Les animateurs radio-canadiens Philippe Marcoux et Jean-Philippe Wautier, lors de l’édition 2017 de Transistor

Le party d’automne de Transistor

Le festival de la radio numérique Transistor invite les amateurs de podcasts à son « gros party d’automne », du 13 au 15 septembre prochain, au Théâtre de l’Île. Au programme : musique, humour, littérature, et bien sûr, des baladodiffusions.

Transistor Média a le vent dans les voiles. Au départ un événement, dont la première mouture s’est tenue en mai 2017, le festival est devenu en novembre dernier un organisme à but non lucratif qui s’appuie sur le travail continu de Steven Boivin, Julien Morissette et de Marie-Hélène Frenette-Assad. Et depuis, les nouveaux projets ne cessent de s’ajouter à un calendrier déjà chargé. Production, formation, évènementiel ; les contrats se multiplient, tout comme les partenaires, explique Steven Boivin. Les trois soirées de septembre seront « un gros party où on remercie tous les gens et les partenaires qui ont travaillé avec nous, de près ou de loin », ajoute le directeur général de l’organisme.

« Et la gang de Transistor, on était trop motivés. Donc on en a fait un party de trois jours ! » lance-t-il d’un ton mi-blagueur.

Le jeudi 13 septembre, la grande fête d’automne s’ouvrira avec un 5 à 7 hommage à l’écrivaine et dramaturge Gaby Déziel-Hupé. À 20 h, le Salon du livre de l’Outaouais reviendra, l’instant d’un podcast, lorsque sera capté le deuxième Cabaret des variétés littéraires. Dans cette émission de 90 minutes, l’animateur Julien Morissette jasera littérature avec le rappeur de Loco Locass Biz, le comédien et écrivain Jean-Philippe Baril-Guérard, le poète et dramaturge Antoine Côté-Legault, ainsi qu’avec deux auteures qui ont récemment publié un premier ouvrage, Stéfanie Clermont et Chloé Laduchesse.

La soirée du vendredi commencera par l’enregistrement d’un épisode de F#, pendant lequel la musicienne Lydia Képinski discutera avec Marie-Hélène Frenette-Assad, animatrice, réalisatrice, et musicienne à son tour. Cette série sur la musique au féminin invite des artisanes de l’industrie à parler du rapport des femmes au domaine musical. La soirée se continuera avec un spectacle de Lydia Képinski, qui suivra une première partie assurée par l’auteure-compositrice Anique Granger.

Enfin, le samedi, l’humoriste Maude Landry sera au rendez-vous. Son spectacle sera précédé de la captation du tout dernier chapitre de la série Radio FM/R. Pour réaliser la série, le trio de Transistor Média a parcouru les événements du Vieux-Hull à bord du Transistruck. La camionnette a même fait deux crochets par l’Abitibi et par Rimouski.

Le choix de cette programmation s’est fait avec l’idée d’en faire un événement paritaire. Au dernier festival Transistor, en mai, la parité était atteinte. Cette fois, les femmes s’y retrouvent en majorité. « Franchement, on a pris ce qui se fait de mieux dans la musique, et on a pris ce qui se fait de mieux dans l’humour. Et ça nous donne Maude (Landry) et Lydia (Képinski), ajoute Steven Boivin. Pour nous, cet équilibre est important, et si nous avons majoritairement des femmes, tant mieux ! »

››› La programmation du festival Transistor