Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Ça vaut le coût, Télé-Québec à 19h30

Choisir le bon psychothérapeute, la qualité des matelas en boîte et comment protéger son identité.

En tout cas, TVA à 19h30

Luc (Normand D’Amour), le père de Chloé (Anne-Élisabeth Bossé), n’est pas reçu gentiment au salon funéraire.

La semaine des 4 Julie, V à 21h

L’animatrice consacre une partie de son émission à maman Dion.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Vendredi: Deux hommes en or, Télé-Québec à 21h

Invités : Denise Bombardier, Martin Petit, Olivier Bernard et Sébastien Kfoury.

Samedi: En direct de l'univers, ICI Télé à 19h

France Beaudoin reçoit une vedette internationale, en la personne de Mika.

Dimanche: Tout le monde en parle, ICI Télé à 20h

Première de l’hiver avec Steven Guilbeault, Monic Néron, Christine Beaulieu et Sébastien Ricard.

Télé

Le réalisateur Steven Soderbergh signe un contrat de trois ans avec HBO

NEW YORK — Le réalisateur américain Steven Soderbergh a conclu un contrat de trois ans pour produire du contenu pour la chaîne câblée HBO et la nouvelle plateforme HBO Max, dont le lancement est prévu au printemps.

Surtout connu pour ses films, le metteur en scène a déjà fait plusieurs passages à la télévision, la plupart chez HBO et Cinemax (autre chaîne du même groupe), récemment avec les séries «The Knick» et «Mosaic».

Il a ainsi déjà remporté un Emmy Award, les récompenses de la télévision américaine, pour le téléfilm «Ma vie avec Liberace», en 2013, également produit pour HBO.

Dans le cadre de ce nouvel accord, il est déjà prévu qu’il réalise le téléfilm «Let Them All Talk», avec Meryl Streep, Candice Bergen et Dianne Wiest, dont la sortie est prévue en 2020 sur HBO Max, selon un communiqué publié mercredi.

Arrivé sur le tard dans la bataille des plateformes, le service par abonnement HBO Max a lancé, pour se différencier, une importante série de projets originaux, qui s’ajouteront à l’offre de programmes reconnue de HBO.

Le groupe WarnerMedia, maison mère de HBO, n’a rien dit des autres projets, outre le téléfilm «Let Them All Talk», sur lesquels travaillait le réalisateur, Palme d’or du festival de Cannes en 1989 pour le film «Sexe, mensonges et vidéo».

Livres

Mishka Lavigne, invitée d’honneur au Salon du livre de l’Outaouais 2020

Invitée d'honneur à la 41e édition du Salon du livre de l’Outaouais (https://slo.qc.ca/), la Gatinoise Mishka Lavigne a consacré toute sa jeune et prolifique carrière à l’écriture en tant qu’autrice dramatique et traductrice théâtrale. Son talent indéniable a été reconnu nationalement en 2019 alors qu’elle a mérité le Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie Théâtre francophone pour sa pièce Havre (Éditions L’interligne).

Son univers théâtral est intimiste, à la fois subtil et percutant, et navigue entre le rêve et le réalisme. Il aborde souvent le thème de l’absence et est principalement habité par des femmes qui se retrouvent sur le bord du précipice, dans l’impossibilité d’avancer.

L’équipe de La Fabrique culturelle l’a rencontrée chez elle, à Gatineau, puis à La Nouvelle Scène, à Ottawa, en pleine répétition de sa nouvelle pièce, Copeaux, cocréée avec le metteur en scène Éric Perron et inspirée librement des œuvres de l’artiste visuel d’Ottawa Stefan Thompson.

Mishka Lavigne est l’auteure de huit pièces, et elle signe une dizaine de traductions de pièces de théâtre et de poésie.

Sa pièce Cinéma a été coproduite par le Théâtre la Catapulte et le Théâtre Belvédère en avril 2015. En mars 2017, on a aussi pu voir son monologue Vigile, écrit pour le Théâtre Rouge Écarlate d’Ottawa; un texte très salué par la critique.

Elle a écrit Havre, créée à la Troupe du Jour de Saskatoon en septembre 2018, puis lors de la saison régulière du Théâtre POCHE/GVE de Genève en janvier 2019. Le texte, publié aux Éditions L’Interligne, est lauréat du Prix littéraire du Gouverneur général 2019 dans la catégorie Théâtre francophone. Traduite en anglais par Neil Blackadder (Haven), la pièce a été lue au festival International Voices de Chicago en mai 2018 et au Festival Primeurs de Sarrebrück en novembre 2018 dans une traduction allemande de Frank Weigand (Hafen), en plus de remporter le prix de la meilleure pièce lors de ce festival.

Mishka est l’autrice d’une première pièce en anglais, Albumen, développée au Banff Playwrights’ Lab en 2016, puis aux États-Unis par le biais du National New Play Network en 2017. Albumen a été lue au Red Tape Theatre de Chicago en juillet 2018 et a été créée à Ottawa en mars 2019. Une deuxième production d'Albumen a eu lieu à l'occasion du No:Intermission Festival à Sydney, en Australie, en juillet 2019.

Mishka Lavigne travaille présentement sur Copeaux, texte poétique et théâtre de mouvement, avec le metteur en scène Éric Perron. Copeaux sera produit en 2019-2020 à Ottawa. De plus, avec son nouveau texte Shorelines, Mishka est l’auteure en résidence de la compagnie Horseshoes & Hand Grenades d’Ottawa pour les saisons 2017-2018 et 2018-2019.

Elle est aussi lectrice pour le comité anglophone de la Maison Antoine-Vitez de Paris.

Voyez la capsule ici.

Arts

Les choix télé de Richard Therrien

L'indice Mc$ween, Télé-Québec à 19h30

Les boîtes repas passent le test et des stratégies pour réduire ses impôts à la retraite.

L’amour est dans le pré, V à 20h

On fait la connaissance des cinq agriculteurs célibataires de cette huitième saison.

Enquête, ICI Télé à 21h

Lino Saputo affirme ne pas avoir été associé à la mafia. L’émission soumet sa parole à l’épreuve des faits.

