Une caravane sert de terrain de jeu aux acrobates, avant de s’ouvrir sur elle-même pour devenir la scène et le décor.

«Truck Stop» de Machine de cirque: ma caravane au Canada

Maintenant qu’elle a foulé les planches dans (presque!) 13 pays, la compagnie de Québec Machine de cirque prendra la pleine mesure de sa propre contrée. À bord d’un camion abritant le spectacle ambulant «Truck Stop : la grande traversée», la troupe arpentera le Canada d’un océan à l’autre cet été.

«Trente-quatre représentations, 20 villes, sept provinces», a énuméré jeudi le directeur artistique de Machine de cirque, Vincent Dubé, entre deux extraits dévoilés par son équipe devant les médias. Dans la Caserne Dalhousie qui accueille les répétitions, nous avons pu voir une caravane servir de terrain de jeu aux acrobates, avant de s’ouvrir sur elle-même pour devenir la scène et le décor. Un numéro de jonglerie à connotation maritime et un autre de mâts chinois évoquant la forêt s’y sont déroulés. 

En une série de tableaux acrobatiques, Truck Stop raconte le road trip de six personnages parcourant le Canada d’est en ouest. C’est également le trajet que prendra Machine de cirque au cours de l’été, partant de Dartmouth en Nouvelle-Écosse le 20 juin pour terminer son périple à Burnaby en Colombie-Britannique le 16 août. Des escales auront lieu à Moncton, Rimouski, Ottawa, Thunder Bay, Edmonton et Calgary, notamment. 

En partie financé par le Conseil des arts à l’occasion du 150e anniversaire du Canada, Truck Stop est un spectacle gratuit et «complètement» autonome, avance Vincent Dubé. «On traîne nos éclairages, notre son, on traîne même notre génératrice quand c’est compliqué pour se brancher, indique-t-il. Notre décor est également notre scène. On peut jouer en plein milieu d’un champ, il suffit d’avoir des gens qui nous regardent.»

Cette deuxième création de la compagnie sera présentée en avant-première à Québec du 8 au 10 juin, sur le parvis de l’École de cirque. S’il a souligné devoir «partager la scène avec le G7», Vincent Dubé ne s’en est pas inquiété outre mesure. «Au Sommet des Amériques, je ne crois pas que le gros du grabuge a eu lieu sur la 2e Avenue à Limoilou», a blagué celui qui a de quoi se réjouir du cheminement de sa compagnie depuis sa fondation, il y a cinq ans. Outre Truck Stop, Machine de cirque développe un projet en Suisse et continue de faire vivre son premier spectacle, qui porte le même nom que la troupe. 

«On va bientôt atteindre la 500e représentation, relate M. Dubé. Cet été, on va jouer au Japon, qui sera notre 13e pays. Et ça ne se termine pas, il y a énormément de demandes…» 

POUR Y ALLER

Quand ? le 30 juin et le 1er juillet

Où ? Parc Major's Hill

Renseignements : machinedecirque.com