Le Cirque du Soleil présentera un hommage aux Colocs à l’Amphithéâtre Cogeco du 18 juillet au 18 août 2018.

Le Cirque du Soleil rendra hommage aux Colocs

Trois-Rivières — Après avoir exploré les répertoires de Beau Dommage, de Robert Charlebois et de Luc Plamondon, le Cirque du Soleil fera revivre celui des Colocs pour la quatrième saison de sa série Hommage, à l’Amphithéâtre Cogeco du 18 juillet au 18 août 2018. La Corporation des événements de Trois-Rivières en a fait l’annonce ce mercredi.

«On est très heureux de présenter l’univers des Colocs. C’était une préoccupation pour nous et les gens du Cirque du Soleil d’offrir quelque chose de différent. Les trois premiers spectacles ont présenté des univers différents, avec des lignes directrices très différentes. C’est important pour nous de continuer dans cette optique-là», commente Steve Dubé, le directeur général de la Corporation des événements de Trois-Rivières, qui gère l’Amphithéâtre.

Trois albums, plusieurs succès

Mené par André «Dédé» Fortin, le groupe Les Colocs a été fondé en 1990 à Montréal. Paru en 1993, le premier album de la formation comprenait les succès Julie, La Rue Principale, Passe-moé la puck, Mauvais caractère et Juste une p’tite nuitte

L’album Atrocetomique a suivi en 1995. On y trouvait entre autres la chanson Bonyeu, un autre hymne associé aux Colocs 20 ans plus tard. Plus sombre, le troisième opus, Dehors novembre, avait notamment été connu pour les chansons Tassez-vous de d’là et Tout seul.

André Fortin, l’auteur-compositeur-interprète qui signait la plupart des titres des Colocs, est décédé le 8 mai 2000 à 37 ans. Plusieurs musiciens s’étaient succédé au sein du groupe au fil des années.

«Les Colocs ont tellement marqué l’histoire de la musique québécoise de 1990 à 2000! C’est une musique qui a du rock, du blues, de la pop, du folk, de la musique du monde, c’est une formation multiculturelle... C’est festif! Ça va permettre d’aller jouer dans un autre univers, et de continuer à surprendre les gens par rapport à ce qui est présenté à l’amphithéâtre», analyse Steve Dubé en parlant de la production qui sera encore une fois chapeautée par la compagnie 45 DEGREES.

L’été dernier, le spectacle Stone, Hommage à Luc Plamondon, a été vu par 62 000 spectateurs, ce qui représente un taux d’occupation de salle de 95 %. Près de 70 % des spectateurs provenaient de l’extérieur de la Mauricie, dont de la Montérégie, de Montréal, de Lanaudière et de Québec.

Steve Dubé croit que la renommée croissante de l’Amphithéâtre Cogeco lui donne une crédibilité qui favorise la vente de billets: «On a trois ans de faits. L’Amphithéâtre a de plus en plus de notoriété, on a de plus en plus une base de clientèle fidèle. Puis actuellement, on a déjà des groupes qui ont acheté des billets pour l’été prochain avant de savoir quelle était la thématique. Des entreprises nous avaient aussi contactés pour des loges.»

Élargir le public

Ce nouveau spectacle pourrait amener un nouveau public à l’Amphithéâtre. «C’est une formation musicale qui a œuvré de 1990 à 2000. Les gens qui avaient une quarantaine d’années à cette époque-là connaissent ça, et les plus jeunes aussi. On croit qu’on va garder notre public, et on va probablement développer l’intérêt d’une autre clientèle qui n’a peut-être pas été interpellée par ce qu’on a présenté par le passé», indique le directeur de la Corporation.

L’annonce de la thématique de l’été 2018 a été faite environ un mois et demi plus tôt que celle qui dévoilait la thématique de l’hommage à Luc Plamondon l’an dernier, un avantage pour la Corporation, qui pourra participer à plus d’événements et de salons touristiques avec du matériel promotionnel plus précis.

«On est vraiment contents d’être en mesure de l’annoncer à cette période-ci de l’année. Pour nous c’est un plus, et c’est la première année qu’on est en mesure de le faire. Ça va faciliter la vente», observe Steve Dubé. 

Les billets pour les 20 représentations sont disponibles à partir de 49 $ et seront en vente dès 11 h le samedi 21 octobre, en ligne au www.amphitheatrecogeco.com et à la billetterie de la salle J.-Antonio-Thompson au 819-380-9797 ou au 1-866-416-9797.

Mike Sawazky furieux

L’annonce de la thématique d’hommage aux Colocs à l’été 2018 n’a pas plu à tout le monde. Mike Sawatzky, qui a fait partie de la formation dès ses débuts, a exprimé sa frustration de ne pas avoir été consulté ni pris en considération dans le projet du Cirque du Soleil.

Il a réagi sur sa page Facebook à l’heure du dîner, et a finalement effacé ses commentaires qui faisaient visiblement référence à son conflit avec le frère de Dédé Fortin en ce qui concerne les droits de propriété du nom Colocs.

Lorsque joint par Le Nouvelliste pour l’inviter à préciser ses propos, il a préféré se taire, évoquant des discussions avec des avocats.

«Nous avons discuté de bonne foi avec tous les détenteurs des droits de l’œuvre des Colocs et avons obtenu toutes les autorisations nécessaires à la création de ce spectacle, incluant celle de la succession de Dédé Fortin» soutient pour sa part Marie-Hélène Lagacé, directrice principale aux relations publiques au Cirque du Soleil.

«Notre choix s’est porté sur Les Colocs pour la diversité et la générosité de son répertoire musical. Nous portons un respect immense envers tous ceux qui ont contribué à cette œuvre. Comme nous l’avons fait pour nos spectacles hommage précédents, nous avons l’intention de convier tous les membres des Colocs à une rencontre avec notre équipe de création. Nous espérons que tous les membres des Colocs accepteront notre invitation» ajoute-t-elle.

Le guitariste et multi-instrumentiste composait aussi avec André Fortin et a signé quelques titres en solo. 

Il a aussi réalisé l’album posthume Suite 2116 en 2001 et a organisé le spectacle Poussières d’étoiles avec les Colocs, en 2009, qui avait réuni une panoplie d’artistes dont plusieurs avaient déjà collaboré avec Les Colocs.