Le public suit Yoan les yeux fermés, mais les oreilles grandes ouvertes.

Yoan: toutes les couleurs du spectre

Yoan sur un riff de rock, de blues, ou même de folk ! C’est ce que le chanteur offre maintenant à ses fans pour cette deuxième tournée qui s’arrêtera à Gatineau, ce jeudi 6 décembre, à la salle Odyssée.

Mais que les fidèles de la première heure se rassurent, les racines country du gagnant de La Voix II sont toujours bien présentes. La preuve, c’est que son nouvel album, Depuis longtemps, est teinté de sonorités country.

« Pour cette tournée, j’ai voulu me mettre au défi et proposer au public toutes les couleurs de ma musique, de confier Yoan en entrevue téléphonique avec Le Droit. Oui, j’ai écouté beaucoup de country mais aussi du blues, du rock et du folk. Ma palette musicale est large et j’ai envie de la présenter aux gens lors de mes spectacles. »

Ce processus s’est amorcé lentement pour Yoan, lui qui avait envie d’explorer de nouvelles facettes de sa voix. « Je voulais aussi marquer une coupure avec mon premier spectacle, avoue-t-il. Et je dois dire que de faire de tels changements sans pour autant toucher à mon environnement proche comme ma maison de disque ou mon équipe sur scène, c’est moins évident. Mais force est d’admettre que l’on a réussi notre coup. »

Et comment ! Le public suit le petit gars de Ferme-Neuve les yeux fermés... mais les oreilles grandes ouvertes. Pendant son spectacle, on peut entendre un medley de Michel Pagliaro, une chanson de Joe Dassin et même de Prince, tout ça présenté à la sauce Yoan, bien sûr.


«  Pour cette tournée, j’ai voulu me mettre au défi.  »
Yoan

« Quand j’ai suggéré ce nouveau spectacle à mon équipe, tout le monde a trouvé l’idée excellente, analyse-t-il. Je vois ce tournant comme un accomplissement. On a misé gros et on a gagné. En plus d’élargir mon répertoire, j’agrandis aussi mon public et mon propre cadre. »

Équipe d’expérience

Évidemment, Yoan Garneau n’est pas seul pour supporter ce changement de cap. Il est entouré, sur scène, d’un groupe de musiciens de grands talents.

À la direction musicale, on retrouve le vétéran guitariste Rick Haworth. « Rick a tellement d’expérience. On peut s’appuyer sur lui et filer comme ça pendant deux heures sans inquiétude, confie Yoan. Je ne pouvais pas demander mieux pour ma tournée. »

À la batterie, on retrouve Adam Lalonde, le fils du Franco-Ontarien Bobby Lalonde. Pierre-Olivier Gagnon, un complice de longue date pour Yoan, tient habituellement la basse. Mais il sera absent jeudi, remplacé par Daniel Morenville

« Je me sens très en confiance avec ces gars-là. Et ce qui est encore plus agréable, c’est la belle complicité que l’on a dans le band, sur scène et en tournée », ajoute-t-il.

La série de spectacles qui s’est amorcée en septembre à Coaticook l’amènera dans une quarantaine de villes, sans compter les nombreux festivals l’été prochain. Pour le spectacle de jeudi à la Maison de la culture, il reste encore quelques bons billets.

POUR Y ALLER

Quand ? jeudi 6 décembre

Où ? salle Odyssée

Renseignements : ovation.qc.ca; 819-243-2525