La salle Jean-Despréz, à la Maison du citoyen à Gatineau, sera la nouvelle résidence de l’ensemble Prisme pour la prochaine saison.

Prisme hérite de la salle Jean-Desprèz

L’Ensemble Prisme a dévoilé jeudi le contenu de sa 14e saison, une programmation annoncée comme « la plus excitante et diversifiée de son histoire ».

Grande nouveauté : l’orchestre de chambre accède cette année à la Salle Jean-Desprès (SJD). C’est dans la salle de spectacles de la maison du Citoyen que seront donnés 6 des 8 concerts de la saison 2019-2020... dont le tout premier, intitulée Mozart et son maître, dédié à Mozart et au « génial Joseph Haydn » (28 septembre, à 20 h).

Au menu de cette saison : « des œuvres qui font du bien, des femmes et des découvertes », ont résumé les membres de Prisme, qui étaient épaulés par la compositrice Pierrette Froment-Savoie et le pianiste Frédéric Lacroix.

Un concert exclusivement consacré à des compositrices risque de « surprendre le public par son souffle insoupçonné », croit Prisme. Le 7 mars 2020 (20 h ; SJD), veille de la Journée internationale des femmes, Prisme offrira Le génie des femmes, concert qui rendra hommage à ces compositrices d’hier ou d’aujourd’hui « qui nous ébahissent par leur talent et leur imagination ».

Au fil de la saison, l’orchestre gatinois revisitera des classiques (tel le Printemps de Vivaldi), mais s’attaquera aussi à des « chefs-d’œuvre encore jamais joués par Prisme », signés Schubert, Bach, Rachmaninov et Stravinski. Prisme propose aussi de faire découvrir (ou d’approfondir) le répertoire de Schreker et de Koechlin, ainsi que plusieurs « compositeurs d’ici », dont MM. Mathieu, Vivier et Hétu).

La saison se terminera « en beauté » le 23 mai 2020 (à 20 h au Conservatoire de musique de Gatineau) avec Le futur de la musique ».

Cette soirée sera consacrée aux partitions des jeunes lauréats du 4e concours de composition de Prisme, ainsi qu’à Debussy, Takemitsu, Vivier et... Wynton Marsalis.

Pour renseignements et abonnements : ensembleprisme.ca et 819-208-2168