Télé

Marie-Claude Barrette rencontre des familles dont un enfant a disparu

MONTRÉAL - OÙ ES-TU? - Si vous n'avez pas encore vu la deuxième saison de cette série documentaire, il faut vous y mettre. Chaque épisode, l'animatrice Marie-Claude Barrette rencontre des familles dont le destin est lourdement marqué par la disparition de proches - souvent des enfants - dont on n'a jamais retrouvé la trace. Certains cas sont tristement célèbres, comme Sébastien Métivier, 8 ans, jamais revenu de son atelier de bricolage, il y a plus de 35 ans, et à qui un épisode sera consacré au cours de la saison. Les mardis à 22h sur les ondes de Moi et Cie.

LES INTERNATIONAUX D'AUSTRALIE - On suit la couverture du premier tournoi du grand chelem de tennis sur les circuits ATP et WTA. Yvan Ponton et Hélène Pelletier seront les principaux descripteurs et analystes d'une équipe qui inclura également François-Etienne Corbin et Léon Sicotte. Ces 130 heures de couverture commencent ce dimanche, 19 janvier, dès 19h pour les abonnés de RDS, et la couverture se poursuit chaque jour jusqu'au 2 février.

MA BALEINE À BOSSE - Ce documentaire relate l'histoire de Tom Mustill, un sportif qui a vu son kayak se faire écraser par une baleine à bosse de 30 tonnes. Il s'en est fallu de peu pour que le kayakiste y laisse sa peau. Dans ce documentaire, il tente de comprendre si l'animal s'en est pris à lui de façon délibérée. Ses entretiens avec des experts s'avèrent instructifs, mais surtout, jettent la lumière sur le futur incertain de ces mammifères. Le dimanche 19 janvier à 17h sur Canal D.

POINT DOC - Ce documentaire intitulé Trous de cul : une théorie, ludique par la simple répétition du terme, porte en fait sur le civisme et la multiplication des comportements égoïstes dans le monde. C'est tourné sur la côte ouest américaine et l'on peut dire que culturellement, on ne se sent pas toujours concerné, mais on peut tout de même faire des liens. On y aborde les facteurs socioculturels qui créent un terrain propice à la prolifération de ce trait de comportement. Une fois plus savants, on risque d'être mieux armés contre cette race de gens. Le mercredi 22 janvier à 20h à Télé-Québec.

L'ENFER DE GYPSY ROSE BLANCHARD - Une nouvelle série d'anthologie s'installe à l'écran afin de revisiter de véritables crimes qui ont scandalisé l'Amérique. La première saison explore la relation tragique qui unissait la jeune Gypsy Rose Blanchard à sa mère, une femme surprotectrice. Sans grande autonomie et sans liberté, la jeune Gypsy Rose finit par découvrir, alors qu'elle est ado, que sa mère la manipule depuis son enfance, et qu'elle aurait peut-être été inutilement condamnée au fauteuil roulant durant toutes ces années. Les jeudis à 22h dès le 23 janvier, sur les ondes de Moi et Cie.

LES NAUFRAGÉS DE L'AMOUR - La téléréalité célèbre l'amour, et les gens en redemandent. Alors en voici ! Ce concept présente des candidats à la recherche d'un amour durable. Ils ont des enfants ou des ados, et avec eux, ils se sont engagés sur une croisière. Cette semaine, Simone et Steve ont la chance de visiter Rome en compagnie de leurs prétendants respectifs. Et avec d'autres candidats, on fait un tour de ville collé-collé dans une petite Fiat. Après tout, on est en Italie! Animé par Étienne Boulay, les mercredis dès 20h sur les ondes de Canal Vie.

L'AMOUR EST DANS LE PRÉ - Encore une émission de Cupidon! Mais pas n'importe laquelle! Si vous avez manqué le début de la 8e saison de cette fabuleuse téléréalité, le 16 janvier dernier, une mise à jour est disponible gratuitement sur noovo.ca. On reprend le collier les jeudis avec Marie-Ève Janvier, qui nous entraîne dans la vie de cinq agriculteurs à la recherche du grand amour. Chacun accueille sur sa ferme trois prétendantes. Des liens se tissent et, espérons-le, une belle relation amoureuse s'installera sous nos yeux. Soyez à l'écoute ce jeudi 23 janvier pour le second épisode, sur les ondes de V.

1RES FOIS - Si vous n'avez pu retenir vos larmes le 9 janvier dernier lorsque Véronique Cloutier a réuni les s?urs et le papa de Rachid Badouri sur son plateau, alors que la famille n'avait pas été ensemble depuis plusieurs années, restez à l'affût. Cette semaine, ne manquez pas les touchantes surprises qui attendent Élyse Marquis et Patrick Groulx, puis le 30 janvier, Mélissa Bédard et Mathieu Baron. Au cours de la saison, la vibrante animatrice recevra notamment sur son plateau Sophie Prégent, Catherine Trudeau, Guylaine Tremblay, Lara Fabian, Patrick Lagacé et Laurent Duvernay-Tardif, et certaines de ces personnalités vivront sous nos yeux des retrouvailles très riches en émotions. Sur ICI Télé, les jeudis à 20h.

SOIRÉES CARTE BLANCHE - Ce spectacle d'humour est animé, cette semaine, par Adib Alkhalidey et Julien Lacroix. Jay Du Temple prendra le relais le 25 janvier, puis Anne-Élisabeth Bossé sera à la barre de l'émission du 1er février. Philippe Laprise saisit le micro du 8 février tandis que le 15 février, on appréciera Le cabaret à Laurent, proposé par Laurent Paquin. Sur Ici Télé, les samedis à 20h.

PLANÈTE TECHNO - Une télévision de 292 pouces, la voiture inspirée du film «Avatar», un assistant virtuel sous forme de boule robotisée ou un taxi-volant, voilà ce que Jean-Michel Vanasse rapporte de l'édition 2020 du CES de Las Vegas, le plus important salon technologique destiné aux consommateurs. Deux émissions spéciales ont été enregistrées et sont présentées les vendredis 17 et 24 janvier à 19h sur Ici EXPLORA.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Maître du chantier, V à 20h

Dans cette deuxième saison, 14 jeunes professionnels de la construction s’affrontent. Patrick Groulx anime.

