Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Vendredi: Mammouth 2019, Télé-Québec à 20h

Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk vont à la rencontre des 13 à 17 ans pour cette revue de l’année.

Samedi: Ciné-extra: Maman, j'ai encore raté l'avion, TVA à 18h30

Kevin a une nouvelle fois manqué à la vigilance de ses parents dans ce classique du temps des Fêtes.

Dimanche: Le show du refuge, ICI Télé à 20h

Dan Bigras souligne le 30e anniversaire du Refuge des jeunes avec entre autres Marie-Mai, Roxane Bruneau et Koriass.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Jérémie, VRAK à 19h30

Dernière des dernières. On prépare une surprise à Raph. Olivier et Thomas ont des plans différents.

100 génies, ICI Télé à 20h

Pierre-Yves Lord conclut avec un match réunissant les meilleurs joueurs de la saison. Invité: Ludovick Bourgeois.

Les grands reportages: Les années 90, ICI RDI à 20h

Premier de deux épisodes sur la télé de cette décennie, de Cheers à Friends.

Télé

«J’aime Hydro»: du théâtre documentaire éclairant par Christine Beaulieu

MONTRÉAL — Drôle, brillante et courageuse, la comédienne Christine Beaulieu s’attaque à comprendre nos réels besoins en matière d’hydroénergie. Elle signe dans «J'aime Hydro» un théâtre documentaire. Et c’est vraiment bon!

Dans sa quête, la comédienne décortique des lectures de rapports, des audiences publiques ou des rencontres avec de hauts dirigeants de la société d’État. Elle est soutenue par l’excellent Mathieu Gosselin, qui incarne même les personnages féminins. C’est bien mené, sans longueur, jamais plate et très éclairant!

En trame de fond, cette épineuse question: pourquoi Hydro-Québec construit-elle des barrages qui détruisent l’environnement pour produire à perte des surplus d’électricité?

J’aime Hydro s’appuie sur des archives qu’on aimera revoir. La mise en scène est sobre et astucieuse. La pièce est truffée de moments drôles et personnels – comme lorsque la comédienne, déprimée devant l’ampleur du projet, évoque sa retraite de yoga aux Bahamas. Elle réussit aussi à nous attendrir – particulièrement lors de ce road trip avec son père jusqu’aux audiences d’Hydro-Québec à Shawinigan.

Sacré Meilleur texte et Spectacle de l’année dès sa sortie, J’aime Hydro est diffusé intégralement sur Ici ARTV, le lundi 16 décembre dès 20h30. Si une oeuvre de 150 minutes vous semble longue, la pièce est présentée sur Ici Télé en cinq épisodes d’une demi-heure, du lundi 23 au vendredi 27 décembre à 21 h 30.

CINÉ-CADEAU

En matinée, en après-midi ou en soirée, voyez ou revoyez sans plaisir coupable les Astérix, Tintin et Lucky Luke, mais aussi de nouvelles têtes d’affiche, dont l’excellent Ferdinand, en nomination aux Oscars pour le meilleur film d’animation en 2018, ou Parvana, une enfance en Afghanistan, gagnant de nombreux prix, dont Meilleure musique et Meilleur scénario aux prix Écrans canadiens l’an dernier. Une surprise chaque jour à Télé-Québec, à 9h, 15h30 et 18h30, à compter du samedi 14 décembre et jusqu’au 5 janvier.

LES BEAUX NOËLS

Pour les fans des Beaux malaises, Martin Matte et sa famille télévisuelle offrent leurs meilleurs vœux du temps des Fêtes et s’apprêtent à vivre quelques malaises de circonstances. Un lundi soir sous le signe de l’humour, sur les ondes de TVA, le lundi 16 décembre à 21h30.

ROGER CARON, L’HISTOIRE DE GO-BOY

Tout de suite après les Beaux malaises, changez de registre et apprenez en plus sur Roger «Mad Dog» Caron, impliqué dans 75 vols de banques. Il a passé 24 ans en prison et a réussi à s’évader 13 fois. Lorsqu’il était incarcéré dans des conditions difficiles, il s’est mis à écrire pour raconter son histoire. Il a vendu 750 000 exemplaires et a fini par gagner le Prix du Gouverneur général! Ce documentaire raconte la rédemption exceptionnelle de ce criminel de carrière, et ses nombreuses descentes aux enfers. Sur Investigation, le lundi 16 décembre à 22h.

