Diffusé à Explora, ce samedi, 20h, Apollo : missions vers la Lune propose une sélection parmi 500 heures de tournage, 800 heures de documents audio et 10 000 photos, pour raconter les 17 missions Apollo.

Apollo, 50 ans de recherche pour conquérir la Lune

MONTRÉAL — Les missions Apollo qui se sont succédé durant 50 ans nous ont fourni une somme considérable de fierté, de suspense et d’émotions teintées de toutes les nuances de l’angoisse. Explora et RDI déploient une programmation comportant des documentaires à archiver.

À Explora, ce samedi, 20h, le jour même du 50e anniversaire, Apollo : missions vers la Lune, produit par le National Geographic en 2019, propose une sélection parmi 500 heures de tournage, 800 heures de documents audio et 10 000 photos, pour raconter les 17 missions Apollo. À 22h, Dans l’ombre de la Lune revient sur le souhait de l’ex-président des États-Unis, John F. Kennedy : voir l’homme marcher sur la Lune. Le lendemain, dimanche, à midi, le drame biographique Les figures de l’ombre avec Taraji P. Henson et Octavia Spencer, raconte le combat de Dorothy Vaughan, une brillante mathématicienne, réclamant la place qui revient aux femmes noires dans les domaines scientifiques.

À RDI, les mardi et mercredi, 16 et 17 juillet, 20h, À la conquête de la Lune fait honneur aux premiers astronautes devenus les héros de la conquête spatiale. Le jeudi 18 juillet, 20h, Mission Apollo XI : marcher sur la Lune rappelle les grands moments de ces huit jours mémorables d’un voyage extraordinaire. Puis, le vendredi 19 juillet, 20h, Destination Lune, la folle mission de l’astronaute Neil Armstrong, le premier à poser le pied sur le sol lunaire.

L’ADN, une boîte de Pandore?

L’ADN est cette super macromolécule qui contient toute l’information génétique qui concerne chacun d’entre nous. Notre identité, nos capacités, nos prédispositions aux maladies, bref, notre destin peut être révélé comme si une cartomancienne lisait dans une boule de cristal.

Maintenant, des entreprises proposent, moyennant un prélèvement de salive et quelques dollars, de décortiquer notre «identité». Guillaume, par exemple, a pu découvrir avec bonheur l’existence d’une demi-sœur. Mais on peut aussi dévoiler de quelle maladie la personne sera atteinte. Le marché des tests génétiques génère des milliards de dollars. En France, 17 millions de personnes ont eu recours à ces tests. Au Canada, le concept a séduit et continue de séduire des centaines de milliers d’individus.

Et ces données deviennent de l’or en barre pour les pharmaceutiques qui récoltent ces informations afin de diriger les recherches et développer de nouveaux médicaments. Et tout cela est une affaire de gros sous. ADN pour tous : la foire aux tests à Complément d’enquête, le mercredi 24 juillet, 20h, à TV5.

À Télé-Québec : La guerre de Corée, survenue au milieu du siècle dernier, a fait des millions de morts et de réfugiés et pourtant, on en parle peu. Dans le documentaire Corée, une guerre sans fin, présenté dans le cadre de Point doc les lundi et mardi, 22 et 23 juillet, 20h, on revient sur ce conflit à la lumière d’archives de Russie, des États-Unis, de Chine, de Corée du Sud, nouvellement disponibles, pour mieux comprendre cette guerre et son impact dans le monde d’aujourd’hui.

À RDI : Jean Gabin n’avait aucune envie de devenir acteur. Lui, ce qu’il voulait, c’est être fermier ou conducteur de locomotive. Il n’aimait pas l’école. Amené au théâtre par la volonté de son père, comédien, il remporte un succès qui ne s’est jamais démenti. Il a joué tous les rôles et compte près de 100 films à son actif. Un Français nommé Gabin, les jeudi et vendredi, 25 et 26 juillet, 20h.