Les pays d'en haut, ICI Télé à 21h

Pour contrer la variole, les citadins font à leur tête au lieu d’écouter les judicieux conseils du Dr Cyprien.

M’entends-tu?, Télé-Québec à 22h

Trois épisodes sans pause publicitaire pour lancer la deuxième saison. Ada est sortie de prison.

Arts

Fugueuse: le retour de Damien

En 2018, Jean-François Ruel s’est fait connaître du grand public sous les traits du détestable Damien dans la série Fugueuse. De retour pour une deuxième saison, son personnage de rappeur proxénète lui permettra de pousser son jeu encore plus loin.

De ce qu’on a pu voir et entendre, le Damien en question portera non seulement les cheveux plus longs, mais il tentera aussi de refaire sa vie.

Télé

Tout est en place pour Célébration 2020

Les derniers préparatifs ont été effectués et tout est en place pour le gala Célébration 2020 qui se tiendra dimanche au théâtre du Casino du Lac-Leamy, à Gatineau.

Le gala sera animé par la chanteuse Marie-Mai.

Une vaste brochette d’artistes québécois fouleront la scène dimanche dès 13h30. Parmi eux on retrouve Louis-Jean Cormier, Claude Dubois, Geneviève Jodoin, Koriass, Marie-Mai, la troupe de danse DM Nation et Kim Richardson.

Les artistes de la revue musicale Britishow, dans une mise en scène de Joël Legendre, viendront aussi démontrer l’étendue de leur talent.

Par ailleurs, c’est Sébastien Benoit qui procédera aux tirages de la soirée et au dévoilement du gagnant.

Une participante de l’Outaouais, Lynn Murphy, aura d’ailleurs la chance de remporter le grand prix de 1 000 000 $ ou un des lots variant entre 10 000 $ à 100 000 $.

Le gala Célébration 2020 sera télédiffusé dimanche à 20h30 sur le réseau TVA.

Télé et radio

10 titres à surveiller cet hiver à la télé

La saison d’hiver à la télé, déjà bien entamée, prend le pari de nous garder au chaud. De grandes retrouvailles avec une certaine fugueuse et une démone survoltée, un nouveau rendez-vous animal, des fictions à vous tenir en haleine, des docu-réalités captivants sur des univers singuliers... Voici 10 titres à surveiller.

Fugueuse la suite 

Lundi à 21h, TVA

Quatre ans après avoir témoigné contre le méchant Damien (Jean-François Ruel), Fanny (Ludivine Reding) gravite toujours dans le même univers, mais cette fois portant l’uniforme. Un tournant qui en a laissé plusieurs incrédules. Cette suite tant réclamée s’intéresse aussi à la prostitution masculine. Le premier épisode a rallié 1 393 000 curieux.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Vendredi: Deux hommes en or, Télé-Québec à 21h

Retour du duo Lord-Lagacé avec Safia Nolin, Julie Le Breton et Régine Laurent.

Samedi: En direct de l'univers, ICI télé à 19h

Anne Dorval est l’invitée de France Beaudoin.

Dimanche: Ici Alexandra Szacka, ICI RDI à 21h30

Céline Galipeau rencontre cette grande correspondante à l’étranger, qui part à la retraite.

Télé

Brésil: Netflix en appelle à la Cour suprême face à la censure

SAO PAULO — Netflix a déposé jeudi un recours devant la Cour suprême du Brésil visant à faire annuler une décision judiciaire lui ordonnant de retirer de son offre une fiction dans laquelle Jésus semble entretenir une relation homosexuelle.

«Nous soutenons fortement l’expression artistique et nous allons lutter pour défendre ce principe important», annoncé le géant américain des vidéos en ligne dans un communiqué.

Mercredi, un juge de Rio de Janeiro avait ordonné à Netflix de retirer La première tentation du Christ, fiction du collectif d’humoristes brésiliens Porta dos Fundos qui avait été fortement critiquée par des associations catholiques et évangéliques.

Le magistrat avait annoncé avoir pris cette décision afin de «calmer les esprits» au sein de «la communauté chrétienne et la société brésilienne». Mercredi, la vidéo était toujours disponible sur Netflix, qui l’a mise en ligne le 3 décembre.

La première tentation du Christ raconte sur le ton de la comédie loufoque une soirée familiale surprise au cours de laquelle Jésus arrive en compagnie d’un autre homme, visiblement homosexuel.

Jeudi, Porta dos Fundos a réitéré dans un communiqué être «contre quelconque acte de censure, de violence et d’autoritarisme», tout en maintenant sa confiance «envers le système judiciaire pour faire respecter la Constitution».

Le 24 décembre, le siège de la maison de production à Rio de Janeiro a été la cible de cocktails Molotov qui n’ont pas fait de victimes. La police a identifié un des attaquants, Eduardo Fauzi Richard Cerquis, après avoir analysé les enregistrements de caméras vidéo.

Fauzi, arrêté en 2013 pour avoir frappé le secrétaire à la Sécurité de l’État de Rio de Janeiro, a déjà été condamné une vingtaine de fois pour agressions ou menaces. Il aurait pris la fuite en Russie et est recherché par Interpol.

Porta dos Fundos avait déjà fait parler de lui en 2018 après la diffusion, également sur Netflix, d’une autre fiction racontant le lendemain de cuite des apôtres après la dernière cène, dans un scénario rappelant celui du film américain à succès Lendemain de veille. AFP

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

1res fois, ICI Télé à 20h

Véronique Cloutier commence la saison avec Marie-Ève Janvier et Rachid Badouri.

Dans les médias, Télé-Québec à 21h

Une spéciale sur les coulisses du journalisme avec entre autres Thérèse Parisien et Eugénie Lépine-Blondeau.

Coups de cochon, Z à 21h

Debbie Lynch-White piège Simon Boulerice dans cette nouveauté animée par Patrick Groulx.

Télé

Marc Labrèche revisite l’an 1975 avec Ginette Reno et Louis-Jean Cormier

Tour d'horizon des rendez-vous à ne pas manquer au petit écran.