LES POILUS, SPÉCIALE NOËL

En compagnie de Jean-Michel Anctil et de Pascale Montpetit, le «vet» qu’on aime, Sébastien Kfoury, s’amuse à présenter les animaux miroirs des personnalités qui ont marqué l’année. Il fera entre autres des suggestions de cadeaux pour les amoureux des animaux de compagnie et nous réserve un numéro mettant en vedette plus de 60 petites bêtes sur un même plateau! Une heure de télé enlevante, le mardi 17 décembre à 20h, sur Ici Télé.

BRILLANTINE (GREASE)

Ne serait-ce que pour jeter un oeil distrait sur ce classique des comédies romantiques pendant que vous emballez vos cadeaux de Noël bien au chaud dans vos pantoufles en Phentex, ne boudez pas votre plaisir! La trame sonore à elle seule promet d’en propulser plus d’un dans ses souvenirs puisque Brillantine a plus de 40 ans! Mais, on le sait tous, Olivia Newton-John et John Travolta, eux, ne vieillissent pas. Le jeudi 19 décembre à 20h, sur les ondes de Télé-Québec.

LES AVENTURES DU PHARMACHIEN

Si vous avez manqué le premier épisode qui se penchait sur l’acupuncture, le 13 décembre dernier, notez qu’Olivier Bernard est au poste pour une quatrième saison afin de faire la lumière sur les pesticides (20 décembre) et la fertilité (27 décembre). Il reprendra la saison 2020 dès le 3 janvier avec les bloqueurs de puberté, puis les diètes anti-inflammatoires (10 janvier), les parasites (17 janvier), les oméga-3 (24 janvier), les antidépresseurs (31 janvier), le poids et la santé (7 février), les médicaments génériques (14 février), les coachs de vie et la PNL (21 février), la transformation alimentaire (28 février) et le vaccin contre le VPH (6 mars). En plus d’utiliser des animations et des effets spéciaux, le sympathique pharmacien présente une nouveauté à ses quêtes scientifiques, soit La classe du Pharmachien, où l’animateur primé pour sa démarche scientifique accueille le public pour échanger avec lui. Les vendredis à 19h30 sur Ici Explora.

C’EST NOËL POUR EMPORTER

Dans cette spéciale de Noël, France Beaudoin rencontre sept personnalités qui ont des mots à offrir en cadeau! Mélissa Bédard, Michel Charette, Dr Stanley Vollant, Marina Orsini, Simon Boulerice, Béatrice Picard et Eve Landry partagent leurs suggestions de lecture qui seront déposées par centaines dans des endroits publics partout au Québec, et dans le Canada francophone. Ouvrez l’œil! Si vous en trouvez un, c’est qu’il est pour vous, pour emporter! C’est le vendredi 20 décembre à 20h, et pour l’occasion, ARTV est débrouillée (du 18 décembre au 6 janvier).

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Le tricheur, TVA à 19h30

Invités : Julie Perreault, Geneviève Schmidt, Marilou Morin, Sophie Bourgeois et Charlotte Aubin.

La facture, ICI Télé à 19h30

Le point sur l’obsolescence programmée et le défi de faire réparer des appareils à un coût raisonnable.

Moi j’mange, Télé-Québec à 19h30

Thème : la cuisine réconfortante. La pomme de terre reprend sa place et des trucs pour de bons potages.

Télé et radio

«SNL» reprend les railleries de Trudeau et compagnie à l’endroit de Trump

La populaire émission du réseau NBC «Saturday Night Live» («SNL») a parodié le récent incident au cours duquel le premier ministre Justin Trudeau s’est moqué du président américain Donald Trump.

Dans ce sketch réunissant Jimmy Fallon (Justin Trudeau), Paul Rudd (Emmanuel Macron), James Corden (Boris Johnson) et Alec Baldwin (Donald Trump), on peut voir les trois premiers dirigeants se moquer du chef du gouvernement américain dans son dos. Lorsque M. Trump tente de se joindre à eux, il est encore l’objet de leur raillerie. 

Trudeau, Macron et Johnson refusent que Trump s’assoie avec eux. Ils vont jusqu’à placer un morceau de papier «IMPEACH ME!!!» dans son dos. 

Le personnage de Johnson plaisante sur le fait que Brigitte Macron est plus vieille que son mari. Celui de Trump réplique : «C’est bon. J’aime ça quand c’est vache, mais pas à mes dépens.» 

La semaine dernière, lors du sommet de l’OTAN, les vrais hommes d’État avaient été filmés pendant qu’ils se moquaient des longues et impromptues conférences de presse de Donald Trump. Le président américain a réagi en traitant Justin Trudeau, d’hypocrite. 

