Philippe Brach sera sur la scène du cabaret La Basoche le 21 mars.

Le plaisir dans la continuité

Malgré le départ de Chantal Lamoureux, ex-directrice artistique de la Salle Jean-Despréz (SJD) et du Cabaret La Basoche (CLB), dont la programmation a été dévoilée mercredi, son ombre plane encore sur la nouvelle saison des deux salles gérées par la Ville de Gatineau.

Et pour cause : c’est bien Mme Lamoureux qui a sélectionné la plupart des artistes à venir, et cette programmation « s’inscrit dans la continuité », rassure Sonia Blouin, qui a pris la tête du service animation et diffusion culturelle de la Ville il y a trois mois.

Cette programmation « éclectique », où la chanson côtoie le jazz, le blues et la musique du monde, a été conçue avec la même volonté « d’équilibre » entre « les valeurs sûres » et le « souci de faire découvrir des talents moins connus », fait valoir la gestionnaire.

Au rang des valeurs sûres figurent Yann Perreau (22 novembre) et Émile Proulx-Cloutier (11 octobre).

Histoire de décoiffer un peu le public, la Ville a donc invité Philippe Brach (21 mars) et Galaxie (4 octobre).

Pour le plaisir de retrouver de vieux routards, on compte sur Daniel Boucher (15 novembre 2018) et Les Charbonniers de l’enfer (6 décembre), ou encore M. Chandler, formation qui réunit autour de Ian Kelly trois vétérans : Rick Hayworth, Mario Légaré et Sylvain Clavette.

Parmi les noms les plus connus, listons David Myles (12 octobre 2018), deux sommités canadiennes du blues, Jack de Keyzer (26 octobre) et Dawn Tyler Watson (30 novembre et 1er décembre), la bande folk de Bears Of Legends (14 décembre) ainsi qu’un spectacle hommage à Cohen, Hallelujah Leonard, à découvrir le 8 novembre.

Chez les artistes émergents, mentionnons Maude Audet (19 octobre), Émilie Clepper (9 novembre), voire même Salomé Leclerc (2 novembre) et le trio Chances (16 novembre).

Talent local
Ayant aussi à cœur d’offrir une « visibilité » à des artistes de la région jugés méritoires, la Ville ouvre ses portes à Stéphanie St-Jean (5 octobre), au duo franco-féminin Sugar Crush (Joanie Charron et Marie-Soleil Provost le 7 décembre) et à Les Moindres (le 29 octobre), pour leur spectacle hommage à Rudy Caya des Vilains Pingouins... qui montera sur scène avec eux.

L’offre hivernale demeure partielle : la programmation de l’année 2019 sera dévoilée plus tard. La Ville en donne toutefois un avant-goût en mentionnant Safia Nolin, Elisapie et Jordan Officer, respectivement invités à la SJD le 4 avril, le 7 février et le 31 janvier 2019.