Le directeur technique et artistique des Grand feux du Casino du Lac-Leamy, Yanick Roy, a dévoilé les invités du spectacle pyrotechnique qui aura lieu du 4 au 18 août.

Pleins feux sur le monde aux Grands feux du Casino

Après une année toute canadienne, les Grands feux du Casino du Lac-Leamy se remettent au diapason international.

L’Espagne, les États-Unis, l’Allemagne et la Chine seront les pays représentés lors de cette 23e édition qui se tiendra du 4 au 18 août, derrière le Musée canadien de l’histoire.

Représentant l’Espagne, la firme Pirotecnia Zaragozana lancera l’événement pyrotechnique en offrant un spectacle basé sur les années d’Après-guerre. L’espoir et la légèreté tinteront le spectacle ibérique présenté le samedi 4 août. Cette firme est une habituée de l’événement gatinois et y a même remporté le Zeus en 2012.

Les Américains de la firme Atlas emboîteront le pas avec un spectacle intitulé Bridge of Hope and Light. Gagnant du Jupiter d’Or à Montréal en 2012, les États-Unis espèrent en mettre plein la vue le mercredi 8 août.

Suivront ensuite les Allemands et leur spectacle intitulé The Cinematic Odyssey. Agrémenté de musique de film, ce spectacle mettra en valeur le talent des artificiers de la firme germanique NiCO, qui éclaireront le ciel de la capitale le samedi 11 août.

Enfin, le dernier pays en lice sera la Chine, représentée par la firme plus que centenaire, Liuyang. Leur spectacle, The Banquet of Fire, viendra clore la compétition de belle façon. Au fil des ans, les firmes chinoises qui ont pris part aux Grands feux du Casino en ont mis plein les yeux et les oreilles aux spectateurs.

Comme à l’habitude, la Grande finale viendra mettre un terme à cette 23e édition. On procédera à la remise du Zeus, trophée emblématique de la compétition pyrotechnique qui sera suivi du spectacle de la firme Royal Pyrotechnie, intitulé Super-Héros. Ce tableau de lumière et de son a été conçu par Yanick Roy, directeur technique et artistique des Grands feux du Casino du Lac-Leamy. 

« J’en suis à ma 7e année, déjà, avec les Grands feux. Je peux vous dire que ça passe vite quand on est entouré de gens passionnés et dévoués, de confier M. Roy. Cette année encore, nous avons tenté de mettre sur pied un spectacle de haut niveau avec des équipes internationales dont la réputation n’est plus à faire. Et je crois sincèrement que nous avons réussi. On a très hâte de vous le présenter. » 

Un site « magique »

Le site actuel accueillera les artificiers de ces quatre pays — plus ceux de Royal Pyrotechnie qui assureront la Grande finale — pour la cinquième année. 

Après 18 ans à éclairer le ciel du lac Leamy, ce déménagement sur la rivière Outaouais, entre la colline parlementaire et le Musée de l’Histoire, a procuré à l’événement une plus grande visibilité et une envergure plus « urbaine et internationale », aux dires de son créateur, Claude Hamelin.

« Comme plusieurs, j’avais mes doutes avant le premier feu lancé à partir de la barge sur la rivière, de confier M. Hamelin. Mais ces doutes se sont rapidement estompés et ils ont laissé toute la place à un enthousiasme débordant, autant pour moi que pour toute l’équipe. »

Comparativement au site du lac Leamy, les feux sont maintenant lancés plus près des spectateurs. Cette proximité confère aux artificiers un net avantage et permet d’offrir un spectacle encore plus grandiose.

« On a l’impression que tout se passe au-dessus de nos têtes plutôt qu’à l’horizon, d’ajouter M. Hamelin. De plus, avec la colline qui agit comme un rideau noir à l’arrière, la brillance de chaque feu est amplifiée. Ce site est magique et donne aux Grands feux une envergure que nous n’avions pas auparavant. Il faut dire que nous sommes installés entre deux des édifices les plus en vue du pays, et en plus, en plein centre-ville. On ne peut pas être plus urbain que ça! »

POUR Y ALLER

Quand ? Du 4 au 18 août 2018

Où ? Derrière le Musée canadien de l’Histoire

Renseignements : feux.qc.ca ou 819-771-3389