La vidéo a aussi été portée à l’attention du candidat à l’investiture démocrate en vue de l’élection présidentielle de 2020, Joe Biden. Celui-ci en est servi dans une publicité voulant démontrer que le monde entier rit au nez de Donald Trump.

Télé et radio

Big Bird en deuil de son animateur

HARTFORD — Caroll Spinney, qui a si brillamment animé pendant près de 50 ans deux des plus célèbres marionnettes de la série pour enfants «Sesame Street» s’est éteint à l’âge de 85 ans, a annoncé la maison de production Sesame Workshop.

Le marionnettiste souffrait depuis un certain temps de dystonie, un trouble du mouvement neurologique qui provoque des contractions musculaires, a ajouté Sesame Workshop.

M. Spinney a été la voix de Big Bird, un sympathique oiseau format géant et d’Oscar the Grouch, un monstre grincheux, dès la création de ces personnages en 1969. Il n’a cessé d’interpréter presque exclusivement ces deux rôles pendant tout le reste de sa carrière, sur les ondes de PBS et de HBO.

Il avait pris sa retraite en 2018 à l’âge de 84 ans.

«Avant d’être engagé pour Sesame Street, je pensais que ce que je faisais n’était pas très important, avait-il déclaré à ce moment-là. Big Bird m’a aidé à trouver ma voie.»

Par l’entremise de ces deux personnages, Caroll Spinney a pu entreprendre des tournées internationales, écrire des livres, enregistrer des disques, jouer au cinéma et même visité la Maison-Blanche.

«Caroll était un génial artiste dont les idées généreuses sur le monde ont aidé à définir Sesame Street depuis le début de l’émission en 1969, et ce pendant cinq décennies. Il laissera tant à Sesame Workshop que dans le firmament culturel un héritage inépuisable», a souligné la maison de production.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Vendredi: Y'a du monde à messe, Télé-Québec à 20h

Invités : Ève Christian, Martin Cloutier, Geneviève Jodoin, Maxence Parrot et Mani Soleymanlou.

Samedi: Tout simplement country, ICI ARTV à 19h

Pour la première, Guylaine Tanguay accueille Annie Blanchard, Zachary Richard et Paul Hébert.

Dimanche: Gala des Olivier 2019, ICI Télé à 20h

Pierre Hébert et Philippe Laprise animent la grande soirée de l’humour.

Arts et spectacles

HBO commande une minisérie sur le scandale du Watergate

NEW YORK — La chaîne câblée américaine HBO a donné son feu vert à la production d’une minisérie sur le scandale du Watergate, qui fit tomber le président Richard Nixon, avec les acteurs Woody Harrelson et Justin Theroux en tête d’affiche.

The White House Plumbers (Les plombiers de la Maison-Blanche) a été imaginé et écrit par deux scénaristes à l’œuvre sur une autre série de HBO, Veep, Alex Gregory et Peter Huyck.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Génial!, Télé-Québec à 19h

C’est la 1500e expérience de l’émission. Martin Carli concrétise un rêve: une explosion spectaculaire.

Infoman, ICI Télé à 19h30

Jean-René Dufort consacre toute son émission au plastique.

Dans les médias, Télé-Québec à 21h

Avec Simon Boulerice, on revient sur les images qui ont marqué la dernière année. Aussi, un bêtisier de 2019.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Mise à jour, MATV à 18h30

L’encadrement d’Airbnb par le gouvernement sera-t-il suffisant pour satisfaire hôteliers et citoyens?

Les enfants de la télé, ICI Télé à 20h

Une spéciale autour de Denise Filiatrault avec Normand Brathwaite, Michel Tremblay, René Simard et Sonia Vachon.

Les invisibles, TVA à 20h

Finale de cette série. Marc Labrèche se lance à la recherche d’un nouvel agent.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Vendredi: Y'a du monde à messe, Télé-Québec à 20h

Invités : Anne-Marie Beaudoin-Bégin, Mathieu Bock-Côté, Fanny Britt, Maxim Martin et Michel Rivard.

Samedi: Le vrai nouveau monde - Tout est possible, ICI Télé à 19h

Gregory Charles rencontre des gens qui, comme lui, illustrent la mixité culturelle pour connaître leurs défis.

Dimanche: Révolution, TVA à 19h

Soir de grande finale. Un grand prix de 100 000$ attend celui ou celle qui éblouira le plus les maîtres.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

100 génies, ICI Télé à 20h

Le thème: le Canada. L’artiste invité: Damien Robitaille.

Face à la rue – Que sont-ils devenus?, TVA à 21h

Jean-Marie Lapointe prend des nouvelles des gens de la rue qu’il a rencontrés durant la série.

