La directrice artistique du Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO), Anne Gutknecht, et son adjointe Catherine Sirois ont dévoilé leur programmation pour 2019-2020. Elles étaient entourées de Mathieu Lafontaine, Sara Dufour et Marie-Clo, du quatuor Bleu Jeans Bleu, et du journaliste Jean-François Chevrier, animateur de la soirée.

MIFO: fêtons les découvertes!

Le public d’Orléans a eu l’occasion d’apprécier mercredi soir les blagues de Patrick Groulx et de Sam Breton ; il a aussi eu un premier aperçu de quelques-uns des artistes qui fouleront les planches du Centre des arts Shenkman (CDAS) et celles du MIFO, l’an prochain.

La directrice artistique du Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO), Anne Gutknecht, a dévoilé sa programmation pour 2019-2020. Elle était entourée des chanteuses Sara Dufour et Marie-Clo, du quatuor Bleu Jeans Bleu, de Simon-Pierre Lambert (membre de la troupe de théâtre jeunesse Les Fabulateurs), venus donner un avant-goût de leur spectacle.

Sa programmation se veut « éclatée » et « éclectique », pour séduire des publics de différents profils, avise-t-elle.

En musique, la grande salle Harold Shenkman accueillera (à partir de cet automne) Zachary Richard, Marie-Mai, QW4RTZ, Ariane Moffatt, Les Trois Accords et Marc Hervieux.

Mais plusieurs concerts profiteront de l’ambiance plus intime — et sans doute plus festive, notamment car les spectateurs peuvent plus facilement y danser, rappelle Mme Gutknecht.

C’est là qu’une brochette d’artistes franco-ontariens se retrouveront le 25 septembre (Journée des Francos-Ontariens), pour offrir une nouvelle édition du Kaléidoscope musical. Au menu : Mélissa Ouimet, Moonfruits, Julie Kim, Kimya, Mehdi Cayenne et Marie-Clo.

Ce « kaléidoscope » s’inspire des expériences collaboratives du Festival international de la chanson de Granby et des « cercles Socan ». Délaissant leurs habituels accompagnateurs, les invités se font accompagner par leurs acolytes d’un soir. « C’est pour eux un beau moyen d’avoir du fun avec leurs pairs ; et, pour le public, une occasion de découvrir d’autres couleurs d’un artiste qu’ils aiment », expose-t-elle. Voire, de se laisser séduire par d’autres artistes qu’ils n’auraient pas cru apprécier de prime abord. « Au MIFO, on essaie d’aiguiser la curiosité de notre auditoire », résume-t-elle.

C’est encore là — au 6600, rue Carrière — que se produiront le groupe Bleu Jeans Bleu, Michel Robichaud et Sara Dufour (qui débarqueront en plateau double), ainsi que Mehdi Cayenne et Marie-Clo (en solo, cette fois).

Humour et théâtre

Du côté des humoristes, le centre Shenkman attend la visite de P-A Méthot, Philippe Laprise, Mehdi Bousaidan, Simon Gouache et Mario Tessier, sans oublier les « enfants de la région » que sont Patrick Groulx, Julien Lacroix et Katherine Levac — laquelle offrira une 9e représentation de Velours. (Rappelons que M. Groulx et Mme Levac s’affronteront, hors programmation, lors d’un match d’impro spécial organisé le 22 mai 2019, afin de financer les activités du MIFO, qui fête ses 40 ans, cette saison.)

Laurent Paquin propose quant à lui une pièce à sketches intitulée On va tous mourir, qu’il offrira en duo avec l’auteur, comédien et improvisateur Simon Boudreault.

Toujours dans le cadre de sa série humour, mais on MIFO cette fois, le public pourra voir Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques, Guillaume Pineault, Sam Breton et Maude Landry.

La série humour offre « un beau mélange des grands de l’industrie et des artistes de la relève », souligne Mme Gutknecht.

Petite nouveauté : les premières parties de ces artistes seront assurées par des humoristes de la région, indique-t-elle. Le partenariat que le MIFO avait établi avec la Station 4 Saisons, à Hammond, ayant « évolué », le MIFO accueillera les humoristes émergents qui se font remarquer lors des Jeudis de l’humour, série « de plus en plus populaire » présentée à Hammond.

Le volet théâtral du MIFO fait dans la légèreté, sans se cantonner aux comédies : la pièce Tanguy devrait facilement attirer les nombreux fans du film culte au CDAS. Jean-Marc Dalpé viendra y défendre Jack, un « road-trip initiatique » mis en scène par la Gatinoise Magali Lemèle pour le Théâtre du Nouvel-Ontario, et dans lequel le comédien (et dramaturge) incarne plus d’une douzaine de personnages. (Coprésenté par le MIFO et la Ville d’Ottawa, Jack sera présenté avec des surtitres en anglais.) La pièce Comment je suis devenu musulman sera l’occasion de découvrir une autre facette de Simon Boudreault, auteur de cette comédie apparemment inspirée de son propre vécu.

Si les noms de certains artistes reviennent à plusieurs reprises, ce n’est pas le fruit du hasard. C’est même l’une des pierres angulaires de cette programmation qui entend « jeter des ponts » entre artistes et publics.

Dans un souci d’accompagner le « développement » des créateurs d’ici (à ce titre, Marie-Clo fera trois apparitions, cette saison, dont un passage en première partie d’Ariane Moffatt, histoire de lui offrir « un tremplin »), mais aussi pour encourager le public à « oser la découverte », poursuit Anne Gutknecht.