Les festivaliers entassés sous le chapiteau du Festival de la Curd ont été charmés par le cowboy de St-Pascal Baylon, Damien Maze.

St-Albert vibre au son du country

CRITIQUE / La musique country enveloppait tout le village de St-Albert, vendredi soir, alors que le groupe canadien Emerson Drive a pris d’assaut la scène du Festival de la Curd.

Fort d’un nouvel extrait, The Road, qui tourne à plein de St-Tite à Nashville en passant par Ottawa, le quatuor a offert toute une performance aux festivaliers entassés sous le chapiteau du festival.

Brad Mates, Danick Dupelle, Mike Melancon, Dale Wallace ainsi que leur deux musiciens invités dont le guitariste originaire de la région de Mont-Laurier Yan Bélanger, ont fait le tour d’un répertoire qui s’étale sur plus de 15 ans. Le dernier album du groupe, Roll, est apparu chez les disquaires en 2012 et fut en nomination au CCMA pour l’album de l’année.

Mais le groupe ne s’était pas pointé dans la région depuis des lunes et, avouons qu’ils nous ont manqué. Dès les premières notes, les festivaliers ont semblé ne pas les avoir oubliés, loin de là.

La voix de Brad Mates jumelée aux harmonies de Dupelle et Wallace ont charmé les spectateurs dès la deuxième chanson. Et le public ne s’est pas fait prier pour se faire aller les bottes de cowboy et le Stetson jusqu’au rappel.

Le groupe canadien Emerson Drive a pris d’assaut la scène du Festival de la Curd.

Maze ouvre le bal
Avant l’arrivée du groupe canadien, Damien Maze avait la mission de réchauffer la salle et il en a surpris plusieurs, dont l’auteur de ces lignes.

Maze a enfilé quelques-unes de ses compositions, dont Moonshine, Nobody’s Like You, Long Way Home, Come on Over, Redneck Holiday ainsi que quelques reprises. Le cowboy de St-Pascal Baylon, dans l’Est ontarien, a même offert deux nouvelles compositions qui se retrouveront sur son premier album qui sera lancé au début de 2019, Right Here Right Now et Hangover’s Over.

« Je suis très heureux de me retrouver ici, à St-Albert, confiait l’auteur-compositeur au Droit peu avant de monter sur scène. La dernière fois que je suis venu ici, c’était en 2014. »

Sur les planches du Festival, Maze était accompagné de son vieux complice Mathieu Charette à la basse et à la voix, de Dan Deslauriers à la guitare, de John Hoogeveen à la batterie et de Mathieu Bélanger aux claviers.

L’entrevue complète que Damien Maze a accordée au Droit sera publiée sur notre application et notre site web dimanche.