Héros sous le choc a fait appel à Claude Legault pour rencontrer des hommes et des femmes qui ont subi des traumatismes et qui peinent à s’en sortir.

Claude Legault à l’écoute de ces héros qui ont mal

MONTRÉAL - Policiers, pompiers, ambulanciers. Tous des hommes et des femmes courageux, qui ont été confrontés, un jour ou l’autre, à l’horreur. Des scènes atroces, des gens en danger, des situations désespérées, ils en ont connu. Ce sont des héros, sans contredit. Mais?

Mais on ne peut secourir des personnes, franchir un mur de feu ou faire face à une tuerie sans que certains de ces sauveteurs en subissent les conséquences. Ils sont, malgré eux, victimes d’un choc post-traumatique. Le documentaire de Karine Marceau Héros sous le choc a fait appel à Claude Legault pour rencontrer des hommes et des femmes qui ont subi des traumatismes et qui peinent à s’en sortir. Le Dr Stéphane Guay, psychologue spécialiste en la matière, dit que si la personne n’a pas évacué son «pénible souvenir», elle peut en pâtir toute sa vie.

Deux sortes de circonstances touchent particulièrement les «braves»: lorsqu’un accident, une agression, touche les enfants ou un proche ou encore une de leurs connaissances, ce qui est fréquent dans les petites municipalités où tout le monde se connaît. Heureusement, le préjugé qu’une personne forte, solide, n’a pas besoin d’aide psychologique, s’estompe. À Télé-Québec, le jeudi 7 février, 23h (rediffusion le dimanche suivant, 20h).

Le cancer achève-t-il son règne?

Le cancer existe depuis le début des temps. Mais, depuis 25 ans, grâce aux équipes de chercheurs partout dans le monde, la mortalité liée au cancer ne cesse de reculer.

À l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre le cancer (4 février), Explora présente deux documentaires. D’abord, Cancer, l’ennemi intérieur, ce samedi, 20h et 21h, où on présente l’histoire intégrale du cancer, basée sur le livre de Siddharta Mukherjee, lauréat d’un prix Pulitzer. Une jeune femme raconte, à la suite de l’annonce d’un cancer du sein, qu’elle a choisi de se faire enlever les deux glandes mammaires. Quelques mois plus tard, elle a subi l’ablation des ovaires.

L’autre documentaire, Cancers, quelles thérapies pour demain?, le mercredi 6 février, 22h, nous rappelle que 15 millions d’êtres humains en meurent chaque année dans le monde et que chaque heure, on diagnostique 1500 nouveaux cas. Mais il est question d’un vaccin préventif, de thérapies ciblées, d’immunothérapies, de nanotechnologies; c’est dire que nous approchons peut-être d’une solution.

Les alcooliques réfractaires aux AA

Les groupes formés par les Alcooliques Anonymes visent à aider les individus à briser leur dépendance à l’alcool. Selon les statistiques, au bout d’un an, la thérapie aura été efficace pour seulement 27 pour cent des participants. Les autres doivent se trouver d’autres moyens. À Objectif: sobriété, le lundi 4 février, 20h, à Télé-Québec, on constate des résultats très significatifs avec le Gabapentin, originellement destiné aux épileptiques.

Éric Lapointe roule sa bosse depuis plus de 25 ans. L’auteur-compositeur-interprète à la voix éraillée nous a donné N’importe quoi, Loadé comme un gun et Mon ange, qui lui ont fait franchir le cap du million de ventes. Pour le plaisir du rockeur et celui de ses admirateurs, à Tout le monde aime, ses amis Daniel Boucher, Travis Cormier, Patrick Huard, Stéphane Dufour, Les Soeurs Boulay, Rosa Laricchiuta et Kevin Parent chantent ses succès, ce dimanche, 21h30, à TVA.

À l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs, ARTV présente, ce samedi, à midi, La couleur des sentiments, avec Viola Davis et Octavia Spencer; «Selma», à 14h35, avec David Oyelowo et Tom Wilkinson, puis à 20h, Chocolat avec Omar Sy et James Thiérrée. Le lundi 4 février, 20h30, le documentaire Noire est la couleur relate l’arrivée d’un Afro-Américain comme conservateur au Museum of Modern Art de New York, mettant fin à l’absence d’artistes noirs au sein des collections.

À RADIO-CANADA: Marie et Benoît (Guylaine Tremblay, Patrice L’Écuyer) courent à l’hôpital où Lucie (Émilie Bibeau) a été admise. Est-ce en lien avec sa désintoxication? De son côté, Jeanne (Ève Landry) tente d’obtenir de Normand (François Papineau) la permission de voir sa fille le soir même, à Unité 9, le mardi 5 février, 20h. Aux Enfants de la télé, Patrick Huard est l’invité du mercredi 6 février, 20h.

À TVA: Julie Bélanger et José Gaudet reçoivent Lara Fabian, Jean-Charles Lajoie, maintenant animateur à QUB, et l’humoriste Simon Leblanc à Ça finit bien la semaine, le vendredi 8 février, 19h.

À TÉLÉ-QUÉBEC: Au début des années 1980, Michel Barrette commence sa carrière et c’est en 1983 qu’il nous présente Roland Hi! Ha! Tremblay. Avec Marc Labrèche et son équipe, on revient donc sur Cette année-là, ce samedi, 20h. Aux États-Unis, vendre son sang est une pratique légale. Plusieurs le font pour arrondir leurs fins de mois. Mais qu’en est-il sur le plan éthique? Devrait-on imposer une limite morale à ce marché? À Point doc / Le business du sang, le mercredi 6 février, 20h.

À RDI: De la radio de CKAC à la télévision, Guy Mongrain a piloté plusieurs émissions durant une quarantaine d’années dont les 25 dernières à La poule aux oeufs d’or. Il est la Personnalité du vendredi 8 février, 20h.

À TV5: Sous le regard d’Éric Trunel, de la Préfecture de police de Paris, on revoit l’histoire de Susanna Zetterberg, étudiante suédoise venue étudier le français à Paris et qu’on retrouve morte, en forêt de Chantilly, la tête criblée de quatre balles, en 2008. On mobilisera une quarantaine de policiers pour élucider cette affaire. L’enquête de ma vie, le jeudi 7 février, 20h.

À INVESTIGATION: George Harrison, ex-Beatle, mourait en 2001 d’un cancer du poumon. Le Dr Michael Hunter, médecin légiste, découvre que cet homme, décédé à 58 ans, possède un passé médical assez important. Il cherche donc, malgré les habitudes du guitariste à consommer drogues et alcool, ce qui a bien pu favoriser tous ses problèmes de santé. Hollywood Autopsy, le mardi 5 février, 20h.