Désormais niché au Centre Carleton Dominion-Chalmers, et bénéficiant d’une meilleure acoustique et d’une plus grande scène, l’Orchestre symphonique d’Ottawa (OSO) ouvrira sa 55e saison, lundi avec un concert intitulé Peine d’amour (Lost Love).

L’amour ouvre la 55e saison de l’OSO

Désormais niché au Centre Carleton Dominion-Chalmers, et bénéficiant d’une meilleure acoustique et d’une plus grande scène, l’Orchestre symphonique d’Ottawa (OSO) ouvrira sa 55e saison, lundi avec un concert intitulé Peine d’amour (Lost Love).

Sous la houlette d’Alain Trudel, les musiciens interprèteront deux versions sonores de Roméo et Juliette un classique d’amour et de sacrifices repris à travers les siècles dans la littérature, au théâtre et en musique. Ainsi le public pourra entendre l’Ouverture fantaisie du Roméo et Juliette de Tchaikovsky et la suite de Roméo et Juliette de Prokofiev.

Par ailleurs, la soprano invitée de Montréal, Caroline Bleau, qui s’est démarqué dans La Traviata, la Tosca ou encore dans le Requiem de Verdi, interprètera avec l’OSO, la dernière aria de L’Anneau de Richard Wagner, Le Crépuscule des dieux, Acte III (la scène d’immolation).

Pour clore l’ouverture de la 55e saison de l’OSO, le compositeur d’Ottawa Jan Jarvlepp proposera en première mondiale Brass Dance.

Au programme de la saison de 2019-2020 : Symphonique spectaculaire (18 novembre à 19 h 30) ; Salute to Vienna, concert de la veille du Nouvel An interprété par le Strauss Symphony du Canada, avec l’OSO (29 décembre à 14 h 30 au Centre national des Arts) ; Triomphe ! – Célébrons 50 ans de l’École de musique de l’Université d’Ottawa (30 mars 2020 à19h30) et enfin Projet concerto de l’Orchestre (4 mai 2020 à 19 h 30). Anicée Lejeune, LE Droit

POUR Y ALLER

Quand : Lundi 7 octobre à 19 h 30

Où : Centre Carleton Dominion-Chalmers

Renseignements : ottawasymphony.com