C’est de beauté dont il sera question à Doc Humanité, ce samedi, 22h30.

Ce corps qu’on bichonne pour déjouer le vieillissement

MONTRÉAL - C’est de beauté dont il sera question à Doc Humanité, ce samedi, 22h30, à Radio-Canada. Celle qu’on souhaite avoir, celle qu’on veut améliorer, celle qui corrigera une injustice congénitale. Si tout le monde tend vers le bonheur, la majorité souhaite aussi la beauté.

L’exercice physique, les diètes, les crèmes, les traitements, les interventions chirurgicales englobent des milliards $ chaque année. Et ce désir de beauté, de corps athlétique gagne maintenant le coeur des hommes. Une belle personne n’a-t-elle pas plus de chances de décrocher un emploi, ne la croit-on pas plus gentille, plus intéressante, ne s’attire-t-elle pas plus d’amis? Alors, on n’hésite plus à corriger un nez, un menton, des rides. Et plus on corrige, plus on veut reconstruire. La beauté, que Josette Stanké, fondatrice du Centre d’études d’esthétique, considère comme un élan naturel, peut devenir obsédante.

On prédit que les prochaines étapes en matière d’interventions chirurgicales consacrées à modeler Un corps à la carte serviront à améliorer la sexualité des hommes et des femmes. Les organes génitaux seront donc soumis à une inspection méticuleuse avant d’être livrés au bistouri. Parce que quand on commence, on n’arrête plus et avec la peur de vieillir, c’est sans fin.

Vivre un deuil

Inévitablement, le deuil fait partie de notre vie. Tôt ou tard, on doit faire face à la perte d’un être cher. La perte de la santé, d’un emploi, d’un animal de compagnie peut aussi nous causer une peine immense qu’on devra apprivoiser au jour le jour. Les instants fragiles, le lundi 15 octobre, 21h, à Unis TV, traite de ces peines qui font partie de la vie.

Durant trois ans, on a suivi Suzanne et Bernard qui ont perdu Alexa, leur fille de 18 ans. Perdre un enfant est sans contredit le pire des deuils dont on ne se remet jamais tout à fait. Pour s’aider à supporter la douleur, Suzanne s’est inscrite à des ateliers d’écriture, confiant aux mots ses états d’âme. L’ensemble des réflexions des participants servira à alimenter la pièce «La fête à Jean» créée par la troupe du Théâtre L’Instant.

Bernard, quant à lui, a préféré plonger dans les souvenirs. Quand un couple perd un enfant, on dit qu’il y a séparation dans 50 pour cent des cas. Pour absorber le choc de l’absence d’Alexa, Suzanne s’est absentée du travail durant un an et Bernard, six mois. Bien que l’entourage préfère éviter d’en entendre parler, il est important que les endeuillés puissent exprimer leur peine.

Le paradoxe des temps modernes

Alors que dans les pays industriels, le tiers des aliments est jeté à la poubelle, on compte, ailleurs sur la Terre, environ 800 millions de personnes qui ne mangent pas à leur faim. Le documentaire La folle histoire du gâchis alimentaire nous confronte à quelques vérités qui nous invitent à réviser notre rapport aux produits alimentaires. Il devient impératif qu’on mette au point des moyens d’utiliser plus judicieusement les denrées pour arriver à nourrir les 9 milliards d’individus qui habiteront la planète dans quelques années. À Explora, ce samedi, 20h.

À titre bénévole, l’humoriste Stéphane Fallu, sensible au sort des animaux, fait partie, depuis quelques années, du Refuge animal qui accueille les petits négligés, abandonnés, ou perdus qui ont besoin de protection et de soins. Chaque semaine, il nous fait vivre des moments heureux, mais aussi malheureux, on s’en doute bien. Le lundi 15 octobre, 19h, à TVA, on trouve Rivia et Stricker, deux chiennes errantes, usées par la reproduction à outrance, victimes d’un des Éleveurs de fond de cour qui font fi des règles en cette matière.

Anne-France Goldwater, L’Arbitre bien connue de V télé, entreprend une nouvelle mission qui consiste à tenter de concilier des problèmes de couples. Avocate en droit de la famille, Me Goldwater forme équipe avec Paul Simard, docteur en psychologie, dans Goldwater à l’écoute. Pour la première émission du lundi 15 octobre, 21h, le duo vient en aide à Véronique et Valérie, qui se disputent la garde de leur nouveau-né. La semaine suivante, on tentera de résoudre le différend opposant Chantal, qui réclame 25 000 $ en arrérages de pensions alimentaires, à Yves, son ex.

À RADIO-CANADA : Paulo (Luc Senay) et Francine (Chantal Baril), les exploitants d’un club de nudistes, sont dans leurs petits souliers parce que la police les soupçonne d’être responsables de la mort de Maurice Lauzon, à Faits divers, le mardi 16 octobre, 21h. Le vendredi 19 octobre, 20h, les voix à «Ici on chante» seront exclusivement féminines puisque Véronic DiCaire recevra Marie-Mai, Anne-Marie Withenshaw et Marie-Soleil Dion.

À TÉLÉ-QUÉBEC : Le lait a des propriétés différentes d’autrefois, occasionnées par les nouvelles façons de le traiter aujourd’hui. Certains croient même qu’il favoriserait les maladies dites de civilisation comme les allergies, le diabète, les migraines et le cancer. Le documentaire «Le lait: mensonges et vérités» fait le point sur cet aliment controversé, à Point doc, le mercredi 17 octobre, 20h.

À RDI : La part du diable raconte les années 1970, alors que se profile la Révolution tranquille. Le réalisateur Luc Bourdon résume cette décennie qui a connu moult bouleversements tels que le pays imaginé par les nationalistes, les Jeux olympiques, la crise d’Octobre et beaucoup d’autres événements qui ont fait l’histoire. Les mercredi et jeudi, 17 et 18 octobre, 20h.

À TV5 : Née sous une mauvaise étoile, Marie Stuart était heureusement pourvue d’une volonté de fer. Elle devient reine seulement six jours après sa naissance, après le décès de son père Jacques V d’Écosse. Elle épousera le futur roi François II, puis, plus tard, Lord Darnley de qui elle a un fils, le futur Jacques VI d’Écosse et 1er d’Angleterre. Sa vie est jonchée de malheurs et de morts. Elle meurt exécutée à l’âge de 45 ans. Secrets d’Histoire / Marie Stuart, reine de France et d’Écosse, le lundi 15 octobre, 20h.

À UNIS TV : Paul Doucet tient le rôle d’Éric, fondateur d’un site de rencontres extraconjugales. En plus de sa conjointe qui désapprouve ce genre d’exploitation, il y a Élyse, une hygiéniste dentaire éprouvant une aversion pour les relations sexuelles avec un homme, qui décide de passer sa colère et sa frustration sur Éric. Mais tout ne se passe pas exactement comme prévu. La chasse au collet, avec Julianne Côté et Anne-Marie Cadieux, ce samedi, 21h.