Benoît Lauzon, préfet de la MRC de Papineau

Organiser la diffusion de spectacles

Dans la foulée de la fermeture au début juillet du Pub Le St-André, un comité spécial chapeauté par la MRC de Papineau se penchera sur la question de la diffusion de spectacles dans la Petite-Nation.

Le groupe de travail composé d’élus, de la directrice générale et de l’agente de développement culturel de la MRC de Papineau ainsi que de diffuseurs tiendra une première rencontre la semaine prochaine, confirme le préfet de la MRC de Papineau, Benoît Lauzon, qui siège sur le comité.

« On veut tenter de trouver une solution pour s’assurer que nous ayons de la diffusion sur notre territoire. On doit évaluer comment celle-ci doit être structurée. Est-ce qu’on doit faire affaire avec une organisation locale pour la tenue de spectacles ? Est-ce que le Centre d’action culturelle de la MRC de Papineau peut gérer ça ? Comment tout ça doit être financé ? C’est tout ça qu’on veut regarder », explique M. Lauzon.

Ce dernier affirme que le comité ne sera pas en place pour une longue durée. « Je veux que le dossier soit réglé rapidement », dit-il, précisant que des recommandations seront déposées au conseil des maires au plus tard cet automne.

Rappelons qu’à la fin juin, lors de l’annonce de la fermeture du Pub Le St-André, le président d’Événements Local Productions, Yan Montagne, avait décrié au Droit l’absence de soutien financier gouvernemental envers les propriétaires de salles de spectacles de la région, faisant référence au Théâtre des Quatre Sœurs, à Diffusion Petite-Nation et au P’tit Café de l’Auberge, toutes des instances culturelles qui n’ont pas survécu dans la MRC de Papineau au fil du temps. L’homme d’affaires avait spécifiquement décoché une flèche à l’endroit de la MRC pour justifier la fermeture de son établissement.

« C’est le manque de financement du public le problème. Tous nos spectacles étaient commandités par le secteur privé. Je ne trouve pas ça normal que ce soit juste le privé qui nous appuyait. Chaque année, on allait cogner aux mêmes portes. Dans ce temps là, ça devient de plus en plus difficile d’aller chercher des commanditaires parce qu’on fait le tour des entreprises de la région assez vite », avait déclaré en entrevue M. Montagne.

Selon les chiffres fournis par la MRC de Papineau, une dizaine de diffuseurs sont en service sur le territoire actuellement, ce qui inclut les festivals et autres événements organisés par le secteur privé ou par des organismes.