« De façon générale, le Rockfest s'est bien déroulé. Aucun incident majeur n'a été rapporté », a indiqué hier le sergent de la SQ, Marc Tessier.

Rien de majeur au Rockfest

La Sûreté du Québec (SQ) a procédé à plus d'une centaine d'interventions durant la plus récente édition du Rockfest qui s'est déroulée la fin de semaine dernière à Montebello.
Selon le bilan provisoire publié mardi par la SQ, près de 50 constats d'infraction ont été émis seulement dans le secteur de Montebello, dont 23 d'entre eux concernaient des excès de vitesse. Cinq personnes ont été épinglées par des agents de paix pour ne pas avoir attaché leur ceinture de sécurité, alors qu'un constat a été remis pour un cas de car surfing. Un autre dossier du genre est actuellement sous enquête.
Au total, trois personnes ont été interceptées au volant avec les facultés affaiblies et les autorités ont traité cinq dossiers de possession de stupéfiants et neuf dossiers de trafic et possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic.
Ce sont plus de 67 comprimés dont la substance s'apparentait à de la métamphétamine qui ont été saisis par les policiers. Plus de 20 grammes de cocaïne et 600 millilitres de GHB, environ 200 grammes de cannabis, plus de 150 comprimés d'ecstasy et une petite quantité de haschich et de champignons magiques ont aussi été récupérés par la SQ, pendant le festival.
Finalement, près de 80 véhicules stationnés illégalement ont été remorqués durant le week-end par la municipalité.
« De façon générale, le Rockfest s'est bien déroulé. Aucun incident majeur n'a été rapporté », a indiqué hier le sergent Marc Tessier, de la SQ, par voie de communiqué.