Les membres d’Offenbach – John McGale, Ghyslain Robidas, Michel Landry, Domenic Romanelli et Éric Sauvé – fouleront les planches de la salle Odyssée, à Gatineau, le vendredi 23 novembre.

Offenbach: la légende toujours vivante

Offenbach, ça vous dit quelque chose ?

Un des groupes les plus mythiques du Québec viendra brûler les planches de la salle Odyssée de Gatineau ce vendredi.

La dernière mouture du groupe fondé par Gerry Boulet en 1972 représente bien l’esprit d’Offenbach. Le guitariste John McGale est toujours là, préservant le son et l’énergie qui fait la réputation du band depuis plus de 45 ans.

Autour de lui, on retrouve le Gatinois Éric Sauvé à la B3, Domenic Romanelli à la basse, Michel Landry à la batterie et Ghislain Robidas à la voix principale.

« John a toujours cette énergie et son immense talent fait en sorte que le groupe est toujours aussi pertinent, en 2018, confie au Droit le chanteur Ghislain Robidas, en entrevue téléphonique. Ça fait maintenant quatre ans que nous sommes ensemble afin de perpétuer l’héritage d’Offenbach et la flamme ne semble pas vouloir s’éteindre. »

Une belle année

La dernière année fut particulièrement intéressante pour Offenbach qui a lancé en mai dernier, un nouvel album intitulé Renaissance. McGale a écrit la majorité des chansons, accompagné de plusieurs complices, dont Robidas. « Oui, j’ai coécrit la chanson Gerry et La Femme fatale, explique le chanteur. Malheureusement pour nous, le catalogue d’Offenbach est tellement immense que l’on doit limiter le nombre de pièces de Renaissance que l’on joue en spectacle. Par contre, on peut en passer deux ou trois par soir, ce qui nous rend bien fiers ».

Évidemment, le public qui assiste aux spectacles d’Offenbach a d’énormes attentes. Des incontournables comme Câline de Blues, Deux autres bières, Mes Blues passent pu dans porte, Ayoye et des dizaines d’autres figurent dans le setlist du groupe chaque soir.

« Je te dirais qu’on joue quasiment l’album Traversion au complet, ajoute Robidas avec une pointe de satisfaction. Mais on pige dans tout le répertoire du groupe et je t’avoue que parfois, laisser tomber une chanson pour une autre provoque de véritables déchirements. »

Le spectacle qu’Offenbach présentera à Gatineau est bien rodé. Depuis le lancement de Renaissance en mai dernier, le groupe a offert près de 25 spectacles, en festival ou en salle.

« On s’attend à une superbe soirée à Gatineau, espère Robidas. L’actuelle mouture du groupe n’a jamais joué ici, mais on connaît tous la réputation de cette salle et du public gatinois. On bien hâte de jouer les premiers accords de Promenade sur Mars, qui ouvre le show. On vous promet une soirée tout en blues-rock, comme Offenbach sait le faire. »

Pour la prestation gatinoise, le claviériste Éric Sauvé sera absent en raison d’un conflit d’horaire. Il sera remplacé par Bernard Quessy, actuel pianiste de Martin Deschamps. Rappelons, en passant, qu’Éric est l’organiste officiel aux matches des Sénateurs au Centre Canadian Tire.

John McGale, Ghyslain Robidas, Michel Landry, Domenic Romanelli et Éric Sauvé.

Plusieurs moutures

Depuis la reformation du groupe en 1997, plusieurs tentatives ont été lancées au fil des ans. On se rappellera l’arrivée fracassante de Martin Deschamps qui a immédiatement fait revivre la voix de Gerry. On a aussi eu droit au retour de Pierre Harel qui voulait faire revivre le show de l’Oratoire.

Breen Leboeuf et Pat Martel – dernier batteur de l’époque de Gerry – sont revenus momentanément dans le giron du groupe au début des années 2000. Mais pour l’heure, Leboeuf, avec Martin Deschamps, propose un spectacle basé sur le répertoire d’Offenbach sans toutefois en faire une exclusivité.

Quant à Martel, on l’a vu derrière la batterie avec Johnny Gravel et d’autres anciens d’Offenbach dans le groupe SOS R’N’R, un band qui reprend essentiellement le répertoire d’Offenbach, ainsi qu'avec le groupe Les Coyotes, nouvellement formé.

Le fils de Gerry Boulet, Justin, présente depuis cet été un spectacle basé sur Rendez-vous doux (qu’on a vu au Festival de montgolfières de Gatineau l’été dernier), le dernier album solo de son père. « Justin présente un spectacle qui rend hommage à son père et c’est une très bonne idée, selon moi, d'ajouter Robidas. Ce show permet de faire vivre la musique de Gerry ».

Malgré toutes ces «versions», c’est bien le groupe officiel qui sera à Gatineau la semaine prochaine. La légende demeure donc toujours bien vivante.

POUR Y ALLER

Quand ? Le vendredi 23 novembre, 20 h

Où ? Salle Odyssée de la Maison de la culture de Gatineau

Renseignements : ovation.qc.ca; 819-243-2525