Véronic DiCaire a encore une fois offert toute une performance, vendredi soir, sur la scène du Théâtre du Casino du Lac-Leamy.

Véronic DiCaire époustouflante à Gatineau

CRITIQUE / Véronic DiCaire, c’est connu : la Franco-Ontarienne est dotée d’un talent d’imitatrice inégalé. On se doutait que son troisième spectacle serait à la hauteur ; visiblement, toutes les attentes ont été comblées par l’artiste aux mille voix, venue vendredi au Théâtre du Casino du Lac-Leamy pour présenter sa nouvelle production.

On aimerait savoir de quoi consiste sa diète pour avoir autant d’énergie. Pendant presque deux heures sans entracte, l’artiste a épaté avec son dynamisme fulgurant et sa façon d’incarner au moins une cinquantaine d’artistes, mimiques et gestuelle incluses. Imitatrice, chanteuse, animatrice et danseuse ; l’attachante dynamo a joué toutes les cartes de son jeu avec humour dans une série de tableaux impressionnants, musicalement et visuellement.

Devant des animations colorées sur cinq panneaux, le jukebox vivant a fait entendre les nouveaux morceaux de son répertoire. La showgirl s’était entourée de six danseurs — dont Yoherlandy, que le public a découvert à l’émission Révolution. La première star à « défiler » sur scène n’en était pas à sa première « collaboration » ; il s’agit de P!NK, dont le hit de 2017 What About Us a rythmé un numéro d’ouverture émouvant pendant lequel toute la troupe faisait une chorégraphie dans le noir, lumières aux mains.

Afin de plaire aux spectateurs de tous âges, la cantatrice a valsé à travers les styles et les époques en changeant parfois les paroles des chansons pour déclencher les rires. À partir d’un tableau consacré aux années 60 dans lequel les danseurs à gogo ont épousseté Douliou Saint-Tropez et autres oldies, le répertoire s’est étendu aux actuelles Jain, Camilla Cabello, Sia et compagnie. Pour les rendre, l’interprète a alterné entre les numéros de groupe et le stand-up en solo. C’est cette formule qui a été utilisée pour présenter la « SpotiCaire ». Le concept de liste Spotify a servi de prétexte à l’artiste pour plonger dans un large répertoire allant de Diana Krall à la comédie musicale Don Juan, dont Changer est devenue Échanger. On vous laisse deviner le thème de ce remix… Croustillant.

Déjà convaincant lorsque Véronic DiCaire était seule sur scène, le spectacle passait en deuxième vitesse lors des numéros de groupe.

L’étoile a montré son naturel à combiner chant et danse — en talons aiguilles, soulignons-le — en compagnie de ses collègues de scène. Un premier medley des années 80 et 90 a sorti du grenier Pied de poule, Groove is in the Heart, Et cetera de Gabrielle Destroismaisons, Voulez-vous d’ABBA… La performance lui a valu une ovation largement méritée. Un deuxième a combiné des artistes récents, et un troisième, des extraits de comédies musicales. Un feu roulant.

Parmi les nouvelles voix qui se sont fait entendre, plusieurs ont été celles des artistes incontournables des dernières années. Charlotte Cardin, très crédible, a fait frissonner toute la salle avec Faufile. Avec certain de ces nouveaux venus comme avec d’autres « habitués », l’interprète s’est amusée en formant des combinaisons impossibles.

Quelle chanson n’entendra-t-on probablement jamais sortir de la bouche de Safia Nolin ? Réponse : Ya d’la joie, pastiché dans l’hilarité générale. Hubert Lenoir aussi y a goûté en tant que premier homme imité par Véronic DiCaire. Les habitués de l’imitatrice ont également reconnu plusieurs cordes vocales connues, dont Édith Piaf (qui avait troqué son répertoire pour du Katy Perry), Lady Gaga, Adele et Cindy Lauper. Un seul souhait : qu’elle fasse toutes les chansons jusqu’au bout.

En fin de spectacle, l’interprète a retrouvé une amie de longue date lors du comique Céline, The Musical. L’apothéose du spectacle a retracé avec beaucoup d’humour la vie de la diva québécoise, en faisant resplendir le talent de la troupe, de Véronic DiCaire elle-même qui l’incarne comme personne d’autre, ainsi que celui de la metteure en scène Josée Fortier grâce à qui les spectateurs en ont eu plein la vue.

Le spectacle de Véronic DiCaire sera présenté de nouveau au Théâtre du Casino du Lac-Leamy le 19 janvier et les 13 et 14 octobre.