Ceci n'est pas un talk-show, Z à 21h

Jérémy Demay, Normand Brathwaite et Léane Labrèche-Dor se prêtent au jeu de Pierre Hébert.

Télé

Flippons à Ottawa

La revue de l’année franco-ontarienne Flippons convie le grand public à assister à l’enregistrement de leur émission.

Cet enregistrement de sketches et de chroniques revisitant les « meilleurs pires moments » de l’année 2019 est prévu le 6 décembre de 11 h 30 à 17 h 30 à La Nouvelle Scène.

L’événement est gratuit, mais les places sont limitées, et les réservations nécessaires. L’émission Flippons sera diffusée sur les ondes de TFO le 31 décembre à 18 h.

La première édition de cette revue de l’année humoristique concoctée par l’équipe de FLIP a vu le jour l’an dernier. Elle s’est retrouvée en nomination aux prix Gémeaux, cette année.

« Venez voir 2019 se faire flipper en LIVE avant tous les autres ! » invitent la production et ses nombreux collaborateurs.

Inscriptions : eventbrite.ca

Télé et radio

M. Night Shyamalan au service d’Apple TV+

NEW YORK — Rare à la télévision, M. Night Shyamalan offre à Apple TV+ la série «Servant», à l’ambiance décalée et angoissante typique du réalisateur, qui pourrait rester comme la première série marquante de cette nouvelle plateforme.

Le réalisateur du Sixième sens, de Verre ou d’Incassable ne cache pas ses ambitions pour cette série dont les trois premiers épisodes seront mis en ligne le 28 novembre, le reste étant étalé, à l’ancienne, jusqu’au 17 janvier.

Alors que seuls dix épisodes ont déjà été tournés, M. Night Shyamalan en prévoit 60, avec une conclusion déjà en tête.

«Quand on pense aux séries, combien sont excellentes du premier au dernier épisode? Est-ce qu’on peut en trouver dix? Je ne suis pas sûr», a-t-il lancé lors d’une table ronde avec des journalistes à New York.

«C’est parce qu’il y a tellement de contenus [disponibles], de vitesse, et on ne sait pas où l’on va. Si ça marche, on continue! Eh bien non. Ce n’est pas comme ça qu’on raconte une histoire.»

Alors que Apple TV+ cherche à s’imposer face à Netflix ou Disney+, qui proposent une offre de séries plus abondante que jamais, le quadragénaire veut se différencier par son savoir-faire. «Je fais le pari du sushi», dit-il, se comparant à un chef du célèbre mets japonais dont la cuisine se démarquerait d’une offre moins raffinée.

Il se présente en artisan de l’image, capable de créer de toutes pièces des univers immédiatement identifiables, comme dans Sixième sens ou Le village, qui lui ont valu un succès mondial.

«Si je bouge la caméra à cette vitesse, à ce moment, avec cette lumière, avec cet angle, c’est réfléchi, et vous le sentez. Donc quand on vous propose 500 séries, mais une seule faite avec cette intégrité, vous allez vous arrêter» sur celle-là, avance-t-il.

«Traumatisme enfoui»

Scénariste habituel de ses films, ce qui lui a permis d’imposer encore davantage sa patte, M. Night Shyamalan n’est pas, cette fois, l’auteur du script de Servant, signé du Britannique Tony Basgallop.

«C’est rare que quelque chose m’arrive qui corresponde [à ma vision], dit M. Night Shyamalan. Je peux toujours le remanier, mais là, ça s’inscrivait naturellement dans mon monde.»

Producteur exécutif et réalisateur de deux épisodes, il a installé d’entrée l’atmosphère qu’il affectionne : étouffante, empreinte d’une gravité permanente, entretenue par une musique anxiogène et un travail sur l’obscurité.

Au centre, un couple, Dorothy et Sean, ravagés par la mort de leur bébé, événement inacceptable pour la mère, qui fait basculer son foyer dans le déni.

Entre alors en scène Leanne, embauchée comme nourrice d’un enfant qui n’est plus, contribuant à cet arrangement avec la réalité, au point de l’emmener beaucoup plus loin que nul n’aurait pu l’imaginer.

Tout en faisant progresser lentement l’intrigue, la série parvient à tenir le spectateur par sa tension sous-jacente et des personnages mouvants, tantôt inquiétants, tantôt rassurants. «J’ai essayé de trouver un équilibre entre être flippante, troublante et être accessible, a expliqué Nell Tiger Free, qui joue Leanne. Parce que vous voulez [...] ressentir quelque chose pour elle.»