CETTE ANNÉE-LÀ

Marc Labrèche revisite l’an 1975 en compagnie de Ginette Reno et de Louis-Jean Cormier. C’était il y a 45 ans, Ginette revenait de Los Angeles et chantait pour la première fois «Un peu plus haut, un peu plus loin», de Jean-Pierre Ferland, au légendaire spectacle de la fête nationale du Québec sur le mont Royal. On apprendra notamment que la chanteuse, également comédienne, travaille actuellement avec un coach à l’écriture d’un scénario basé sur sa vie. Quant à Louis-Jean Cormier, il discute de l’influence de la musique des années 1970 sur son œuvre. Comme le veut le concept, entre deux sketches complètement déjantés, menés par l’animateur Marc Labrèche et son équipe, on revisite les faits marquants de 1975. Le samedi 11 janvier dès 20h sur les ondes de Télé-Québec.

***

LE DERNIER SOIR

Si les émissions de variétés vous laissent froids, Radio-Canada retourne également en 1975, mais propose une série documentaire d’enquête tout droit sortie de l’Extra de Tout.tv. La journaliste Monic Néron jette un nouvel éclairage sur le double meurtre d’adolescents jamais; celui de Diane Déry, 13 ans, et Mario Corbeil, 15 ans. En compagnie des familles des deux victimes, on tente de découvrir ce qui a pu se passer le soir du 20 mai 1975. Experts en scènes de crime, policiers, journalistes et témoins de l’époque apportent leur contribution à cette démarche, dans l’espoir que la vérité éclate. En six épisodes dès le 11 janvier à 20h, sur Ici Télé.

***

RDI MATIN WEEK-END, COMMÉMORATION DU SÉISME D’HAÏTI

Après une semaine d’émissions spéciales soulignant ce dixième anniversaire funeste, des Haïtiens d’ici et divers journalistes qui ont couvert le séisme et ses lendemains, dont Sophie Langlois en direct d’Haïti, commémorent la tragédie. De 5h30 à 10h, le 12 janvier sur RDI.

***

COUPLE EN CHANTIER

Deux ans après avoir acheté une maison canadienne figée dans les années 1970, Marie-Soleil Dion et son conjoint Louis-Olivier Mauffette (Loulou) entreprennent des rénovations majeures alors qu’ils n’ont aucune expérience. En dix épisodes, on fait en leur compagnie quelques prises de conscience grâce à leurs essais et erreurs. Cette semaine, on se lance dans les dédales des permis, de l’entreposage, du déménagement et de tout ce qui touche à la préparation. Voici un guide de rénos plutôt sympathique. Le mardi à 19h30 sur Canal Vie.

***

SYNVAIN RÉNOVE

Si vous êtes plutôt de ceux qui en ont soupé des émissions de rénos, sachez qu’après leur succès sur le web, les capsules «Synvain rénove» passent à la télé. Le concept humoristique reprend les codes des émissions de rénos traditionnelles, quiproquos en sus. Le personnage principal, un rénovateur très général, propose à différentes personnalités québécoises de rénover une pièce de leur maison. Cette semaine, Michel Charrette voit son sous-sol se faire massacrer. À venir, Catherine Brunet, Simon-Olivier Fecteau, Pierre Lebeau, Dany St-Pierre et Pierre Verville. Si l’absurdité vous plaît, vous aimerez cette parodie. Le jeudi à 20h, sur Z.

***

PILOTES DE DEMAIN

Le monde des pilotes est toujours fascinant. Trop tard pour réorienter votre carrière ? Suivez ces étudiants du Centre Québécois de Formation Aéronautique (et leur sympathique enseignant). Ce sont nos pilotes de ligne, de brousse ou d’hélicoptère de demain. Difficile de ne pas craquer pour certains d’entre eux, dont cet étudiant de 29 ans, père de trois enfants, qui a déjà effectué 6 voyages de quelques mois avec ses petits. Sur Canal D, le mercredi à 19h30.

***

ANIMANIA

À la barre, le sympathique Pascal Morrissette. Du côté des invités, deux personnalités connues, six animaux de compagnie et leurs maîtres. Le but : apprendre à connaître ces animaux et se laisser charmer. Le public en studio doit déterminer le gagnant de la soirée et ultimement, en grande finale, le public sera invité à voter pour l’animal de compagnie préféré du Québec. Le duo gagnant remportera 10 000 $. Voilà un bon moment où l’on peut relaxer seul ou en famille, les mercredis à 20h à TVA.

***

ALI ET LES PRINCES DE LA RUE

Ali Nestor est ce spécialiste des arts martiaux qui a entraîné Justin Trudeau à la boxe lors de son légendaire combat contre l’ex-sénateur Patrick Brazeau. Les princes de la rue, c’est l’organisme qu’il a fondé il y a près de 20 ans à Saint-Léonard pour venir en aide aux décrocheurs. Ali Nestor surnomme ces jeunes sur la «mauvaise» pente, celle qu’il a failli prendre lui-même à leur âge, «les princes de la rue». Il s’entraîne désormais à les motiver grâce à la boxe. Voyez ce film remarquable et découvrez ce personnage hors du commun. En primeur à «Doc Humanité», le samedi 11 janvier à 22 h 30 sur Ici Télé.

***

DANS LES MÉDIAS

L’excellente Marie-Louise Arsenault et ses collaborateurs reçoivent l’homme dont la campagne électorale, un fait rare, a créé l’unanimité au Québec : Yves-François Blanchet. À Télé-Québec, le jeudi 16 janvier, à 21h.

***

LES ENFANTS DE LA TÉLÉ

Spéciale Normand Brathwaite. Cette émission a été préparée à son insu, et l’amour envers le populaire animateur se ressent autour de la table. Parmi les invités, la mère de ses enfants, Johanne Blouin, leur fille Elizabeth et leur fils Édouard, Réal Béland, Normand Chouinard, Yves Desgagnés, Luce Dufault, Denise Filiatrault, Mélissa Lavergne, Vincent Léonard, François Pérusse et Sophie Prégent. Sur Ici Télé, le mercredi 15 janvier dès 20h.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Couple en chantier, Canal Vie à 19h30

Marie Soleil Dion et Louis-Olivier Mauffette entreprennent de grosses rénovations dans leur maison canadienne des années 70.

