ésotérique.»

L’animateur admet que 2020 ne lui a pas rendu la tâche facile pour sa spéciale de fin d’année. «Ce sont des sujets vraiment difficiles. On vit une pandémie, il y a eu des morts, les CHSLD ont mangé une volée et les autres sujets sont graves, que ce soit le racisme, les tueries. C’est tough de faire une heure hop la vie avec une année comme ça.»

Pandémie ou pas, on ne déroge pas de la tradition d’y aller mois par mois dans la revue de l’année, même si on a presque oublié qu’il y a eu un mois de janvier et un de février. Pour le reste, il y aura des différences. 

«Je n’ai pas pu aller à l’étranger comme à l’habitude, ce sera 100% local. L’émission va refléter l’année qu’on a vécue», explique Jean-René, qui promet quand même quelques surprises sur Zoom.

André Robitaille tient la barre de <em>La revue culturelle 2020</em>

LA REVUE CULTURELLE 2020 

Samedi 2 janvier à 21h, ICI Télé

Rediffusion : dimanche 3 janvier à 17h

Au terme d’une année particulièrement difficile pour le milieu culturel, André Robitaille salue ceux et celles qui se sont démarqués et souligne leurs grands moments en 2020. Parmi ses rencontres uniques, il réunit trois grandes dames qui ont, chacun à leur façon, fait évoluer la société : Janette Bertrand, Antonine Maillet et Joséphine Bacon. Soulignons la présence d’Elisapie, Dominique Fils-Aimé, Mani Soleymanlou, FouKi, Kim Thuy et Mathieu Dufour.

EN DIRECT DE L'UNIVERS – SPÉCIALE DU JOUR DE L'AN

Jeudi 31 décembre  à 19h, ICI Télé

Rediffusion : vendredi 1er janvier à 18h30

Pour bien du monde, En direct de l’univers a constitué un baume sur notre vague à l’âme, nos frustrations, nombreuses en temps de pandémie. «On a senti une plus grande connexion avec les gens, qui répondaient encore plus sur les réseaux sociaux», confie France Beaudoin, au lendemain de l’enregistrement de l’émission du 31 décembre. 

Alors qu’on fêtera tous modestement dans nos bulles familiales, la responsabilité est encore plus grande cette année sur les épaules de l’animatrice. «Je répète à mon équipe : on fait ce qu’on peut! Mais on sait bien qu’il y aura beaucoup de monde devant leur TV. On veut bien faire», affirme-t-elle, en admiration devant son équipe débrouillarde et valeureuse.

Pour l’émission du 31, les normes sanitaires ont représenté un défi colossal pour l’équipe, qui devait faire attendre les invités dans des locaux extérieurs au studio, parfois même dans des roulottes ou dans leurs voitures! On a aussi demandé à plusieurs artistes de se maquiller eux-mêmes dans la mesure du possible. «On a eu des annulations jusqu’à une heure avant de tourner. Mais ça, on le savait, c’est notre réalité, il faut s’adapter», affirme France Beaudoin.

Alors que les différents numéros s’imbriquaient les uns dans les autres par le passé, on a dû les découper autrement cette année. Pas question que tout le monde soit sur la scène en même temps. «L’année passée, on était 408 sur la scène, ça ne sera pas ça cette année. En plus, les gens seront séparés sur trois scènes», explique France Beaudoin. Habituellement 12, le groupe de danseurs a été réduit à six, et ils ont dû conserver leurs masques durant les performances.

L’animatrice recevra quatre invités principaux, dont les noms vous seront dévoilés à la diffusion de l’émission. «On va fêter autrement, mais on va fêter pareil», promet France, qui révèle que des tableaux ont été ajoutés, sur différents sujets qui ont marqué notre année et qui interpelleront autant les invités que le public. «Depuis octobre, on a demandé aux gens d’envoyer les titres de chansons qu’ils aimeraient entendre. Tout au long de l’émission, des gens vont se reconnaître avec leurs noms en bas d’écran.»

Et pour prolonger la fête, on aura même un cadeau pour ceux qui n’ont pas envie d’aller se coucher. «C’est un jam, une improvisation totale que la gang a fait à la fin du tournage. On va inviter les gens à nous rejoindre sur le Web tout de suite après Les coulisses du Bye Bye. Parce qu’à 1h15 ou 1h30, il est trop tôt pour aller se coucher!»

Au retour des Fêtes, on proposera la spéciale avec l’équipe de District 31, qui devait avoir lieu en octobre dernier, mais reportée en raison des conditions trop difficiles. Le studio étant mieux aménagé, ce sera maintenant possible, pourvu qu’il n’y ait pas de nouveaux cas au sein de l’équipe de Luc Dionne! Jean-Marc Généreux et Patrice Godin seront les invités suivants en janvier.


À LIRE AUSSI: Bye Bye année maudite!