Autre élément distinctif, le cadre unique d’une maison de ville de la région de Philadelphie, dont est originaire le réalisateur, unité de lieu qui rappelle le théâtre. «J’avais davantage l’impression d’être une scène que sur un plateau», confirme Toby Kebbell, qui interprète le mari, Sean.

Avec M. Night Shyamalan, «nous aimons tous les deux raconter des histoires un peu dérangeantes, qui ne vont pas systématiquement à la facilité», dit Tony Basgallop.

«On est diverti, mais il y a quelque chose de plus sombre dessous», poursuit le metteur en scène, qui flirte de nouveau avec le surnaturel, un thème qui lui est cher. «Il est question de traumatisme enfoui que l’on essaye de gérer.»

Plus que d’autres séries lancées ce mois-ci pour les débuts d’Apple TV+, Servant, série décalée, pourrait aider à définir le style de la nouvelle plateforme, avec une originalité qui a longtemps contribué au succès des produits Apple.

«Avant même qu’Apple ne se lance dans le streaming, avance M. Night Shyamalan, je me disais que si je pouvais faire une série pour quelqu’un et ainsi contribuer à le définir, ce serait un rêve.»

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Un souper presque parfait, V à 18h

Une semaine spéciale cuisines du monde.

L’heure bleue, TVA à 20h

Dernière avant les Fêtes. Quel effet aura la réponse de Xavier (Rémi Goulet) à Gaétan Morneau (Fabien Dupuis)?

Laurent Duvernay-Tardif – LDT: Toujours plus loin, ICI Télé à 21h

Portrait de ce modèle d’inspiration, qui partage son temps entre Kansas City et Montréal.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Les Kennedy: Après Camelot, VRAK à 19h

Dans ce premier épisode, la famille est dévastée par la mort de Bobby et Jackie épouse Aristotle Onassis.

Les grands reportages personnalités : Andrée Lachapelle, douée pour le bonheur, ICI RDI à 20h

Le parcours de cette grande dame de théâtre, qui nous a quittés jeudi dernier.

Les vieux copains, UNIS à 21h

Une incursion dans un CHSLD annexé à une garderie, où les enfants et les aînés s’entraident.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Vendredi: C'est juste de la TV, ICI ARTV à 21h

Le quatuor revient sur la finale d’Alerte Amber et la troisième saison de The Crown sur Netflix.

Samedi: Cette année-là, Télé-Québec à 20h

Avec Pierre Curzi, on retourne en 1969 pour observer l’humour féminin et la représentation de la communauté LGBTQ+.

Dimanche: Le défilé du père noël - destination centre-ville, TVA À 17h

Marie-Ève Janvier et Patrice Bélanger commentent l’arrivée de ce personnage, qui fascine toujours les enfants.

Fabrique culturelle

L'atelier temporaire L'Entre-Deux: lauréat, Prix Relève de l'année Télé-Québec, Culturiades 2019

Ils sont huit artistes de la relève, qui travaillent en arts visuels et en arts médiatiques. À l'université, ils avaient accès à des espaces pour créer et échanger. Les études terminées, ils se cherchaient un atelier. Par un concours de circonstances, ils ont eu accès, depuis le début de l'été, à un ancien restaurant thaïlandais inoccupé.

C'est alors qu'est né l'atelier temporaire L'Entre-Deux, sur la rue Montcalm, au centre-ville de Hull, un secteur destiné à devenir le pôle culturel de la ville de Gatineau. L'atelier est devenu un espace non seulement de création, mais également de diffusion, où se sont tenus différents événements au cours de l'été. 

Rencontre avec Frédérique Larivée Levesque et Dominic Bachand, les deux instigateurs du projet. 

L'Entre-Deux, c'est aussi: Mathieu Marleau, Sara Jane Mayer Chartrand, Judith-Anne Poitras, Camille Rivard, Jérémie Roussel et Olivia Thiland.

La réalisation de ce projet a été rendue possible grâce à une collaboration de la Ville de Gatineau, de la Commission de la Capitale Nationale, d’Axenéo7 et de Culture Outaouais.

Voyez la capsule ici.

Télé et radio

Une série documentaire de Netflix sur la traque Internet pour retrouver Magnotta

Netflix offrira avant Noël une minisérie documentaire sur les «détectives citoyens en ligne» qui ont contribué à remonter jusqu’au meurtrier Luka Magnotta.

Le service de diffusion en continu annonce que la série, en trois épisodes, suivra les traces de ces internautes du monde entier qui sont entrés en jeu après la diffusion en ligne d’une vidéo qui montrait un homme tuant deux chatons.