Épidémie, TVA à 21h

Julie Le Breton est la vedette de cette série. Une épidémie dévastatrice se prépare.

Où es-tu?, Moi et Cie à 22h

Deuxième saison. Marie-Claude Barrette rencontre les proches de personnes disparues.

Télé

Flippons revient sur l'actualité franco-ontarienne de 2019

«Si 2018 a été l’année de tous les combats pour les francophones, 2019 a plus été le genre d’année où on attend de voir ce que ça va donner.» Voici comment se résume l’année 2019, selon les créateurs de la revue de l'année franco-ontarienne, Flippons.

La deuxième édition de la revue annuelle de la chaîne TFO a abordé plusieurs thèmes qui ont tous un dénominateur commun. Les Ontariens auront finalement leur université francophone, les Canadiens ont élu un gouvernement minoritaire, des procédures de destitution ont été enclenchées envers le président américain Donald Trump... «on attend de voir ce que ça va donner.»

Animée par Pascal Boyer, Flippons 2019 a fait un retour, tout en humour, sur les événements marquants au niveau culturel, environnemental, sportif et politique. Pour ce faire, l’animateur était épaulé par ses chroniqueurs Mathieu Pichette, Nadia Campbell, Diandra Grandchamps, Evelyne Roy-Molgat et Alexandre Bisaillon.

Les chroniqueurs ont été pour le moins virulents envers Denise Bombardier, qui a tenu des propos controversés sur la francophonie canadienne à l’émission Tout le monde en parle. «C’est aussi la soirée où j’ai découvert qu’une télé ça vole pas quand tu la garroches de ta fenêtre de salon», a lancé l’animateur Pascal Boyer. «Mais elle n’était pas brisée, donc j’ai pu la remonter à temps pour regarder le deuxième passage de Denise à Tout le monde en parle… pis là j’ai pu de télé.»

La scène politique de 2019 a été riche en sujets potentiels pour les chroniqueurs de Flippons. La campagne électorale fédérale a été l’un des sujets chauds de l’année dans l’actualité, tout comme la nomination de Mona Fortier comme ministre de la Prospérité de la classe moyenne, et l’entente sur l’Université de l’Ontario français.

L’ancien commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, a pour sa part fait une apparition dans une des capsules humoristiques de l’émission qui a notamment pris pour cible le premier ministre ontarien Doug Ford. La députée fédérale d’Orléans, Marie-France Lalonde, a elle aussi fait une apparition dans une capsule sur les personnalités franco-ontariennes célèbres.

L’un des sujets les plus récurrents dans l’actualité de 2019 aura été la lutte aux changements climatiques. Les chroniqueurs de Flippons 2019 ont évoqué  la tornade de force EF1 qui s’est abattue sur Orléans, en juin dernier, ainsi que  la montée en popularité du symbole du mouvement de lutte pour le climat, Greta Thunberg.

Aux sports, les chroniqueurs sont revenus sur le départ du joueur étoile des Raptors de Toronto, Khawi Leonard, sur la percée de la joueuse de tennis Bianca Andreescu ainsi que sur le congédiement controversé de Don Cherry. «On a appris cette année qu’on pouvait parler contre les femmes, contre les homosexuels, contre les petits, contre les gros, contre les francophones, par contre, accuser des nouveaux arrivants de ne pas porter le coquelicot… dehors!»

Le Droit a d’ailleurs aussi fait parler de lui durant l’émission, alors que les chroniqueurs de Flippons ont incité les spectateurs à s’y abonner.

Pour visionner la revue annuelle Flippons 2019 dans son intégralité, rendez-vous sur la page YouTube de TFO.

Télé

Retour sur 2019: notre meilleur de la télé

Passe-Partout: la magie opère encore 

Qui croyait vraiment aux chances de réussite d’une nouvelle mouture de Passe-Partout? La première a suscité tant de curiosité que plus de 700 000 poussinots, grands et petits, étaient devant leur écran, fournissant à Télé-Québec son meilleur résultat d’auditoire des 10 dernières années. À voir le nombre de produits dérivés de l’émission sous le sapin à Noël, on comprend que l’aventure est un succès sur toute la ligne.

Télé

CBC défend sa décision de retirer la scène de Donald Trump dans «Maman j'ai encore raté l'avion»

TORONTO — Le réseau anglais de Radio-Canada a défendu ses actions après que le fils aîné du président américain Donald Trump eut critiqué le diffuseur public pour avoir présenté une version de «Maman j'ai encore raté l'avion» sans la brève apparition de son père dans le film.

Un porte-parole de CBC a déclaré que la «courte scène» du président actuel avait été retirée lorsque le diffuseur a acquis les droits du film en 2014 - avant l'élection de Donald Trump.

CBC a publié sa déclaration après un message de Donald Trump Jr sur Twitter accusant le diffuseur de parti pris.

La nouvelle de la version tronquée de Maman j'ai encore raté l'avion sans l'apparition de Donald Trump a également été reprise jeudi par Fox News et d'autres médias américains de droite.

Le porte-parole de CBC, Chuck Thompson, a souligné que la scène avec Donald Trump figurait parmi plusieurs segments coupés dans le film de 1992 afin de raccourcir sa durée.

Il a fait valoir que cette pratique est courante lorsqu’un long métrage est adapté pour la télévision.

Le président américain a lui-même partagé la nouvelle à plusieurs reprises sur Twitter jeudi après-midi.

«Le film ne sera plus jamais le même! (Je blague)», a-t-il écrit dans l’une de ses publications.

Dans une autre publication, le président américain a semblé suggérer qu’il s’agit de représailles de la part de son vis-à-vis canadien.

Justin Trudeau «n’aime pas beaucoup que je le fasse payer pour l’OTAN ou le commerce!», a-t-il souligné, en référence aux pressions qu’il exerce pour que le Canada augmente ses dépenses militaires et à la renégociation de l’accord de libre-échange nord-américain.

