Andrée Rainville (à gauche), Francis Leblanc (2e position) et Martin Vanasse (à droite), qui faisaient déjà partie de la distribution des <em>Revenants du Petit Chicago</em> en 2019, sont de retour cet été, pour la troisième saison de ce parcours théâtral à la fois humoristique et historique.
Andrée Rainville (à gauche), Francis Leblanc (2e position) et Martin Vanasse (à droite), qui faisaient déjà partie de la distribution des <em>Revenants du Petit Chicago</em> en 2019, sont de retour cet été, pour la troisième saison de ce parcours théâtral à la fois humoristique et historique.

Les Revenants sont de retour dans le Vieux Hull 

La pièce de théâtre déambulatoire «Les Revenants du Petit Chicago» sera de retour dans les rues du Vieux Hull, cet été.

Dans ce parcours théâtral humoristique, le public suit un enquêteur qui l’entraîne dans les rues de Hull à la rencontre de plusieurs personnages colorés, en 1935, à l’époque où la ville était surnommée «le Petit Chicago».  

Théâtre Dérives Urbaines a présenté la pièce à guichets fermés en 2018 et en 2019. 

« En ce temps de pandémie, nous sommes très heureux de pouvoir vous présenter cette pièce ‘en personne’ dans le décor du centre-ville de Gatineau», se réjouit la co-directrice artistique de la compagnie, Catherine Rousseau.

«Des mesures ont été prises pour respecter la distanciation tout en assurant une expérience optimale pour les spectateurs», ajoute-t-elle. Le nombre de places par représentation a été «réduit de moitié» et «le jeu des comédiens a été adapté en conséquence, tout en préservant le dynamisme» des représentations, illustre-t-elle.

Les revenants du Petit Chicago cherche à «faire découvrir les dessous controversés du centre-ville de Hull durant les années 1930».

À LIRE AUSSI: Les revenants du Petit Chicago : une drôle de marche hantée

À l’époque, on pensait qu’Al Capone, évadé de la prison d’Alcatraz, avait pu se réfugier à Hull. 

Le personnage du détective privé, épaulé par les spectateurs, va traverser le temps pour vérifier cette rumeur... et, au passage, rencontrer quatre revenants : un policier, le maire, une tenancière de bar et la présidente de la Ligue de tempérance. 

Théâtre Dérives Urbaines a présenté la pièce à guichets fermés en 2018 et en 2019.

Autant de «témoins directs qui lui réservent quelques révélations étonnantes», révèle Dérives Urbaines, compagnie spécialisée dans la création et la diffusion de pièces de théâtre à saveur patrimoniale.

Le texte est signé André Rousseau; la mise en scène est de Mathieu Charette.

La distribution réunit Théo Martin (le Détective), Francis Leblanc (en lieutenant de police), Sasha Dominique (en propriétaire d’une « barbotte »), Andrée Rainville (qui incarne Clémence Charron, la Présidente de la Ligue de Tempérance) et Martin Vanasse (en maire Alphonse Moussette).

Aucun billet vendu sur place

Les représentations des Revenants du Petit Chicago seront données les 27 et 29 août à 19 h 30 et 21 h, ainsi que du 2 au 5 septembre, aux mêmes heures. 

Les départs se font à partir de l’Espace René-Provost (39 rue Leduc), à l’extérieur. La durée du parcours est estimée à 60 minutes. Le port du masque est obligatoire pour les spectateurs.

Aucun billet ne sera vendu sur place, cette année. Les billets sont vendus en ligne uniquement, via le site Internet de Dérives Urbaines

En cas de forte pluie, le spectacle est annulé et les spectateurs seront remboursés.

La Ville de Gatineau, le ministère de la Culture du Québec et Culture Outaouais, ainsi que les organsismes Vision centre-ville et Réseau du patrimoine de Gatineau et de l’Outaouais, sont partenaires de ce spectacle.