Arts

Occupation Double: Camille stratégique, mais pas si intense

Intense, stratégique et controversée. C’est ainsi que Camille a été qualifiée, lors de son aventure à Occupation Double. De retour de l’Afrique du Sud depuis mardi soir, la gestionnaire en informatique originaire de Chicoutimi ne s’en cache pas : elle était là pour gagner, quitte à être stratégique. Et elle n’est peut-être pas aussi intense que la production l’a montrée à l’écran.

Réglons une chose tout de suite : la relation avec Louis n’a pas survécu à la fin de l’aventure. « Ses sentiments n’étaient pas réciproques, mais nous sommes en bons termes », a-t-elle précisé, lors d’une entrevue avec Le Quotidien, mercredi après-midi.

Télé et radio

La reine Elizabeth II récompense Attenborough pour sa série «Planète bleue»

LONDRES — Le naturaliste britannique David Attenborough, a appelé mercredi à une mobilisation internationale pour lutter contre la pollution en recevant des mains de la reine Elizabeth II une récompense prestigieuse pour le rôle joué par sa série télévisée «Planète bleue» dans la sensibilisation à ce problème.

Le prix Chatham House 2019 a été décerné à Londres à David Attenborough ainsi qu'à Julian Hector, chef des studios Histoire naturelle de la BBC, pour «l'impact galvanisant» sur l'opinion publique de la série «Blue Planet II» («Planète bleue») consacrée à la pollution des océans par le plastique.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

La fièvre de l'immobilier, ICI RDI à 20h

Gérald Fillion rencontre cinq spécialistes pour mieux comprendre la surchauffe immobilière, qui fait grimper les prix.

La famille Groulx, Canal Vie à 20h

Le couple annonce le sexe de son 11e enfant et Pascal subit son enterrement de vie de garçon.

Face à la rue, TVA à 21h30

Dans ce dernier épisode, Jean-Marie Lapointe observe que les rechutes sont fréquentes chez les itinérants.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

L’épicerie, ICI Télé à 19h30

Les applications destinées à perdre du poids et les diètes en ligne sont-elles vraiment efficaces?

Les grands reportages: une famille à part, ICI RDI à 20h

Une famille vit durant cinq ans en pleine forêt sans électricité ni dettes.

Mensonges, TVA à 21h

Julie et Bob (Fanny Mallette et Sylvain Marcel) manipulent la fille de Louis Carrière dans cette toute dernière opération Catharsis.

Musique

Amazon propose de la musique en streaming gratuite... avec publicité

NEW YORK — Amazon propose désormais l’accès gratuit, mais avec publicité, à une sélection de chansons et de diverses stations à tous les internautes, même ceux n’ayant pas de compte sur la plateforme.

Le géant américain de la distribution en ligne offrait déjà de la musique en streaming aux abonnés à son service Prime et un catalogue encore plus conséquent aux clients de son service Amazon Music Unlimited.

Les personnes disposant d’un appareil de la gamme Echo, des produits connectés activés par l’assistant vocal Alexa, pouvaient par ailleurs avoir accès à l’option gratuite avec publicité.

Cette dernière est aussi accessible depuis lundi — aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Allemagne — à tous les utilisateurs d’appareils Apple, Android et Fire TV, ainsi que sur le Web, a détaillé Amazon sur son blogue.

Les internautes sans abonnement ne pourront pas avoir accès à une chanson ou un album spécifique, mais à diverses sélections basées sur des styles musicaux ou les succès du moment.

Cette nouvelle option permet au groupe américain de concurrencer directement Spotify, qui propose également des abonnements gratuits ou payants, et éventuellement de faire de nouveaux adeptes à son écosystème. 

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Moi j’mange, Télé-Québec à 19h30

Au menu, des boulettes véganes à la suédoise, un houmous maison et un poulet en crapaudine.

La factrure, ICI Télé à 19h30

Méfions-nous des rabais renversants sur Internet, une tactique répandue pour attirer des clients.

L’heure bleue, TVA à 20h

Anne-Sophie (Céline Bonnier) décide de vivre sa relation avec Hubert (Jean-François Pichette) au grand jour.

Télé et radio

TLMEP: une émission «pas pire, pas pire»

CHRONIQUE / Il a été beaucoup question de maladie dimanche soir à «Tout le monde en parle», mais jamais sur un ton alarmiste et larmoyant. Quand Ron Fournier parle de dépistage du cancer à l'occasion de Movember, on peut difficilement trouver porte-parole plus enthousiaste et convaincant.