Télé

Netflix joue la provocation avec «Messiah»

LOS ANGELES — Un prophète qui défie l’organisation État islamique en Syrie, une fusillade sur le mont du Temple à Jérusalem et peut-être la venue du Messie: Netflix aurait difficilement pu choisir des thèmes plus polémiques pour sa nouvelle série «Messiah», disponible le 1er janvier.

«Oui, c’est provocateur, la série est provocatrice», confirme à l’AFP son créateur, Michael Petroni. «Mais provocateur ne veut pas dire offensant.»

Messiah met en scène une mystérieuse figure religieuse qui apparaît soudainement au Moyen-Orient et finit par être poursuivie par la CIA. Une façon d’imaginer comment le monde actuel réagirait à l’émergence d’un tel individu diffusant son message via les réseaux sociaux, entre fake news, propagande et fils d’informations en continu.

Cet étrange personnage incarné par l’acteur belge Mehdi Dehbi est-il vraiment le Messie, un agent politique malfaisant ou un escroc manipulateur de génie? La question est précisément au coeur de la série. Et Michael Petroni reconnaît que Netflix a sursauté lorsqu’il a soumis son idée.

«C’était vraiment un concept très audacieux. Si vous lisez le pilote, ce type organise le passage à pied de 2000 Palestiniens de Syrie à travers la frontière israélienne», dit l’auteur.

Filmer les scènes de Messiah sur place était inenvisageable. Il a donc fallu construire, à grands frais, une réplique grandeur nature d’une partie du mont du Temple, dont le Dôme du Rocher où, selon la tradition musulmane, Mahomet a entamé son ascension au paradis.

M. Petroni maintient que son oeuvre «ne vise en aucune manière à choquer qui que ce soit», mais il dit s’attendre «à ce qu’il y ait beaucoup de bruit autour de la série, et de nombreux débats».

Une pétition a déjà été lancée sur Internet pour appeler au boycottage de Messiah, décrit par les initiateurs du texte comme une «propagande maléfique et anti-islamique».

La série s’abstient pourtant de spécifier explicitement quelle religion revendique le mystérieux leader, parfois appelé «Al-Masih» («le messie» en arabe) par certains personnages. Petroni refuse lui-même de parler de sa propre religion. 

«Super attention»

Pour Michael Petroni, l’action de son histoire devait nécessairement se dérouler à Jérusalem, point de rencontre des trois grandes religions du Livre. 

Le tournage de Messiah a eu lieu en Jordanie et aux États-Unis, mais l’action alterne entre le Moyen-Orient, le Texas et Washington, ce qui a parfois compliqué la tâche des acteurs et des réalisateurs.

Michelle Monaghan (les films Mission Impossible) qui incarne une tenace responsable de la CIA doit ainsi jongler avec l’anglais, l’hébreu et l’arabe, passant parfois de l’un à l’autre au beau milieu d’un dialogue.

Les créateurs de Messiah ont aussi dû avoir l’oeil au moindre détail pour éviter les déconvenues expérimentées par d’autres séries, comme Homeland qui avait été tournée en ridicule pour sa façon de dépeindre le Moyen-Orient et les musulmans.

Michael Petroni, un Australien dont le père a grandi en Égypte, ne parle pas arabe, pas plus que les réalisateurs, qui ont donc engagé toute une équipe de traducteurs et de spécialistes linguistiques pour tourner Messiah.

«Nous avons fait super attention», insiste Michael Petroni.

Télé

«Flippons 2019»: un adieu à la façon des Francos

«Flippons», la revue de l’année franco-ontarienne qui a vu le jour l’an passé, n’a aucune raison de s’assagir, avec son second mandat.

Avec la toute première édition de Flippons – qui se voulait l’équivalent franco-ontarien du Bye-Bye, mais une alternative franco-canadienne aux références et préoccupations du Bye-Bye, jugées trop québécoises – la chaîne TFO n’était pas sûre si le public allait la suivre dans cette aventure.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Vendredi: C'est Noël pour emporter, ICI ARTV à 20h.

C’est non pas un, mais bien sept invités que France Beaudoin reçoit à l’occasion des Fêtes.

Vendredi: D'un autre angle — spécial tennis: finale des internationaux des États-Unis 2019, RDS à 19h30

Sylvain Bruneau et Virginie Tremblay revoient le match entre Serena Williams et Bianca Andreescu.

Dimanche: Que les fêtes commencent! TVA à 21h

Guylaine Tanguay célèbre avec sa famille, de même que Marc Hervieux, Ludovick Bourgeois et Renée Martel.

Cinéma

Décès de la première James Bond girl française

PARIS — La comédienne Claudine Auger, qui accéda à une notoriété internationale en devenant la première James Bond girl française dans Opération tonnerre en 1965, au côté de Sean Connery, est décédée mercredi à 78 ans, a annoncé jeudi l’agence Art Time.

Elle s’est éteinte à Paris, a précisé l’agence artistique qui la représentait.

Celle qui a débuté dans de petits rôles aux côtés de Romy Schneider et Alain Delon (Christine de Pierre Gaspard-Huit — 1958) puis chez Cocteau (Le testament d’Orphée), est principalement connue pour son rôle dans la franchise James Bond.

Bien avant Léa Seydoux, Eva Green et Carole Bouquet, autres James Bond girl françaises, Claudine Auger a été Domino, qui aide l’agent 007, incarné par Sean Connery, à mettre à bas l’organisation criminelle dirigée par son ancien amant.

La jeune actrice, au grain de beauté sous la lèvre, avait remporté le casting devant notamment Raquel Welch, Faye Dunaway et Julie Christie. Pour elle, face à Sean Connery, le personnage de Domino, initialement italien, était devenu français.

Reine de beauté

Née en avril 1941, Claudine Auger a commencé sa carrière dans le mannequinat, devenant miss Cinémonde 1957, du nom d’une revue en vogue, puis représentant la France au concours de miss Monde. Elle décrochera le titre de première dauphine en 1958.

En parallèle, cette «reine de beauté» suit des cours de théâtre et après plusieurs petits rôles au grand écran et sur les planches se fait connaître en France, en 1962 dans Le masque de fer avec Jean Marais.

