Zébulon s’arrêtera au Bistro Mexicana 129, jeudi 7 juin à 17 h 30

Le folk dans la convivialité

La bande de Zébulon (Marc Déry) et le couple formé par Isabelle Blais & Pierre-Luc Brillant animeront les rues du secteur Aylmer, cette semaine.

Ce sont les visages les plus connus du Festival Folk et Guitare d’Aylmer (FFGA), qui, pour sa quatrième édition, tenue du 7 au 9 juin, verra passer une quarantaine de formations et artistes... et autant de concerts entièrement gratuits.

Cinq scènes installées dans les bars et bistros (ou en terrasses, couvertes et chauffées) éparpillés le long de la rue Principale attendent les mélomanes à l’oreille « ouverte ».

À Aylmer le terme « folk » se veut inclusif, le festival accueillant sous la même bannière la musique trad’, roots ou bluegrass et la guitare classique. Le FFGA se veut d’ailleurs un festival convivial, où les deux langues officielles se côtoient... à l’image du 56 Blvd Blues, quatuor d’Ottawa-Gatineau dont les chansons blues-rock (des compositions originales) sont servies tant en anglais qu’en français (9 juin, 17 h 30).

Zébulon s’arrêtera au Bistro Mexicana 129, jeudi 7 juin à 17 h 30, tandis que le couple cinématographique (Blais & Brillant) présentera les pièces de Comme dans un film au Bistro L’Autre Œil, le 9 juin à 21 h 30.

La programmation du FFGA fait une belle place aux artistes locaux. Cette année, le FFGA attend entre autres les chanteuses d’Ottawa Kristine St-Pierre (7 juin à midi, au restaurant Antonyme ; de retour le lendemain à 19 h 15 à L’Autre Œil), Rebecca Noelle (9 juin à 21 h 30 ; Bistro Vitalia) et Bella Cat, nom de scène de Katrina Robert, que le grand public a pu découvrir durant la plus récente édition de l’émission La Voix (samedi 9 juin à 15 h ; L’Autre Œil).

Ajoutons le Brassens Project, un quintette d’Ottawa qui offre au répertoire de Georges Brassens de nouveaux habits swing, valse musette, bossa nova, jazz de la Nouvelle Orléans ou reggae (8 juin à 21 h 30 ; Bistro Vitalia). Sans oublier le folk francophone paisible du duo Moonfruits (8 juin à 14 h ; Antonyme).

Le festival accueillera aussi le Billy Love Band du Gatinois d’origine William Lamoureux (jeudi 7 à 21 h 30 ; L’Autre Œil), le trio Outside I’m A Giant (9 juin à 17 h 30 ; Bistro Vitalia).

Festival de découvertes
La fondatrice et productrice du FFGA, Louise Rousseau « ne mise pas sur des grosses têtes d’affiche », mais sur les surprises et l’inattendu. « C’est un festival de découvertes, sans frais d’entrée », rappelle-t-elle.

Au fil de cette quarantaine de prestations musicales, les amateurs de découvertes auront l’embarras du choix. Ils pourront découvrir – ou jeter une oreille plus attentive à, car certains invités n’en sont pas à leur première visite au FFGA – Jack Pine, Greg Paul Stone, Reney Ray, Sylvain Picard, Kimberly Sunstrum, Greg Paul Stone, Rosemary Mc-Comeau, The Wildwood Family, Gareth Pearson, Mike Biggar, Marquis Songbook, Jeremi Pierre Caron, Shadowhand, Jimmy Tri-tone, The Angelina Hunter Trio, David Jobin et Simon Kingsbury en tandem, Born Again Sinnerz, le sextet Django Fet, ou encore Fred Labrie et Marjolaine Morasse, en tandem.

La journée et la soirée du samedi 9 juin seront plus spécifiquement consacrées au blues, précise la productrice, pour aiguiller les mélomanes curieux.

Le Café Mulligan hébergera un concert chaque matin, tandis qu’au restau Antonyme, la programmation se fera en après-midi et sur l’heure du dîner.

Programmation complète : facebook.com [Festival Folk et guitares]