Toujours un invité payant, le coloré Ron, à qui je décerne l'étoile du match, a installé la bonne humeur sur le plateau dès le début de l'émission, paraissant dans une forme «pas pire, pas pire». Et pourtant, on a parlé de son cancer de la prostate qui remonte à 2017, de ses traitements, et de ses problèmes cardiaques. Parmi les désagréments, il a dû renoncer au smoked meat, qu'il aime tant. Ses traitements ont anéanti sa production de sperme, mais n'ont heureusement pas eu d'effet sur l'orgasme. L'animateur de «Bonsoir les sportifs», numéro un en soirée depuis 25 ans sur le réseau Cogeco, n'a pas défendu Don Cherry, même s'il reconnaît qu'il a déjà apprécié son humour. «Ça a fait un bout. À un moment donné, passe à d'autre chose», dit-il. L'animateur reproche à Ron MacLean, en duo avec Cherry, de ne pas être intervenu quand son collègue a lancé ses propos qui lui ont valu un congédiement. On a entendu des bouts de ses chansons sur Domi, Danault, Tatar et cie, dont son épouse Chantal signe les paroles. Sa prochaine sera sur Suzuki. Après 33 ans de radio, il n'a pas envie de laisser son micro, mais reconnaît qu'il aimerait voir son épouse plus que trois soirs par semaine. Sur une note bien triste, il a révélé que Jean Pagé, ami et grand homme de télé qui a lui aussi souffert d'un cancer de la prostate, est entré aux soins palliatifs.

De cancer, il en a aussi été question avec Stéphane Rousseau; ses parents sont décédés du cancer du colon, un drame qui change toute la dynamique familiale. «T'oses plus inviter d'amis à la maison», se souvient-il. C'est à Rousseau l'artiste peintre que s'adressait Guy A., dimanche. L'invité, qui exposera ses œuvres pour la première fois, en a présenté quelques-unes, qui lui sont inspirées par le questionnement humain et le subconscient. La sexualité y apparaît souvent, «parce que ça fait partie de la vie.» «J'ai grandi dans un camp de nudistes. […] C'était tout à fait normal de se promener à poil, pendant 15 ans de ma vie», rappelle-t-il. L'humoriste adore des caricaturistes comme Chapleau et Godin, qui lui ont donné l'envie de dessiner à son tour. À quelques reprises, on a effleuré l'échec de son talk-show, qu'il n'a pas commenté.

Pierre Hébert coanimera de nouveau le Gala Les Olivier avec Philippe Laprise en décembre. Avec sa stratégie de vendre des billets pour son nouveau spectacle à 20$ sans dévoiler son nom, il croyait vendre 1000 billets; il en a vendu plutôt 20 000 billets en 48 heures. Son numéro des Gémeaux dans lequel il a répété quatre fois le mot «mongol» a blessé des gens qui sont confrontés à la trisomie 21. Il le comprend, s'en est excusé, et répétera ce mot «le moins souvent possible». La carte du fou du roi: «Merde pour les Olivier, souviens-toi de ta gaffe aux Gémeaux et surtout, sors pas de ton texte.»

Très bonne et franche entrevue avec Nathalie Petrowski sur ses mémoires, intitulées La critique n'a jamais tué personne. Elle a raconté que Guy Latraverse l'a bannie des premières de ses artistes parce qu'elle avait durement critiqué Nicole Martin, en plus de rappeler l'épisode où Annie Girardot l'avait rebaptisée «Petrowscouille» après une critique assassine de son spectacle musical. «Je n'ai pas été qu'une bitch», dit-elle, soulignant avoir défendu et encouragé les artistes, notamment par ses innombrables portraits. Même si elle conclut son livre sur une note plus sombre au sujet de la situation des journaux, elle croit en leur relance: «Tout le monde est en train de retrouver son erre d'aller. Je ne peux pas concevoir un Québec sans La Presse», dit-elle, se demandant pourquoi les annonceurs n'ont pas été invités à témoigner à la Commission sur l'avenir des médias. La carte du fou du roi: «Certaines mauvaises langues disent que vous êtes une méchante bitch finie. Ils sont totalement dans l'erreur, vous n'êtes vraiment pas finie!»

Karine Prémont revient sur huit grandes affaires américaines dans un livre publié cette semaine. La politologue associe la persistance des théories du complot sur l'assassinat de John F. Kennedy au passé sulfureux de la CIA, qui a tout de même commandé des assassinats politiques. «Aussitôt que la CIA est impliquée dans quelque chose, on la soupçonne d'avoir voulu détourner le pouvoir vers elle.» La professeure fait des parallèles entre Richard Nixon et Trump, qui voient tous deux les médias comme des ennemis. «Nixon avait un certain flair politique», dit-elle toutefois, une qualité qu'elle n'attribue pas à Trump. Invitée à commenter les audiences publiques visant à mener à la destitution de Donald Trump, elle ne nie pas la possibilité que l'exercice puisse aider le président dans sa réélection l'an prochain.