Sans surprise, l’année 1965 marque un tournant avec le rôle de Domino dans le film de Terence Young. Ses apparitions en maillot de bain blanc et noir et en combishort blanc, aux côtés de l’agent 007, entrent dans la légende. Pour elle, jouer au cinéma dans les aventures de 007 ou «jouer du Molière», c’était «un jeu, la même chose», confiait l’actrice, interrogée à la télévision en 1965.

Télé

Une première bande-annonce pour «Fugueuse la suite» [VIDÉO]

C’est une saison riche en émotions qui semble se profiler à l’horizon pour Fanny dans Fugueuse la suite, qui sera diffusée dès le 6 janvier à TVA.

L’action reprendra quatre ans après les événements de la première saison. On y retrouvera Fanny, interprétée par Ludivine Redding, qui semble avoir bien changé physiquement et mentalement. 

Malgré les années, les démons de son ancienne vie de prostituée continuent de la hanter.

Certaines scènes de la bande-annonce nous laissent croire qu’elle pourrait avoir «repris du service» sous les ordres d’un autre homme.

Pour ce qui est de son ancien bourreau, Damien, on peut le voir sortir de prison. Les retrouvailles entre les deux protagonistes s’annoncent intenses. 

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Chien ou chat? Le grand duel, ICI Explora à 19h

Chiens et chats passent le test de l’intelligence et des capacités sensorielles.

Ciné-fête La passion d’Augustine, ICI Télé à 20h

Une religieuse dévouée (Céline Bonnier), directrice d’un couvent à vocation musicale, prend sa nièce sous son aile.

Ceci n'est pas un talk show, Z à 21h

Pour la dernière, Pierre Hébert reçoit Pierre-Yves Lord, Sam Breton et Marie-Lyne Joncas.

RICHARD THERRIEN

Les académiciens à «La fureur»

BLOGUE / Un numéro spécial réunira d'anciens candidats de «Star Académie» à «La fureur», le samedi 4 janvier à 21h, sur ICI Télé. Une dizaine d'entre eux, issus des cinq saisons de l'émission de TVA, y prendront part en direct du Studio 42 de Radio-Canada.

Après un retour couronné de succès au début de 2019, Véronique Cloutier ramène La fureur pour un soir seulement. Du côté des filles, la capitaine Élyse Marquis et Hélène Bourgeois Leclerc reprennent du service chez les vétérans, accompagnées cette fois de Karine Vanasse et de Bianca Gervais. Maripier Morin agit comme capitaine chez les recrues avec Mariana Mazza, de même que Debbie Lynch-White et Marie-Lyne Joncas qui s'ajoutent.

Du côté masculin, chez les vétérans, Sébastien Benoit revient comme capitaine avec Pierre-Yves Lord, faisant cette fois équipe avec Jean-Michel Dufaux et Michel Charette. Chez les recrues, Phil Roy prend le poste de capitaine aux côtés de Jay Du Temple et de deux nouveaux, Julien Lacroix et Arnaud Soly.

En janvier dernier, La fureur – spéciale 20 ans avait attiré 1 899 000 téléspectateurs.

TVA a annoncé le retour de Star Académie pour 2021, mais sans sa productrice et animatrice d'origine, Julie Snyder.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

RICHARD THERRIEN

La quatrième saison de «Lâcher prise» sera la dernière

BLOGUE / La quatrième saison de «Lâcher prise», qui sera diffusée à partir du lundi 6 janvier à 19h30 sur ICI Télé, sera aussi la dernière. L'auteure Isabelle Langlois met donc un point final à l'histoire du burnout de Valérie (Sophie Cadieux) et de ses démêlés avec sa chère mère Madeleine (Sylvie Léonard).

Comme chaque année, les plus impatients pourront visionner les trois premiers épisodes sur l'Extra d'ICI Tou.tv à partir de jeudi. Valérie a déménagé dans la maison de son grand-mère et doit annoncer à Simon (Jean-Moïse Martin) qu'il sera papa. Nous ferons ainsi la rencontre de ses beaux-parents, joués par Michel Laperrière et Micheline Bernard. Pauvre Madeleine, qui elle, vit une période dépressive.

Notons qu'Isabelle Langlois a signé le scénario du long métrage Merci pour tout, réalisé par Louise Archambault, et mettant en vedette Julie Perreault et Magalie Lépine-Blondeau en soeurs ennemies. Le film sortira en salles le 25 décembre.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Docu-D: Taxi 101, Canal D à 19h

Le quotidien des chauffeurs de taxi de Montréal, qui roulent sept jours sur sept.

Cinéma TV Hebdo: Le sapin a des boules, Prise 2 à 20h

Un classique du temps des Fêtes depuis sa sortie en 1989, avec Chevy Chase et Beverly D’Angelo.

Valérie et moi, ICI Télé à 21h

Cinquante ans après le film culte, Danielle Ouimet revient sur le phénomène dans ce documentaire.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Vendredi: Mammouth 2019, Télé-Québec à 20h

Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk vont à la rencontre des 13 à 17 ans pour cette revue de l’année.

Samedi: Ciné-extra: Maman, j'ai encore raté l'avion, TVA à 18h30

Kevin a une nouvelle fois manqué à la vigilance de ses parents dans ce classique du temps des Fêtes.

Dimanche: Le show du refuge, ICI Télé à 20h

Dan Bigras souligne le 30e anniversaire du Refuge des jeunes avec entre autres Marie-Mai, Roxane Bruneau et Koriass.

Télé

Les choix télé de Richard Therrien

Jérémie, VRAK à 19h30

Dernière des dernières. On prépare une surprise à Raph. Olivier et Thomas ont des plans différents.

100 génies, ICI Télé à 20h

Pierre-Yves Lord conclut avec un match réunissant les meilleurs joueurs de la saison. Invité: Ludovick Bourgeois.

Les grands reportages: Les années 90, ICI RDI à 20h

Premier de deux épisodes sur la télé de cette décennie, de Cheers à Friends.

