Wallis Giunta
Wallis Giunta

Le festival Musique et Autres Mondes se lance dans le virtuel

Le festival Musique et Autres Mondes (MAM) propose, à partir de mercredi 8 juillet, une alternative virtuelle à son édition 2020.

Le festival ottavien consacré à la musique de chambre «et plus si affinités» égrènera sur la Toile cent vidéos, au fil de douze jours. 

La moitié d’entre elles seront en français, ont souligné les organisateurs,  qui dévoilaient mardi leur programmation.

Cette édition en ligne réunira notamment la mezzo-soprano Wallis Giunta, le Cirque Fantastic de Montréal, la première danseuse du Ballet national du Canada Sonia Rodriguez, le contrebassiste virtuose Joel Quarrington, le célèbre organiste Matthew Larkin et la chanteuse de jazz Kellylee Evans.

Au détour de ces vidéos, exclusives pour la plupart d’entre elles, on pourra aussi apercevoir le clarinettiste Kimball Sykes, la trompettiste Karen Donnelly, le pianiste Frédéric Lacroix, ainsi que les violonistes Jonathan Crow et Yolanda Bruno. 

La première danseuse du National Ballet du Canada, Sonia Rodriguez, offrira une prestation à distance respectable du musicien – et directeur du festival MAM –  Julian Armour.

«Dans la grande majorité des cas, on a filmé les musiciens en train de jouer sur le vif et simultanément avec leurs collègues», précise le festival par voie de communiqué.

Les vidéos sont réparties en trois volets. Filmées dans le Musée canadien de la nature, les prestations musicales de la série «Musique et la nature» «s’accordent aux lieux et aux expositions». La série «La Musique et le droit» évoquera «les ennuis juridiques de certains grands compositeurs»; elle sera présentée par l’ex-juge en chef du Canada, Beverley McLachlin.

Le Cirque Fantastic de Montréal sera quant à lui l’élément central du volet La Musique et le cirque.

Huit courtes vidéos seront présentées chaque jour, en moyenne, indique Musique et Autres Mondes. Le visionnement sera gratuit. Les capsules vidéos demeureront accessibles par la suite. 

Le Cirque Fantastic de Montréal offrira plusieurs prestations pour accompagner le contenu musical de certaines vidéos offertes par le festival Musique et Autres Mondes.

« Les internautes auront droit à une forme visuelle soulignée par divers angles de prises de vue;  ils entendront des présentations captivantes des œuvres et verront des photos et des vidéos soigneusement intégrées au contenu musical, ce qui ne pourra qu’enrichir l’expérience», avance le directeur de MAM, Julian Armour.

Si l’annulation du festival dans sa forme habituelle le « déçoit beaucoup », il affiche un certain optimisme. « Bien entendu, aucun support ne saurait se substituer à la plénitude d’un concert entendu en salle, mais nous espérons que ces prestations virtuelles représenteront un attrait tout à fait différent et tout aussi magnifique», affirme-t-il. 

« Des gens me disent tous les jours à quel point la musique leur manque. Nous chercherons donc à atteindre tous les mélomanes et à partager avec elles et eux de remarquables interprétations ainsi que d’autres contenus magnifiques provenant de ces “autres mondes” », poursuit Julian Armour.

Joel Quarrington 

La webdiffusion devrait lui permettre «d’atteindre un auditoire beaucoup plus vaste», estime le directeur du festival. «À titre d’exemple, une vidéo 2018 avec Wallis Giunta, captée pendant l’un de nos concerts, a fait l’objet de 3,4 millions de visites», illustre M. Armour.


Musée canadien de la nature


La présidente-directrice générale du Musée canadien de la nature, Meg Beckel, se dit «ravie» de ce partenariat avec Musique et Autres Mondes. « Comme la nature, la musique et la danse nous sont des sources d’inspiration et nous remontent le moral dans ces temps difficiles. [...] Nous nous réjouissons que nos galeries et nos espaces procurent un décor sur le thème de la nature à ces spectacles exceptionnels», a-t-elle déclaré.

« Nous avons eu tant de plaisir pendant ce projet», enchérit Julian Armour. «Le Musée canadien de la nature recèle tant de salles et d’aires de spectacle fabuleuses que nous avons pu créer de nombreuses vidéos très variées. Il en est résulté beaucoup de belles musiques inspirées de la nature. »

«Les vidéos sont émaillées d’images des galeries du Musée qui ont fourni la toile de fond à une variété de formats musicaux : de petits ensembles jouant des pièces telles que Fossiles du Carnaval des animaux dans la Galerie des fossiles, des solos comme le récital de harpe mettant en vedette Reflection de Marjan Mozethich dans la Galerie de l’eau, ou encore des morceaux plus contemporains, comme ceux du percussionniste Jesse Stewart dans la grotte de calcaire de la Galerie de la Terre», illustre Meg Beckel.

Les vidéos seront accessibles sur le site de Musique et Autres Mondes, à l’adresse www.musicandbeyond.ca