«On dirait À table avec mon ex, a blagué Pierre Hébert en pointant Isabelle Boulay, assise à côté de son ex, Stéphane Rousseau. En cet hiver hâtif, l'entrevue avec la chanteuse donnait envie de décorer son arbre de Noël avant le temps. «J'y pense depuis probablement 25 ans», affirme Isabelle Boulay à propos de l'enregistrement de son nouvel album bilingue, En attendant Noël, qui contient notamment un splendide duo avec Rufus Wainwright, et une chanson touchante signée par Les sœurs Boulay. Ce n'était pas le cas de tout le monde sur le plateau, mais elle a toujours conservé la magie de Noël, même si son père a eu un accident de voiture très grave un 24 décembre, en 1980, alors qu'elle n'avait que huit ans.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Vendredi: Pour emporter, ICI ARTV à 20h

Magalie Lépine-Blondeau se confie sur le pouvoir des voyages en solo et les dangers insoupçonnés du champagne.

Samedi: En direct de l'univers, ICI Télé à 19h

France Beaudoin reçoit la Nancy Riopelle de District 31, Geneviève Schmidt.

Dimanche: Révolution, TVA à 19h

Pour le quart de finale, les 14 derniers candidats doivent travailler en équipe.

Cinéma

Netflix annonce un nouveau «Flic de Beverly Hills»

NEW YORK — Netflix va produire un quatrième volet du «Flic de Beverly Hills», le premier depuis 25 ans, avec le comédien américain Eddie Murphy de retour dans le rôle-titre.

Un porte-parole de Paramount a indiqué à l’AFP que le studio avait bien cédé les droits de production à la plateforme de vidéo en ligne, confirmant une information du site spécialisé The Hollywood Reporter

Selon le site, c’est bien Eddie Murphy, déjà à l’affiche des trois premiers volets, qui reprendra le rôle du facétieux détective Axel Foley. Paramount avait un temps projeté de produire lui-même Beverly Hills Cop 4, avant de renoncer, en 2016. 

Les trois premiers épisodes du Flic de Beverly Hills, sortis en 1984, 1987 et 1994, ont rapporté 735 millions de dollars au box-office mondial et propulsé Eddie Murphy, déjà connu pour ses rôles dans Un Fauteuil pour deux et 48 Heures, au rang de superstar. 

Selon The Hollywood Reporter, Jerry Bruckheimer, qui avait piloté les deux premiers films de la série, sera associé à la production du film. 

Netflix maintient ainsi des voies d’accès aux studios hollywoodiens alors que Disney, qui vient de lancer sa propre plateforme de films en ligne, joue l’exclusivité des productions de son studio et de la Fox, qu’il contrôle également.

Fabrique culturelle

Bernard Duplessis et L'Oreille adolphine

Pour s’intégrer à Saint-Adolphe-d’Howard, où il habite depuis une dizaine d’années, Bernard Duplessis a décidé de plonger dans l’histoire de son village d’adoption et de ses résidents.

En effet, mettant à profit l’expérience accumulée de plus de 25 ans de métier en musique puis comme technicien de son, designer sonore et archiviste audionumérique, il a créé L’Oreille adolphine. 

Ce site web, qui se consacre au patrimoine vivant de Saint-Adolphe, constitue une étonnante collection d’enregistrements audio qui font découvrir les souvenirs, les anecdotes et les histoires anciennes des anciens (et un peu moins anciens) du village.

Parmi les histoires personnelles touchantes, les anecdotes savoureuses et les souvenirs de jeunesse racontés par les résidents du village, on trouve l’histoire du «Miami des Laurentides», celle du citoyen qui tenait en joue des cambrioleurs, et le récit émouvant de Lisette Lapointe, veuve de Jacques Parizeau et ancienne mairesse de Saint-Adolphe, qui relate le grave accident de son fils. 

Voyez la capsule ici.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Infoman, ICI Télé à 19h30

La dure semaine de Simon Jolin-Barrette et les meilleurs (ou pires?) moments de Don Cherry par Alain Crête.

L’indice Mc$ween, Télé-Québec à 19h30

On équipe un jeune pour le hockey et on se demande si le crédit et le jeu sont trop faciles d’accès.

J.E., TVA à 21h

Une agence de casting exige des centaines de dollars pour un portfolio de mannequin sans y donner de suite.