Télé

«J’aime Hydro»: du théâtre documentaire éclairant par Christine Beaulieu

MONTRÉAL — Drôle, brillante et courageuse, la comédienne Christine Beaulieu s’attaque à comprendre nos réels besoins en matière d’hydroénergie. Elle signe dans «J'aime Hydro» un théâtre documentaire. Et c’est vraiment bon!

Dans sa quête, la comédienne décortique des lectures de rapports, des audiences publiques ou des rencontres avec de hauts dirigeants de la société d’État. Elle est soutenue par l’excellent Mathieu Gosselin, qui incarne même les personnages féminins. C’est bien mené, sans longueur, jamais plate et très éclairant!

En trame de fond, cette épineuse question: pourquoi Hydro-Québec construit-elle des barrages qui détruisent l’environnement pour produire à perte des surplus d’électricité?

J’aime Hydro s’appuie sur des archives qu’on aimera revoir. La mise en scène est sobre et astucieuse. La pièce est truffée de moments drôles et personnels – comme lorsque la comédienne, déprimée devant l’ampleur du projet, évoque sa retraite de yoga aux Bahamas. Elle réussit aussi à nous attendrir – particulièrement lors de ce road trip avec son père jusqu’aux audiences d’Hydro-Québec à Shawinigan.

Sacré Meilleur texte et Spectacle de l’année dès sa sortie, J’aime Hydro est diffusé intégralement sur Ici ARTV, le lundi 16 décembre dès 20h30. Si une oeuvre de 150 minutes vous semble longue, la pièce est présentée sur Ici Télé en cinq épisodes d’une demi-heure, du lundi 23 au vendredi 27 décembre à 21 h 30.

CINÉ-CADEAU

En matinée, en après-midi ou en soirée, voyez ou revoyez sans plaisir coupable les Astérix, Tintin et Lucky Luke, mais aussi de nouvelles têtes d’affiche, dont l’excellent Ferdinand, en nomination aux Oscars pour le meilleur film d’animation en 2018, ou Parvana, une enfance en Afghanistan, gagnant de nombreux prix, dont Meilleure musique et Meilleur scénario aux prix Écrans canadiens l’an dernier. Une surprise chaque jour à Télé-Québec, à 9h, 15h30 et 18h30, à compter du samedi 14 décembre et jusqu’au 5 janvier.

LES BEAUX NOËLS

Pour les fans des Beaux malaises, Martin Matte et sa famille télévisuelle offrent leurs meilleurs vœux du temps des Fêtes et s’apprêtent à vivre quelques malaises de circonstances. Un lundi soir sous le signe de l’humour, sur les ondes de TVA, le lundi 16 décembre à 21h30.

ROGER CARON, L’HISTOIRE DE GO-BOY

Tout de suite après les Beaux malaises, changez de registre et apprenez en plus sur Roger «Mad Dog» Caron, impliqué dans 75 vols de banques. Il a passé 24 ans en prison et a réussi à s’évader 13 fois. Lorsqu’il était incarcéré dans des conditions difficiles, il s’est mis à écrire pour raconter son histoire. Il a vendu 750 000 exemplaires et a fini par gagner le Prix du Gouverneur général! Ce documentaire raconte la rédemption exceptionnelle de ce criminel de carrière, et ses nombreuses descentes aux enfers. Sur Investigation, le lundi 16 décembre à 22h.

LES POILUS, SPÉCIALE NOËL

En compagnie de Jean-Michel Anctil et de Pascale Montpetit, le «vet» qu’on aime, Sébastien Kfoury, s’amuse à présenter les animaux miroirs des personnalités qui ont marqué l’année. Il fera entre autres des suggestions de cadeaux pour les amoureux des animaux de compagnie et nous réserve un numéro mettant en vedette plus de 60 petites bêtes sur un même plateau! Une heure de télé enlevante, le mardi 17 décembre à 20h, sur Ici Télé.

BRILLANTINE (GREASE)

Ne serait-ce que pour jeter un oeil distrait sur ce classique des comédies romantiques pendant que vous emballez vos cadeaux de Noël bien au chaud dans vos pantoufles en Phentex, ne boudez pas votre plaisir! La trame sonore à elle seule promet d’en propulser plus d’un dans ses souvenirs puisque Brillantine a plus de 40 ans! Mais, on le sait tous, Olivia Newton-John et John Travolta, eux, ne vieillissent pas. Le jeudi 19 décembre à 20h, sur les ondes de Télé-Québec.

LES AVENTURES DU PHARMACHIEN

Si vous avez manqué le premier épisode qui se penchait sur l’acupuncture, le 13 décembre dernier, notez qu’Olivier Bernard est au poste pour une quatrième saison afin de faire la lumière sur les pesticides (20 décembre) et la fertilité (27 décembre). Il reprendra la saison 2020 dès le 3 janvier avec les bloqueurs de puberté, puis les diètes anti-inflammatoires (10 janvier), les parasites (17 janvier), les oméga-3 (24 janvier), les antidépresseurs (31 janvier), le poids et la santé (7 février), les médicaments génériques (14 février), les coachs de vie et la PNL (21 février), la transformation alimentaire (28 février) et le vaccin contre le VPH (6 mars). En plus d’utiliser des animations et des effets spéciaux, le sympathique pharmacien présente une nouveauté à ses quêtes scientifiques, soit La classe du Pharmachien, où l’animateur primé pour sa démarche scientifique accueille le public pour échanger avec lui. Les vendredis à 19h30 sur Ici Explora.

C’EST NOËL POUR EMPORTER

Dans cette spéciale de Noël, France Beaudoin rencontre sept personnalités qui ont des mots à offrir en cadeau! Mélissa Bédard, Michel Charette, Dr Stanley Vollant, Marina Orsini, Simon Boulerice, Béatrice Picard et Eve Landry partagent leurs suggestions de lecture qui seront déposées par centaines dans des endroits publics partout au Québec, et dans le Canada francophone. Ouvrez l’œil! Si vous en trouvez un, c’est qu’il est pour vous, pour emporter! C’est le vendredi 20 décembre à 20h, et pour l’occasion, ARTV est débrouillée (du 18 décembre au 6 janvier).