Nickelback sous les montgolfières de Gatineau en août

Nickelback fera vibrer le parc de La Baie le vendredi 30 août prochain. Le populaire groupe de rock albertain sera la tête d’affiche du 32e FMG, le premier d’une refonte qui vise à séduire une nouvelle clientèle et à faire rayonner le festival au-delà des frontières canadiennes.

Le FMG - qui ne s’appelle plus « Festival de montgolfières de Gatineau » — a dévoilé sa programmation mercredi.

Le jeudi 29 août, Claude Dubois ouvrira le bal sur la grande scène, tandis qu’à l’autre extrémité du site, les Denis Drolet recevront Adib Alkhalidey, Philippe Bond et Billy Tellier lors du Gala d’humour. Le groupe Salesbarbes donnera une saveur punk cajun à la veillée. Le lendemain, en plus du quatuor mené par Chad Kroeger, Daniel Bélanger et son ancienne protégée Ariane Moffatt se partageront la scène Hydro-Québec.

Pendant le week-end, les festivaliers verront défiler sur scène Alex Nevsky, les Trois Accords, les Hôtesses d’Hilaire et Dead Obies, et pourront assister à l’enregistrement sur place de l’émission Belle et Bum. Présent au Casino du Lac-Leamy, Normand Brathwaite a lancé l’invitation aux Gatinois. « Belle et Bum, on est là depuis 17 ans. C’est une émission que je considère nécessaire, qui est bonne pour la musique et qui est le fun à faire. On a toujours autant de plaisir, mais le temps où on en a le plus, c’est quand on fait des shows à l’extérieur, devant le public. À chaque fois, ça nous emporte et ça nous amène comme gang de musiciens à aller plus loin. »

Melissa Lavergne et Normand Brathwaite étaient du lancement de la programmation du FMG qui a annoncé la visite du groupe rock canadien Nickelback, de Daniel Bélanger, de Claude Dubois et de plusieurs autres artistes lors de l’édition de 2019.

Enfin, le lundi, Le Groupe Swing (LGS) et le quatuor d’interprètes Les Brothers termineront le week-end en après-midi, le festival prévoyant fermer ses clôtures à 18 h.

D’autres artistes seront annoncés d’ici le 29 août.

Métamorphose amorcée

Début avril, le FMG dévoilait sa nouvelle vision stratégique. Le budget de l’événement est passé de 4,4 à plus de 6 millions $, dont une enveloppe de 502 000 $ du gouvernement québécois annoncée mercredi, en même temps que la programmation.

La refonte du festival veut entre autres bonifier le volet musical d’un plus grand nombre d’artistes de calibre national et international. L’un des changements principaux sera le réaménagement du site ; deux scènes accueilleront des spectacles simultanément, de façon à doubler le temps de diffusion en soirée.

Ces nouveautés ont comme but de « placer le FMG dans l’échiquier événementiel mondial », a rappelé son porte-parole, Patrice Bélanger.

« Vous avez devant vous quelque chose en train de se matérialiser et à quoi je vais essayer d’apporter une certaine couleur internationale, a détaillé le responsable de la programmation internationale, Serge Grimaux. On va continuer (dans cette direction) dans les prochaines années. Ce ne sera peut-être pas un artiste canadien l’an prochain, mais soyez assurés que ce sera un ou plusieurs artistes internationaux. »