Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le défi était de taille, cette année, pour les producteurs de <em>Star Académie,</em> en raison de la pandémie et de l'absence de public sur le plateau.
Le défi était de taille, cette année, pour les producteurs de <em>Star Académie,</em> en raison de la pandémie et de l'absence de public sur le plateau.

Star Académie: Une saison marquée par la pandémie

Mario Boulianne
Mario Boulianne
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Avec cette sixième saison, Star Académie faisait un retour en force après une absence de neuf ans.

La dernière édition qui fut présentée en 2012 avait couronné Jean-Marc Couture devant sa colistière Sophie Pelletier.

Pour ce retour, les Productions Déferlantes avaient le mandat de remettre l’émission au goût du jour, mais ils devaient avant tout faire face à un défi de taille : la pandémie de COVID-19. 

Jamais dans l’histoire de la télé moderne on n’avait dû composer avec une telle réalité où les mesures sanitaires strictes, la distanciation physique, le confinement et surtout l’absence de public redéfinissaient tous les paramètres des spectacles de variétés à la télévision.

Les producteurs ont misé sur la versatilité de l’immense plateau du studio Mels, à St-Hubert, afin de pouvoir créer une expérience télévisuelle unique. 

Quoique les choses se soient relativement replacées au fil des diffusions, de nombreux écueils ont marqué la production dès la première émission. D’ailleurs, le réalisateur du Variété du dimanche fut remplacé au lendemain de la première.

Le manoir Maplewood à Waterloo a accueilli la dernière cohorte de <em>Star Académie</em>.

Les profs et le manoir

C’est dans un édifice historique des Cantons de l’Est, le manoir Maplewood à Waterloo, que les 15 académiciens sélectionnés ont élu domicile cette saison.

Pour les accompagner, l’Académie était dirigée par Lara Fabian appuyée par Mika à la direction artistique, Ariane Moffat à la création et Gregory Charles comme professeur de voix et de musique.

Au fil des semaines, d’autres artistes ont joint le corps professoral permanent dont la comédienne Anne Dorval, le chorégraphe Pepe Munoz, le chef d’orchestre Yannick Nézet-Séguin, le réalisateur et comédien Xavier Dolan et l’auteur Marc Séguin. 

L’animation du Variété du dimanche fut confiée à Patrice Michaud, une première pour l’auteur-compositeur-interprète originaire de la Gaspésie, qui a souffert des comparaisons avec Julie Snyder qui avait animé toutes les éditions précédentes. 

Mais, avouons que le chanteur s’en est très bien sorti.

Wilfred LeBouthillier fut le premier gagnant de Star Académie en 2003

Les gagnants

Ce dimanche on connaîtra le nom du ou de la gagnante de l’édition 2021.

Au fil des cinq autres éditions, Wilfred Le Boutillier fut le premier gagnant de l’histoire de la télé-réalité en 2003, devant l’autre finaliste, Marie-Élaine Thibert.

En 2004, Stéphanie Lapointe a eu la faveur du public devant Marc-André Niquet alors que Marc-André Fortin a fait de même en 2005 devant Audrey Gagnon.

Après une pause de quelques années, l’émission revenait en ondes en 2009, année où Maxime Landry fut couronné devant Carolanne D’Astous Paquet.

Enfin, Jean-Marc Couture remporta le concours en 2012.

Marie-Mai est sans doute l'artiste la plus prolifique issue de <em>Star Académie</em>, sans avoir remporté la compétition. Elle n'avait même pas fait la finale.

Des candidats notables

Parmi tous les candidats qui sont passés par l’Académie, tous n’ont pas eu une grande carrière. 

À l’opposé, plusieurs qui n’ont pas atteint la finale ou même la demi-finale s’illustrent toujours et continuent, aujourd’hui, de remplir les salles.

Pensons à Marie-Mai et Marie-Élaine Thibert qui furent de la première mouture, en 2003, en compagnie des sœurs Annie et Suzie Villeneuve. 

Il y a aussi Étienne Drapeau (2004), Annie Blanchard (2005), William Deslauriers et Brigitte Boisjoli en 2009 ainsi que Mélissa Bédard et Andréanne A. Malette en 2012.

Les albums

À chacune des éditions de Star Académie, les producteurs ont lancé un album mettant en vedette tous les candidats. 

En 2003, le disque fut proclamé quintuple platine avec plus de 530 000 exemplaires vendus. Pour les quatre saisons suivantes, l’album a reçu le même accueil alors que plus de 200 000 exemplaires avaient trouvé preneurs.

Un album des meilleurs moments des finalistes lors des galas a été lancé en novembre 2005 et on a aussi offert un album de Noël en 2012 qui n’a pas connu un grand succès.

Pour la présente édition, trois albums ont été mis sur le marché sans toutefois en connaître encore le résultat des ventes. 

Il y a eu Nos retrouvailles - Star Académie en janvier avec plusieurs anciens candidats, Les Sessions de Waterloo - Star Académie, un mini-album et finalement Star Académie 2021 qui regroupe 16 chansons interprétées par tous les candidats de la présente cuvée.