Sur la photo, on reconnaît le directeur artistique Gilles Poulin-Denis

Les Zones théâtrales prennent leur envol

La huitième édition des Zones Théâtrales a pris son envol, lundi soir, avec la présentation au Centre national des arts (CNA) de la pièce «Jack», un roadtrip identitaire qu’a mis en scène la Gatinoise Magali Lemèle (une deuxième représentation a lieu ce mardi soir, 10 septembre, à 21 h ; s’ensuivra une discussion d’après-spectacle).

La biennale se poursuit jusqu’au 14 septembre, au fil de huit productions canadiennes, ainsi que des œuvres « en chantier », des mises en lecture de textes inédits et de rencontres destinées aux artisans du milieu théâtral, qu’ils soient professionnels ou amateurs.

La programmation inclut deux collaborations avec le nouveau Théâtre autochtone du CNA (qui ouvre sa première saison à vie cette semaine): les pièces «Mokatek» (13 et 14 septembre) et «Là où le sang se mêle» (présentée en français les 13 et 14 septembre; puis du 16 au 18 en anglais).

Parmi les temps forts de la semaine, notons «La fille du facteur», en pleine immersion multimédia; «Les limites du bruit possible», pièce muette – mais circassienne – portant sur le deuil (les 9 et 10 septembre à la Nouvelle Scène); ainsi que Néon Boréal, une étonnante série théâtrale à laquelle se greffe un volet balladodiffusion, qui présentera ses quatre premiers épisodes en rafale, les 11 et 12 septembre (à la Galerie d’art d’Ottawa).

Écrite par deux auteurs de la région, Josianne T. Lavoie et Louis-Philippe Roy, et mise en scène par Pierre-Antoine Lafon Simard pour le Théâtre Trillium, cette série réunit les comédiens Sabrina Bisson, Dany Boudreault, Alexandre-David Gagnon et Ines Talbi.

La programmation est signée Gilles Poulin-Denis, directeur artistique des Zones.

Renseignements : zonestheatrales.com